Pourquoi se lever tôt : la seule vraie bonne raison de vous lever plus tôt

Vous envisagez de vous lever tôt ? Pourquoi pas. Mais… Pourquoi se lever tôt ? Cela a de bons cotés. Mais se lever tôt n’est pas nécessaire. Il suffit juste de se lever (un peu) plus tôt. Je vous explique tout dans cet article.

Pourquoi se lever tôt : la seule vraie bonne raison de vous lever plus tôt.

En termes de productivité personnelle, il y a un conseil qui revient souvent : celui de se lever tôt.

L’argumentation est souvent basé sur le fait que vous serez moins dérangé en tout début de journée. Et que vous le serez encore moins si vous vous levez avant tout le monde. Reconnaissons que ce n’est pas faux…

Et comme de grands noms de l’Histoire, qui ont réussi et ont laissé une trace dans cette même Histoire, se levaient eux-même tôt, voire très tôt, forcément, « se lever tôt » semble être une voie incontournable pour arriver au succès, à la réussite et à l’épanouissement.

Sans oublier le proverbe bien connu « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ».

Indéniablement, se lever tôt a quelques avantages. Mais en faire pour autant une telle éloge…

Pensez-vous vraiment que vous lever tôt vous rendra plus productif ?

Commençons par rétablir une réalité : en soi, se lever tôt ne vous mènera à rien. Seul le travail vous mènera quelque part. Tout comme être actif et être productif sont deux choses différentes, se lever tôt et être productif n’ont rien à voir.

Si vous vous levez tôt, mais que vous ne mettez pas ce temps à profit, ça ne sert à rien. Autant rester couché.

Pour faire clair, vous lever tôt ne vous rendra pas productif.

Si vous envisagez de vous lever tôt afin d’être plus productif, je vous encourage à y réfléchir à 2 fois et à reconsidérer ce changement.

Car vous lever plus tôt n’aura fondamentalement pas d’impact direct sur votre productivité. Votre engagement et votre volonté en auront, ça oui. Mais pas le fait de vous lever plus tôt.

Et les travaux et recherches de Russell Foster, neuro-scientifique qui étudie les cycles de sommeil du cerveau, vont dans ce sens. Je vous encourage à regarder cette conférence TED de Russel Foster sur le sommeil dans laquelle il indique, entre autres, qu’il n’y a aucune différence socio-économique entre les lèves-tôt et les lèves-tard.

De plus, implicitement, « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » implique que les couche-tard ne sont que des gros fainéants improductifs.

Et bien non. Je connais des couche-tard qui sont très productifs.

En fait, le lève-tôt doit bien se reposer à un moment, non ? Et bien quand le lève-tôt se repose, le lève-tard travaille. Et là, c’est plutôt « l’avenir appartient à ceux qui se couchent tard » 🙂 Là encore, en admettant que vous mettiez ce temps à profit pour travailler et que vous sachiez être productif.

Les alternatives au fait de se lever tôt

Que ce soit au travail ou chez vous, vous serez effectivement moins dérangé très tôt dans la journée que durant la journée.

Pour autant, vous ne serez pas plus dérangé en toute fin de journée, lorsque la plupart des employés ont quitté leur lieu de travail ou que la maisonnée est couchée ou devant la télé pendant que vous travaillez.

Et si vous voulez travaillez sur un projet personnel, faire cela le matin, avant d’aller au travail, est une bonne option. Mais ce n’est pas la seule. Vous pouvez aussi faire cela le soir, plutôt que de regarder la télévision.

Se lever plus tôt est une option intéressante pour récupérer du temps. Mais ce n’est pas la seule :

  • le soir, en toute fin de journée, est aussi une bonne option
  • la nuit, ou du moins une partie, est tout à fait envisageable
  • durant l’heure du déjeuner est une autre bonne option

D’une manière générale, vous pouvez travailler quand les autres ne le font plus ou pas encore…

C’est un peu comme prendre la route : vous préférez le faire aux heures de pointes ou aux heures creuses ? Aux heures creuses, bien sûr. Et les heures creuses, c’est tôt le matin, tard le soir ou durant la nuit. Pour ne pas être dérangé, c’est pareil.

En termes de productivité personnelle, les alternatives à un lever plus tôt ne manquent pas.

Améliorez votre productivité plutôt que de vous lever tôt

Avant de commencer à vous lever tôt, ce qui aura des effets notables sur votre vie sociale et/ou familiale, commencez par faire le nécessaire pour améliorer votre productivité personnelle.

On peut citer avoir des objectifs clairs, avoir un début de plan, maintenir quelques listes de tâches, améliorer votre concentration,…

Si vous n’êtes pas productif, travailler à 6h00, à 10h00 ou 15h00 n’y changera rien : vous ne serez pas plus productif. Commencez donc par travailler sur ces points.

Améliorez d’abord votre productivité, souciez-vous plus tard de votre heure de lever.

Se lever tôt a quand même de bons cotés

La bonne démarche consiste plutôt à réfléchir à ce conseil et à son bien-fondé pour soi, à envisager sa mise en œuvre et à l’essayer.

En vérité, vous pouvez très bien être du matin. Sauf que vous le savez pas encore. Et il n’y a pas 36 solutions : il faut essayer !

Bien sur, vous n’êtes pas tout seul. Et que vous le vouliez ou non, entre votre cadre de vie, votre partenaire, vos enfants et votre travail, vous avez des contraintes. Et vous n’êtes pas complètement libre de vos choix. Cela étant, vous lever plus tôt est quelque chose que vous pouvez faire.

Car, en toute honnêteté, se lever tôt a quelques bons cotés.

Le tout premier est le calme de ce moment : le jour se lève à peine (il est peut être même encore couché 🙂 ), la Nature se met tout doucement en train, la ville est encore calme, les activités humaines restent ronronnantes. Profiter d’un vrai moment de calme, avant que la maisonnée et le reste du monde ne se mettent en route, c’est une façon vraiment agréable de commencer sa journée.

Un autre bon coté de se lever tôt est la suite du précédent : l’absence de distraction. Cette absence de distraction implique que :

  • vous êtes seul à décider de ce que vous allez faire : personne et rien pour vous influencer
  • vous êtes seul à travailler : personne et rien pour vous dérange

En considérant ce point, se lever tôt a un vrai sens du point de vue de votre productivité.

Pour autant, je ne pense pas que ce soit le meilleur point de départ pour envisager ce changement dans votre vie.

Se lever tôt et vos besoins physiologiques

Se lever plus tôt est une chose, votre rythme de vie en est une autre.

Plus que de vous lever tôt, ce qui importe est avant tout de respecter :

  • votre besoin de sommeil
  • votre rythme biologique

Peu importe l’heure à laquelle vous vous levez, vous avez besoin de dormir. Là encore, regardez la conférence de Russel Foster pour réaliser à quel point le sommeil est important.

Un manque de sommeil sera bien plus préjudiciable à votre productivité qu’un lever tardif. Et le manque de sommeil ne pénalisera pas seulement votre productivité : bien dormir est un levier essentiel pour prendre soin de son corps et de sa santé. Ne vous trompez donc pas d’ennemi.

Indépendamment de votre besoin de sommeil, votre rythme biologique est aussi à considérer. En d’autres termes : quand vous sentez-vous le plus actif ?

À la maison, nous avons 2 cas extrêmes : moi et ma compagne. Le matin, je suis bien éveillé, actif et efficace. Mais n’en demandez pas autant à ma compagne. À l’inverse, à partir de 16h00, je perd de mon énergie et de mon envie alors que ma compagne commence à faire le plein d’énergie.

Et vous ?

Devez-vous ne pas travailler après 21 heures, moment où vous êtes le plus productif, sous prétexte que se lever tôt serait préférable et souvent conseillé ?… Bien sur que non ! Écoutez votre corps et votre rythme biologique.

Enfin, si vous vous levez plus tôt, vous devrez vous coucher plus tôt : vos contraintes de vie vous-y autorisent-elles ?

Comme souvent en matière de développement personnel, et comme nous le rappelle le mot « personnel », il est important de découvrir et d’appliquer ce qui est efficace pour vous.

En l’occurrence, suivre bêtement le conseil « levez-vous tôt » peut être contre-productif et, surtout, vous être dommageable.

Le seul et unique bonne raison de se lever plus tôt

À mon sens, vous ne devriez pas envisager de vous lever tôt pour améliorer votre productivité, vous devriez envisager de vous lever plus tôt pour prendre soin de vous.

Commençons par une petite différence : il ne s’agit plus de se lever tôt, il s’agit de se lever plut tôt.

Ne cherchez pas à vous lever à 6h00 ou à 5h00. Cherchez à vous lever 30 minutes plus tôt. Pas plus. Si aujourd’hui vous vous levez à 7h30, essayez de vous lever à 7h15, puis à 7h00. Et si vous vous levez à 9h00, tentez le 8h30.

Le changement est tout de suite nettement moins impressionnant, non ?

De fil en aiguille, si vous prenez goût à ce lever plus précoce, si cela correspond à votre rythme de vie et si cela est compatible avec votre cadre de vie, vous pourriez très bien finir par vous lever à 5h00. Après tout 🙂 … Mais le changement aura été plus progressif et moins douloureux. Et ça, c’est souvent un gage de réussite.

Poursuivons par le point le plus important : vous vous lèverez plus tôt pour prendre soin de vous. Pas parce que tout le monde vous le conseille ou parce que ça fait bien en société. Et pas plus pour le bien-être ou la réussite d’un autre. Non. Vous vous lèverez plus tôt pour prendre soin de vous.

On oublie souvent de prendre soin de soi, ou de s’accorder du temps et de l’attention. Prendre soin des autres, être présent pour eux, c’est très bien. Vraiment. Mais si vous êtes une loque malheureuse, vous ne leur serez pas vraiment utile.

Cet « oubli » s’explique par les obligations, les contraintes et les horaires de nos journées. En vous levant plus tôt, vous faites fi de tout cela :

  • aucune obligation ni aucune contrainte parce que vous n’êtes pas attendu à ce moment-là
  • tout le temps nécessaire, ou au moins 30 minutes, parce que vous les prenez dès le début de la journée

En vous levant plus tôt de 15 minutes, vous vous accordez le droit et le temps de n’être disponible qu’à vous. Les idées d’activités ne manquent pas :

  • vous lever et vous réveiller à votre rythme, avant le rythme imposé par les autres
  • lire
  • méditer
  • travailler sur votre projet
  • faire du sport
  • réfléchir à votre vie et à des changements
  • suivre ces changements

Et il ne tient qu’à vous trouver des activités qui ne plaisent qu’à vous. Comme un hobby, par exemple. Vous savez, celui que vous désespérez de pratiquer régulièrement.

Vous pouvez aussi varier et mixer les plaisirs : lire puis faire du sport, ou méditer puis réfléchir à votre vie et à des changements par exemple.

De plus, ces 15 à 30 minutes que vous vous accordez dès le tout début de la journée, elles peuvent aussi être ce rendez-vous quotidien avec vous-même que je vous conseille de mettre en place. Si vous ne l’aviez jamais fait, par manque de temps ou manque de disponibilité, et bien voilà une façon simple, facile et efficace de leur faire.

En fait, de ce tout petit changement dans le cadre d’une journée peut découler de grand changement au niveau de votre vie et de votre bien-être :

  • vous vous accordez la priorité
  • vous vous donnez du temps
  • vous vous donnez la possibilité de reprendre la maîtrise de votre vie

Conclusion

En définitive, pourquoi se lever tôt ?

N’envisagez pas de vous lever tôt parce qu’il s’agit d’un conseil récurrent. Ce changement de rythme de vie doit d’abord correspondre à votre rythme personnel.

Envisagez de vous lever plus tôt pour prendre soin de vous. Se lever 30 minutes plus tôt est bien suffisant pour vous accorder la priorité, répondre à vos besoins et reprendre la maîtrise de votre vie.

Prendre soin de soi est la seule et unique bonne raison de se lever plus tôt.

Maintenant que vous savez pourquoi se lever tôt, ou du moins plus tôt, la question est maintenant de savoir comment arriver à se lever le matin ? De préférence frais et dispos. Découvrez ma méthode dans cet article.

28 Commentaires

  1. Bonjour Grégory,

    C’est drôle que tu en parles, j’ai mis en pratique cette méthode il y a quelques mois et ça m’apporte une réelle satisfaction. Je me suis rendu compte que j’étais “du matin”. Je conseille vraiment aux personnes qui ont envie et par manque de courage d’essayer de le faire. Cela peut demander un effort au début, mais on voit rapidement les résultats positifs. Dans mon cas, j’ai remarqué que j’étais de meilleure humeur, plus relax le matin avant d’aller au boulot, les idées beaucoup plus claires. En me levant juste 30 min plus tôt, ça a changé fructueusement mon quotidien.

  2. Bonjour,

    Merci pour votre article qui me conforte dans l’idée que je ne suis pas seule à être du matin.

    j’ai toujours été du matin. Je n’ai donc aucun effort à fournir. Je suis plus performante le matin. Je fais des choses qui demandent beaucoup plus de concentration comme écrire des articles sur mon blog, lire. Il m’arrive de faire des tâches qui demandent moins d’attention comme les tâches ménagères…

    Cordialement

    Emmanuelle

  3. Bonjour,
    Merci pour votre article , moi qui est un lève tard, il est vrai qu’en se levant tard, nous avons l’impression de louper une journée..

    Avec cette article bien rédigé je vais essayer de me lever pus tôt désormais.

    Très joli article en tout cas !

  4. Considérons également que se lever tôt n’est pas un choix mais la conséquence d’un choix.
    Choix de vie, projet en cours, objectif à atteindre, ou simplement profiter du moment car, comme tu le dis Grégory, le calme du petit matin est délicieux.

    Derrière tout ça se cache une motivation, professionnelle ou purement personnelle, peu importe.
    Se lever tôt devient alors une habitude… qu’il est difficile de lâcher.
    Mais pourquoi le ferait-on quand on en est satisfait ?

    A titre d’exemple, je réponds le matin à partir de 5 heures, 5 h30 (6 h 30 les jours de grass mat) aux commentaires laissés sur le blog.

    J’en ai pour une à deux heures, parfois plus, puis j’embraye sur la journée “normale”, c’est fou ce qu’on est productif(s) le matin ! 🙂

  5. Et puis n’oublions pas cette chose très simple. Une journée ne fait que 24h. Si nous voulons prendre notre vie en main et passer à l’action…Il va falloir caser nos activités productrices dans ces 24heures…Avoir des activités de bonne heure le matin, tout comme aux petites heures de la nuit d’ailleurs, permet aussi cet avantage de ne pas être dérangé. En effet, qui est debout à ces heures là? A part nous? Et si nous faisons de cette nouvelle résolution une routine, cela ne demandera plus aucun effort de se lever! Dans ce cas, certains auront alors besoin d’apprendre à faire des micro siestes, mais c’est un autre sujet!

  6. Bonjour Grégory,

    la dernière partie de l’article et ce que j’ai fait pour moi depuis quelques années et ce qu’on applique avec une des personnes que je suis en train de coacher. Se lever 15 minutes plus tôt pour commencer, et s’occuper de soi avec quelques exercices choisis par la personne. Puis un petit-déjeuner plus consistant qu’avant.
    Les effets sur le début de la journée sont très satisfaisants avec un regain d’énergie qui est la conséquence de ce qui a été ajouté au matin…

  7. Je déteste me lever tôt, je trouve cela contre-nature. On devrait avoir un sommeil naturel, aller coucher lorsque l’on a sommeil et se lever quand on est reposés tout comme de nombreux nutritionnistes recommandent de manger lorsque l’on a faim et non lorsque “c’est l’heure”. Malheureusement j’ai bien conscience que le monde actuel n’est nullement adapté à nos tendances naturelles.

  8. Je suis d’accord avec vous, ces histoires d’heures de levé ne veulent pas dire grand chose, l’important c’est ce qu’on réalise quand on est debout, que ce soit le matin l’après midi ou la nuit. Personnellement je suis du matin et je me suis parfaitement reconnu dans votre mode de fonctionnement, sauf le mode loisir dès 16h qui me fait encore défaut 🙂

  9. @Dartmania180: Hello !

    Ça fait plaisir de te revoir passé sur mon blog, tu t’étais fait discret ces derniers temps 🙁

    Les grands esprits se rencontrent ?… En tout cas, merci pour retour d’expérience.

  10. @Jean-Luc: Je n’aurais pas penser à le formuler (la conséquence d’un choix) mais c’est effectivement cela : il faut d’abord qu’il y ait un choix, une envie, motivation. Puis la conséquence, la décision, viendra d’elle-même.

    Merci pour ton partage de vécu.

    De mon coté, je fais un petit 7h00. J’envisage de gagner 15 minutes 🙂

  11. @Théo: En gros, tu nous proposes d’améliorer notre productivité. Ce que je met aussi en avant dans l’article 🙂

    Pour autant, je n’en fais pas la seule motivation pour se lever plus tôt. Ni même la plus importante …

  12. @Jennifer: Ah ! Un avis contrairement inverse à tous les autres commentaires ! Enfin 🙂

    Comme tu le dis, notre monde actuel nous impose de nous lever tôt. Ou du moins plus tôt que ce notre tendance naturelle et personnelle pourrait nous inciter à faire.

    Tu as raison : il faut d’abord écouter son organisme et ses besoins propres. Et les respecter.

    Cela étant, sans pour autant se lever tôt, il est agréable de se lever plus tôt, soit 15 à 30 minutes maximum avant son heure habituel de lever. Cela te donne la possibilité de répondre à certains de tes besoins : méditer, lire, faire de l’exercice, prendre ton temps, …

  13. Personnellement je suis du genre lève tard mais aussi couche tard, le soir après minuit, je trouve que je travaille de manière productive et pour exemple : j’ai pu finalisé plusieurs projets de la sorte.
    A la différence du matin si je me lève à 9h par exemple, jusq’uà midi cela ne me laisse que 3 heures en continu de productivité alors que je peux en faire 5 de minuit à 5h00.
    Après en terme de santé, je pense que c’est beaucoup mieux de se réguler sur un rythme normal. j’ai personnellement constaté une petite dégradation de ma personne (perte de cheveux, cernes etc.) …

  14. Le fait de se lever tôt correspond vraiment à mon rythme personnel. Je veux savoir quel est le nombre d’heures à dormir pour être en forme en se levant tôt?

  15. @megane: A chacun son rythme et ses habitudes, on est bien d’accord 🙂

    Par contre, si tu constates des effets négatifs, tu devrais peut-être faire attention. Bosser jusqu’à 5h00, ce n’est plus seulement être couche-tard, c’est carrément être un oiseau de nuit !

  16. @Tina: Le nombre d’heures dépend vraiment de chacun. C’est à toi de trouver celui qui te correspond 🙂

    La moyenne est communément admise comme étant autour de 8h00. Mais j’ai un collègue qui se contente de 5h00 par nuit. Moi, 7h00 me convienne. Mais il me faut une sieste de 30 minutes ou une nuit plus grosse par semaine.

  17. @benoit: Hello !

    J’ai un peu le même sentiment. Mais ça dépend surtout de ton rythme de travail.

    Personnellement, passer 16h00 ou 17h00, j’ai vraiment du mal à bosser. Donc si je me lève entre 10h00 et 11h00, entre le petit déjeuner, la toilette puis le déjeuner, je n’ai plus beaucoup de temps pour bosser. Ou du moins je n’ai plus beaucoup de temps à être dans les meilleures conditions pour bosser.

    Par contre, en me levant à 7h00, c’est parfait : j’ai le temps de lire et de méditer avant de commencer à bosser vers 8h30 🙂

  18. Effectivement, tout le monde me le dit, j’ai pensé pallier cela en prenant des gélules de bières mais au final, cela ne fait que combler un bien sur un mal.
    Il faut corriger cela déjà à la source, cela devrait se réguler à la fin de certains projets (sites internets, design..)

  19. @megane: “corriger cela à la source” : ça me semble judicieux 🙂

    Par contre, même si certains événements (la fin de certains projets) peuvent améliorer les choses, n’attend pas après. Tu as tout intérêt à être proactive. Sinon tu resteras dépendante des circonstances et tu repousseras sans cesse ce changement.

  20. Merci bien pour les conseils ! Je vais tenter ces nouvelles idées et surtout de me dire que je me lève PLUS trop pour prendre soin de moi. Ma volonté faiblit vite le matin quand j’ai encore la tête dans le coltar (c’est mon gros point faible).

  21. @Justine: Pour lutter contre une volonté défaillante le matin, le mieux est de se mettre en mode auto-pilote, c’est à dire faire un grand usage de rituel et d’habitude.

    Prendre soin de soi, ou du moins décréter de s’accorder du temps le matin, peut être une bonne source de motivation supplémentaire.

  22. @Jean-Luc: Ouh là ! Tu me mets la pression ! 🙂

    Non, pas encore. La 1° quinzaine de septembre est toujours chargée, entre quelques contraintes de rentrée et des événements familiaux. Donc, pour l’instant, c’est mis de coté.

    Par contre, d’ici 10 jours, je vais mettre ça en place !

    Je compte sur toi pour me relancer, hein ? :_-)

  23. Et comme je ne lâche pas le morceau facilement, je repointe le bout du museau… où en es-tu de ces 15 minutes ?
    Gagnées … ou pas ? 🙂

  24. @Jean-Luc : Yes !

    Bon, j’ai eu du mal 🙂 En fait septembre a été bien chargé, comme je le pensais. Et mes horaires ont … été fluctuants, dirons-nous. Il m’a donc d’abord fallu reprendre mon rythme habituel. Et là, je conforte le lever 15 minutes plus tôt.

    Prochaine étape : ajouter encore 15 minutes 🙂

  25. Mais oui ! Mais carrément, c’est une vieille croyance populaire de se dire que se lever tôt est signe de courage, de productivité, et d’efficacité. On est tous différent, j’ai un ami qui est plus efficace le soir, moi pareil.
    Après tout dépend de plein de chose comme tu le dis, si ce n’est pour pas être dérangé c’est une bonne chose. Pour éviter les bouchons le matin ou le soir, etc…
    On en débattait à l’époque où j’étais consultant. On en devrait pas empêcher les personnes de travailler à l’heure qu’ils veulent (selon les responsabilités) On va faire le reproche à une personne de venir tard mais pas de partir tard, et la même pour quelqu’un qui va partir tôt du taf alors qu’elle était là avant le chef !
    Bref je m’égare mais je plussoie ton article !

  26. Très judicieux comme conseil. J’aime bien me lever tôt, mais cela n’ajoute rien à ma productivité parce que le matin j’ai surtout envie de bouger.
    Je me suis toujours sentie un peu coupable de ne pas parvenir à écrire le matin alors que le soir, ça roule et je dois me faire violence pour me coucher à une heure raisonnable.
    Merci de déboulonner ce mythe ! 😉

  27. Se lever tôt ne veux rien dire, moi perso des fois je me lève vers 9h et 10h et cela ne change rien.

    L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt alors, je ne dors pas

  28. @Amine: “L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt alors, je ne dors pas” : c’est une solution, en effet … En plus, tu cumules l’avantage du couche-tard. Même si, en définitive, tu ne te couches pas 🙂

    Par contre, le jour où tu craqueras … 🙁

  29. Intéressant comme argumentaires, car personnellement, je trouve que le fait de me lever plut tôt, me permets d’accomplir plus le matin et cela me motive de continuer, et en général je termine la journée avec bien de l’éner gie (adrénaline?). Donc, dans mon cas, la productivité le matin est cruciale pour le reste de la journée.

  30. Bonjour Grégory,
    Pour ma part, j’aime bien me lever tôt pour écrire ou travailler sur un projet parce que le matin c’est le moment où je me sens le plus énergique et du coup plus enclin à travailler. Mais pour d’autres, ce sera plutôt le contraire, ils préfèrent travailler le soir parce que c’est le moment ou ils sont le plus efficaces. Je pense qu’au final c’est un choix personnel et que ça n’influe pas à la productivité.
    À bientôt !
    Nassim.

  31. Salut !

    Ah enfin un article qui pense exactement comme moi ! Je ne suis pas du matin, j’ai toujours 4 ou 5 réveils pour sortir du lit à 7h. Et quand je travail sur mes projets j’aime bien le faire tard le soir au lieu de regarder la télé comme tu le dis.

    Et tu as raison, nous ne sommes pas dérangé le soir :). Les gens sont ailleurs et occupé par d’autres divertissements.

    Merci pour cet excellent article ! Je vais le montrer à ma femme ahahah.

    Paul

  32. Wow! Cet article sort pas mal de gens de leur zone de confort : c’est génial. Merci beaucoup pour cette pensée à contre-courant !

    Je fais plusieurs tests depuis plusieurs années à ce sujet. Ce qui est le plus difficile dans se lever tôt, c’est les week-ends où l’on se couche tard et qu’il est quasi impossible de se lever tôt.

    Certains disent qu’il faudrait toujours se lever à la même heure, même le week-end. Ça ne fonctionne vraiment pas !

    En plus, on se sent mal lorsqu’on ne réussit pas à se lever tôt, ce qui donne un mauvais ton à sa journée.

    J’aime bien ton approche plus flexible et zen !

    L’important est la quantité et la qualité du sommeil, combiné à l’utilisation judicieuse de son énergie au courant de la journée.

    Merci pour cet article qui fait vraiment réfléchir ! Je me sens moins mal de m’être levé à 9h00 ce matin 🙂

  33. Logiquement, oui. Si je me lève tôt, je commencerai à travailler plus tôt et forcément, j’aurai le temps d’accomplir plus de travail. Je vous assure que ça marche pour moi.

  34. Personnellement je suis beaucoup plus productif le matin, me lever tôt pour moi est donc productif mais pas trop tôt tout de même sinon je reste dans le pâté toute la journée et ça c’est beaucoup moins productif

  35. Hello !
    Dans mon cas, se lever plus tôt est un atout (les jours où je n’ai pas de sommeil à rattraper) car j’arrive à mieux équilibrer mes journées vis à vis de mon planning de travail.
    Je me trouve effectivement plus productive le matin, tandis que le soir est plutôt un moment pour profiter de mes proches, me détendre. Le matin, j’ai envie d’attaquer la journée activement, et me lever plus tôt me permet de bien préparer ma journée, de ne pas être dans la précipitation quand j’ai beaucoup de choses à faire…
    Je trouve le sommeil plus facilement le soir, ce qui est pour moi un gros avantage !
    Je pense par contre qu’il y a une vérité dans “les heures de sommeil avant minuit sont plus réparatrices” (pour ma part, j’ai l’impression que ça fonctionne ainsi dans mon cas, bien sûr on est tous différents…), et je pense que “l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt” en découle, bien que ce soit un raccourci.
    Comme quoi, à chacun son rythme !
    Bonne journée

  36. Gregory,

    Je suis entièrement d’accord avec toi. Tout dépend du rythme de travail. Moi je suis du matin, donc plus productif de 08 à 11h. Mais je le suis tout autant à partir de 17h (après la digestion)
    La seule différence c’est que si j’arrive vers 7h, pour finir une tâche à mon travail, je devrais m’arrêter de travailler à 09h10, heure où mon téléphone n’arrête plus de sonner.
    Par contre à partir de 18h, je peux plus facilement me mettre sur messagerie, personne ne s’offusquera car ils me penseront hors du bureau…

    A bientôt

  37. @John: Bon, tu ne sembles pas obtus à mes arguments, malgré ton expérience contraire. Merci 🙂

    Cela étant, j’incite surtout à ne pas prendre pour argent comptant la croyance véhiculée par l’adage du “l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt”.

    Si ton vécu et ton rythme naturel t’indiquent que tu es plus productif (et pas seulement occupé :-)) le matin, et bien continue comme ça !

  38. @Nassim: Hello !

    “Je pense qu’au final c’est un choix personnel” : nous sommes entièrement d’accord !

    “ça n’influe pas à la productivité” : oui mais uniquement si tu suis ton rythme naturel 🙂

    @

  39. @Paul: Hello !

    Ah ! Enfin un lecteur qui conforte mon propos ! Merci 🙂

    Bon, je plaisante : tu n’es pas le seul à plussoyer mon propos. Mais un de plus, ça fait toujours plaisir !

    Merci pour le partage et le commentaire.

    Au plaisir !

  40. @CC: Hello !

    La sortie de la zone de confort ne me semble non plus pas trop violente, le sujet n’étant des plus polémique. Mais merci pour le compliment 🙂

    En tout cas, si ça permet à certains de réfléchir à ses habitudes autour du sommeil et de son rythme de vie, à mieux s’écouter et à moins culpabiliser, j’en serais véritablement très heureux.

    Au plaisir !

  41. @joanne:

    Effectivement, si tu te lèves tôt, tu commenceras à travailler plus tôt et, forcément, tu auras le temps d’accomplir plus de travail.

    Mais seras-tu forcément plus productive ?

    De plus ta logique implique que tu te couches tard le soir. Sinon tu n’auras pas autant de temps qu’une personne se levant et se couchant tard.

    Le risque alors n’est-il pas de ne pas assez dormir et donc d’être moins efficace ?

    Le manque de sommeil implique une baisse de l’efficacité et de l’attention. Donc même si tu travailles toujours autant, tu seras moins productive. Le pire est que tu ne t’en rendras même pas compte : certaines études le montrent. J’en parlerais dans un prochain article …

  42. @Esay Maybe: Hello !

    Merci pour ton partage d’expérience. Là encore, tes habitudes semblent correspondre à ton rythme naturel : ne change rien !

    Concernant le fait que les heures de sommeil avant minuit seraient plus réparatrices, c’est quelque chose que j’ai déjà entendu. Mais est-ce basé sur une réalité, une argumentation ? Ou est-ce seulement une légende urbaine, comme le fer dans les épinards ?… Aucune idée. Tiens, je vais chercher …

    Au plaisir 🙂

  43. @Belrix: Hello !

    Personnellement, je n’ai jamais eu le moindre scrupule à ne pas répondre au téléphone lorsque je décide que je ne veux pas être interrompu. En général, je faisais cela en binôme avec un collègue qui se chargeait alors du téléphone. Et vice versa.

    @

  44. Oui le titre de votre billet m’a aussitôt fait penser à ce proverbe bien connu. Même si pour moi, l’avenir appartient à ceux qui savent se battre et gagner une place au soleil. Pour cela pas besoin de se lever tôt ou se lever tard. Le mieux serait d’y aller à son rythme afin de pouvoir atteindre l’objectif qu’on s’est fixé dans la vie. Pour ma part je suis une lève-tôt et couche tard. Peu importe l’heure à laquelle je vais au lit, je lève toujours très tôt sinon c’est les maux de tête au rendez-vous. Concernant mes heures de sommeil mon organisme est adapté mais une sieste de 15 minutes au cours de la journée me fera un grand bien aussi.

  45. Je pense aussi que se lever de bonne heure peut être grandement utile. Néanmoins, je n’arrive pas toujours à le faire.

  46. Franchement, je suis entièrement d’accord avec vous. À chaque fois que j’essaie de me réveiller plus tôt, pour être soi-disant plus productif, je finis par être super en retard dans ce que je fais, mdr.

  47. Salut,
    Lors de mes études, j’ai essayé des rythmes différents excepté le tard du genre 8 heure car les études contraignent à se lever grand maxi à 7H30 du matin.
    Plus on se lève tard, plus nous aurons tendance à se coucher tard et par conséquent, travailler le soir. L’inverse pour le matin.
    Pour ma part, au-delà de 23H30, mon esprit peine à ignorer la fatigue, les bâillements et l’impression que la réflexion tourne au ralenti se fait sentir. Par conséquent, je réserve le soir pour des petits travaux, la cuisine, la lecture et le lit.
    Je me sens plus efficace le matin car deux tartine et un thé suffisent pour le reste de la matinée et pour travailler. Néanmoins, que ce soit pour se lever tôt et se lever tard, 7H30 de sommeil est nécessaire afin d’éviter d’être bousculé pendant un rêve ^^
    En cas de privation de sommeil, cela ne m’empêche pas d’être en forme le matin car c’est vers midi et après-manger que le coup de barre se fait sentir. Ainsi, si besoin, j’effectue une sieste de 15 minutes.
    Enfin, je rajoute tout de même un point positif pour le matin : nous sommes moins tentés par des distractions comme les films à la télé (si vous avez un conjoint qui la regarde le soir :p)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.