Comment écrire une lettre de motivation : les 10 commandements d’une lettre de motivation réussie

La lettre de motivation est indispensable à toute candidature d’emploi. Écrire une lettre de motivation efficace est donc essentielle. Mais pas forcément facile. Découvrez les 10 commandements d’une lettre de motivation réussie.

Comment écrire une lettre de motivation

La lettre de motivation est inséparable du curriculum vitae lors de la candidature à un poste.

Et elle est tout aussi importante que le CV. Car à CV équivalents, elle peut faire la différence entre être embauché et être recalé.

C’est pourquoi elle doit obéir à autant d’exigences que le CV, même si ses exigences sont quelque peu différentes.

Découvrez les 10 commandements pour écrire une lettre de motivation parfaite qui attirera l’œil du recruteur et soutiendra votre candidature.

Chercher des modèles pour s’inspirer

Vous manquez d’idées pour votre candidature ?

Vous redoutez d’être un peu familier dans la formulation de vos idées ?

Vous trouverez pour vous aider de multiples modèles de lettre de motivation sur internet, notamment sur des sites spécialisés dans le domaine avec différents sites en relation avec l’emploi. Du modèle de lettre généraliste pour un stage à celui pour un secteur d’activité particulier, vous trouverez à coup sûr le modèle de lettre qui correspondra à votre profit, vos exigences et au type d’emploi convoité.

Attention, cependant il ne s’agit pas de recopier mot pour mot la lettre. Il s’agit vraiment de s’en inspirer, en reprenant la structure et les rubriques, de la personnaliser en reprenant certaines formulations de base comme les formules de politesse. Le recruteur doit ressentir que votre lettre de motivation est de votre plume.

Les modèles de lettres ont pour objectif aussi de réaliser une bonne entête et une conclusion avec toutes les rubriques nécessaires. À vous de choisir celle qui vous semble adéquate à l’offre visée et celle qui correspond à son style de rédaction.

Ne pas uniquement répéter les infos du CV

Répéter les informations de votre curriculum ne donnera aucune valeur ajoutée à votre lettre de motivation : le recruteur risque de passer à la candidature suivante voyant qu’aucune info n’est pertinente.

Si le curriculum vitae a pour rôle de vous présenter de façon synthétique, la lettre de motivation va être plus personnelle pour tenter de vendre vos compétences et vos ambitions, en plus de montrer votre intérêt pour l’entreprise ou l’offre d’emploi. Dans celle-ci, comme un avocat, vous allez livrer les arguments pour convaincre le recruteur que vous êtes le collaborateur qu’il lui faut. Vous pouvez compléter votre argumentaire pour vos souhaits et vos ambitions comme aider à améliorer le chiffre d’affaires.

Être simple et concis

Pas question d’écrire un roman de 3 pages !

En effet, il faut savoir qu’en moyenne, le recruteur ne passe que 2 minutes à lire par candidat. Une page recto avec des paragraphes aérés et un paragraphe par idée suffisent.

L’emploi du présent démontre votre envie de collaborer et apporte du dynamisme à votre candidature. Des phrases sujet, verbe et complément seront plus efficaces que des phrases alambiquées. Il en va de même pour le vocabulaire.

À la fin de la lecture, le recruteur ne doit pas être perdu et savoir quelles sont vos motivations et vos prétentions. N’hésitez pas à mettre l’idée principale en tête de chaque paragraphe. Au final, vous devez rédiger votre lettre de motivation comme vous aimeriez la lire.

Présenter ses soft skills d’une main de maître

Les soft skills sont les compétences humaines appropriées pour un poste. Par exemple, les soft skills comme souriante, patiente ou aimant travailler en équipe sont requis pour différents postes comme le commerce, l’accueil et l’enseignement.

Pour les intégrer dans une lettre de motivation, il ne faudra pas se contenter de les énumérer dans un début de paragraphe. Il sera plus judicieux d’associer une de vos soft skills à une des caractéristiques proposées dans l’annonce.

Attention, seules 3 à 4 soft skills suffisent ! S’il n’y en a pas assez, cela fera douter le recruteur sur votre motivation (ou il pensera que vous êtes une personne effacée). À l’inverse, en mettre de trop enlèvera de la crédibilité à votre candidature. Ce serait dommage de passer pour une personne prétentieuse.

Ne pas parler que de soi !

Dans une lettre de motivation efficace, chaque paragraphe traite d’une idée : le premier contient en règle générale le portrait du candidat.

Il est inutile d’en consacrer un deuxième au risque d’ennuyer le recruteur d’une part et d’autre part, de faire des redondances avec le CV (comme indiqué au point 2). Il est plus judicieux de consacrer votre deuxième paragraphe à l’entreprise qui fait le recrutement. Vous pouvez, pourquoi pas, parler de son impact économique et/ou de ses réalisations.

Avant de conclure par les formules de politesse, vous pouvez réaliser un troisième paragraphe où vous traiterez de certains points de l’offre. Il peut s’agir de certaines tâches dont vous êtes spécialiste, l’aide que vous proposez d’apporter sur certains points.

Faire la différence entre la lettre de motivation et le mail de candidature

Pour rappel, la lettre de motivation et le mail de candidature sont deux choses bien différentes, bien que les deux doivent attirer l’attention.

La lettre de motivation accompagne le CV : si vous l’envoyez par voie postale ou la présentez en main propre, elle fera office de notice explicative qui va livrer les raisons de votre candidature. Mais elle ne doit pas servir de mail de candidature.

De nombreux candidats font en effet cette faute de se croire exempts de lettre de motivation parce qu’ils envoient leur CV par mail. Ils ignorent que cela peut être perçu pour de la fainéantise.

Donc, si vous envoyez votre candidature par mail, ces deux documents devront être mis en pièces jointes et accompagnés d’un mail de candidature succinct. Dans le mail, le recruteur doit seulement retrouver le type de poste, le numéro de l’offre et avoir aussi confirmation que vous avez fourni votre lettre de motivation accompagné de votre CV.

Soigner la rédaction de votre lettre de motivation

Bien qu’elle soit désormais écrite en majorité par ordinateur, la lettre de motivation doit être irréprochable. Et cela commence par une orthographe et une syntaxe parfaites.

L’entête doit être aussi soignée avec toutes les rubriques nécessaires. Il est également indispensable qu’il n’y ait ni ratures, ni reprise au blanc, dans le cas d’une lettre manuscrite.

Si, comme dans le cas le plus probable, vous rédigez votre lettre de motivation sur ordinateur, il faut commencer par sélectionner une police de caractère classique et bien lisible, comme Times New Roman ou Arial par exemple.

Pour la taille, optez pour la taille standard 12 pour que la lettre soit lue facilement ou, à l’inverse, avoir un courrier pour malvoyants, si nécessaire. Enfin, espacez les paragraphes et soignez autant l’introduction que la fin.

Utiliser des mots-clés

Ce procédé peut paraître inédit, mais il est efficace.

Il permet de mettre en avant les points forts que l’entreprise recherche chez son futur collaborateur. Le vocabulaire employé et les mots-clés choisi peuvent porter sur le fait que vous ayez de l’expérience avec des termes comme expérimenté, manager senior, longévité, …mais il peut porter aussi sur le type de collaboration que vous voulez apporter avec des termes comme optimiser, contribuer à, vous prêter main forte à, améliorer…

Ce ne sont ici que des suggestions : à vous de choisir vos propres mots-clés que vous pouvez mettre en gras dans votre lettre de motivation. Cela captera le regard du recruteur qui gagnera un temps fou à comprendre ce que peut lui apporter votre collaboration.

Éviter de parler de salaire et de critiquer l’entreprise actuelle ou ancienne

Même si le recruteur se doute que certains candidats postulent pour un meilleur salaire ou parce qu’ils ne sentent pas à l’aise au sein de leur entreprise, il est très déplacé d’en parler dans sa lettre de motivation. En effet, il vaut mieux argumenter sur son ambition professionnelle, en parlant d’objectifs plus ambitieux par exemple, que de parler de simple gain financier.

En ce qui concerne votre éventuel malaise au sein de votre entreprise actuelle, pensez que l’entreprise qui recrute va privilégier une personne sociable et autonome qu’une personne à l’esprit critique pour ne pas risquer de briser la dynamique de groupe de ses collaborateurs déjà en poste. Donc, pour écrire votre lettre de motivation, optez pour une attitude positive.

Soigner les formules de politesse

Oui, les les formules de politesse… Il faut savoir qu’il y a deux formules de politesse : une au début de la lettre de motivation et une autre à la fin.

Au début, vous devez adresser votre courrier par exemple “à l’intention de , Madame, Monsieur X, directeur des ressources humaines” si le destinataire est connu ou “à l’intention du Directeur/Directrice des ressources humaines” si le destinataire n’est pas connu. Cette phrase doit figurer en dessous de l’adresse de l’entreprise. Puis vous débutez votre lettre par Monsieur dans les deux cas (sauf si vous savez que votre destinataire est une femme, bien sûr).

À la fin de votre lettre, la formule de politesse doit être écrite sous forme de phrase. Commencez par le fait que vous êtes prêt à rencontrer le recruteur, puis vous remettez la civilité et vous terminez par le salut.

Par exemple :

  • En espérant vous rencontrer prochainement, je vous prie, Monsieur, d’agréer mes sincères salutations.
  • Merci d’avoir pris en considération ma candidature. Veuillez agréer, Madame, mes salutations les plus cordiales.

Pour le mail de candidature, les formules de politesse peuvent être quelque peu simplifiées puisque vous envoyez directement sur le mail du recruteur. Donc vous allez débuter directement par monsieur ou madame. Pour la fin, un simple “Cordialement” ou “Sincères salutations” suffira.

Conclusion

En appliquant ces 10 conseils, votre lettre de motivation va gagner en professionnalisme et devenir ainsi plus attractive pour les recruteurs.

Pour résumer :

  • Cherchez des modèles pour vous en inspirer
  • Ne répétez pas uniquement les infos du CV
  • Soyez simple et concis
  • Présentez vos soft skills d’une main de maître
  • Ne parlez pas que de vous
  • Faites la différence entre la lettre de motivation et le mail de candidature
  • Soignez la rédaction de votre lettre de motivation
  • Utilisez des mots-clés
  • Évitez de parler de salaire et de critiquer l’entreprise actuelle ou ancienne
  • Soignez les formules de politesse

Un dernier commandement pour finir : n’oubliez pas le théorème indispensable “une offre d’emploi = une lettre de motivation unique”. En d’autres termes, adaptez toujours votre lettre de motivation de motivation à l’offre d’emploi à laquelle vous répondez. Et ne réutilisez jamais telle quelle une lettre de motivation précédente.

Avec ces 11 commandements, vous êtes tout bon.

À vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.