Se récompenser ? Pourquoi faire ?

Se récompenser … Un des grands principes du développement personnel est justement de savoir se récompenser. Mais quel est l’impact réel d’une récompense ? Quel est l’intérêt d’une récompense ?

Instant Gratification (Lent 18)

Il peut être important. Enfant, la seule fois où j’ai fini premier de ma classe, c’est quand on m’avait promis un beau vélo de course tout rouge. Et dont j’ai bien usé la selle.

Mais une récompense peut aussi ne servir à rien. L’un des rares 20/20 que j’ai eu au lycée faisait suite à un 7/20 dans la même matière. Aucune humiliation publique après cette note médiocre. Aucune récompense promise en échange d’une meilleure future note. Juste le sentiment de m’être loupé et la conviction de pouvoir faire bien mieux.

Un des grands principes du développement personnel est justement de savoir se récompenser.

Une récompense ?

Après l’accomplissement de quelques taches de notre liste de taches, ou après un temps donné, il faudrait savoir s’accorder une récompense. Cela servirait de moteur à notre motivation, de carotte pour avancer ou de prime à l’effort. Un peu comme une otarie à laquelle on donnerait un hareng frais pour avoir jonglé avec son ballon.

Je n’ai absolument rien contre les otaries. Par contre, ce principe de récompense ne m’a jamais réellement plu.

Et, à l’usage, je sais qu’il ne me convient pas.

Ma vraie récompense

Peut être cela vient-il de mon éducation. Mes parents m’ont certes appris que tout travail mérite salaire. Ils m’ont aussi appris l’importance de réaliser un travail pour la simple satisfaction de l’avoir accompli et pour la gratitude de l’autre. Ils m’ont enseigné, simplement, le goût du travail : agir au mieux de ses possibilités et avoir la conviction d’avoir véritablement fait de son mieux. Mais cela vient aussi de ma nature et de mes convictions.

Bien sur, ces éléments simples ne suffisent pas pour trouver, au quotidien, motivation et constance. Il faut aussi savoir pourquoi on veut réaliser une tache en particulier, avoir un but. Mais là encore, il s’agit d’un élément qui vient de nous, qui ne dépend que de nous, de nos envies et de nos convictions. Pas d’un élément externe, comme une barre chocolatée.

Ma motivation n’est pas d’aller chercher une pause.

Ma motivation est d’avancer dans mes projets et de me rapprocher toujours un peu plus de mes buts.

Ma satisfaction n’est pas de mériter une pause.

Ma vraie satisfaction est dans le fait d’avoir accompli ces taches, d’avoir produit du résultat et d’avoir avancé dans mes projets.

Récompense & Repos

Cette notion de récompense implique aussi une notion de relâchement, de détente.

Il est évident qu’il faut se détendre régulièrement, prendre des pauses pour relâcher la pression et recharger les batteries. De même, il est très important de se reposer véritablement, par de bonnes nuits de sommeil et quelques journées ou week-ends de déconnexion complète.

Je n’ai, bien évidemment, absolument rien contre tout cela. Je pense en parler régulièrement sur ce blog. Et mon expérience m’en a appris toute l’importance.

Au quotidien, dans le cadre de l’exécution, il faut donc faire des breaks. Mais cela n’a rien à voir avec une récompense. C’est simplement le processus naturel pour s’assurer d’un bon niveau d’énergie et de concentration.

A moins que je ne joue avec les mots …

Récompense ou Motivation

Accessoirement et rapidement, je pense, à l’extrême, qu’avoir besoin d’une récompense supplémentaire peut être le symptôme de 2 problèmes.

Dépendance et Confiance

Le premier problème, comme je l’ai laissé entendre au-dessus, est d’attendre une validation, une motivation, un signe de l’extérieur. Vous êtes dépendants d’un élément extérieur. Vous n’êtes ni indépendants ni autonomes.

Que se passe-t-il si la récompense, la gratification, est insuffisante ou disparait ? La motivation et l’assiduité baisse, la qualité puis la quantité de travail s’en ressentent. Jusqu’à ne plus rien faire et abandonner ces buts ?… Est-ce acceptable ?

De plus, cela peut aussi être le signe d’un manque de confiance en soi.

Mauvais objectifs

Le second problème est la pertinence des buts et objectifs fixés. Ce ne sont peut être pas de bons objectifs. Ils ne portent pas en eux l’expression de votre désir réel, désir déclenchant l’étincelle nécessaire pour se mettre au travail et avancer.

Ailleurs sur la toile …

Nicolas, du blog Réussite et Non-conformisme | Nicolas Pène, va à l’inverse de ce que j’exprime et fait de la récompense un axe majeur de sa politique de motivation et de réussite. Tout autre point de vue … Cela étant, la récompense n’est qu’un des 4 clés qu’il préconise pour réussir ses objectifs,  avec la discipline, le focus sur un objectif à la fois et la progression pas à pas.

Conclusion

Nous sommes tous différents. Ce qui marche pour les uns sera sans effet pour les autres. Et en irritera certains. Et vice versa.

Autant par éducation que par ma nature, je n’ai pas besoin de récompense, au sens traditionnel du terme, pour être motivé et avancer dans mes projets.

Ma récompense est le travail accompli et l’aboutissement de mes buts et objectifs.

Peut être ne partagez-vous pas mes idées. Et peut-être avez-vous justement besoin d’un supplément sous forme de récompense. La question est alors : qu’est-ce qui marche pour vous ?

Une petite citation ?

Ce n’est pas la récompense qui élève l’âme, mais le labeur qui lui valut cette récompense.

Multatuli, Ecrivain anarchiste hollandais (1820-1887)

La conscience d’avoir bien agi est une récompense en soi.

Sénèque, Philosophe latin (-4, 65)

Creative Commons License photo credit: cathyse97

Click Here to Leave a Comment Below

Stephanie@Agence de communication

Réflexion intéressante sur la récompense, son objet et son but. Et le fait que chacun aborde cette notion de façon différente.

Reply
Franck | Papa Blogueur

Merci pour le lien vers mon article. Tu vas plus loin que moi dans cette réflexion puisque tu l’élargie aux adultes.
Notre génération coure après les récompenses, les motivations, les augmentations de salaire, les primes, les congés en plus, etc.
C’est sur que je ne dis pas non pour gagner plus et travailler moins (mdr) je serais ainsi plus présent auprès de ma famille, mais où en est le travail dans tout cela ? Pourquoi faisons nous tous les jours cette route pour passer 8h00 à 10h00 loin de chez soi ? Sûrement pas pour NOUS faire plaisir, ou alors un petit pourcentage de la population.

Reply
Joel

Les récompenses ne fonctionnent pas non plus pour moi, qu’elles soient issues de l’extérieur (prime de mérite, participation au bénéfices,… en tant qu’employé) ou que je m’auto récompense (en m’offrant telle ou telle chose si j’atteinds mes objectifs).

Si je dois me fixer des récompenses pour atteindre certains objectifs, c’est que généralement, l’objectif en lui-même ne vaut pas le coup. J’étais bon à l’école avant mes 12 ans, parce que je savais bien qu’il était important d’avoir de bonnes notes. Entre 12 ans et 24 ans, je me suis contenté d’un satisfaisant car puisque le but était le diplôme, avoir juste la moyenne était suffisant.

Et au boulot, je faisais de mon mieux sans me tuer à la tâche car les primes de mérite (système basé sur le copinage et l’arbitraire) ne me concernaient pas.

Par contre, le blogging, mon business, le sport,… j’ai pas besoin de me promettre des récompense pour dépasser mes limites!

Reply
Edouart

Je voulais juste ajouter une considération bassement biologique : tu as raison de dire « Ma récompense est le travail accompli et l’aboutissement de mes buts et objectifs. » car au point de vue neurobiologique, finir un travail, atteindre son but est équivalent à manger un paquet de M&Ms par exemple… Toutes ces actions libèrent de la dopamine, « molécule de la récompense », qui sert à nous féliciter et retenir les actions qu’ils faudra réitérer dans l’avenir.

Reply
Grégory

@Franck: Je vais forcément un peu plus loin dans ma réflexion dans la mesure où mon point de départ a été le conseil classique en developpement personnel : se récompenser.

Je trouve ça assez paradoxal …

On marche beaucoup trop aux récompenses et plaisirs immédiats.

De rien pour le lien : ton article le méritait. Un petit RT en échange ? :-)

@Stéphanie: Merci ! Et toi, tu en penses quoi ? Comment fonctionnes tu ? Ca m’intéresse !

@Joel: Mais dis-donc, à ton commentaire, je comprends qu’on a beaucoup de points communs. Je fonctionnais exactement de la même façon au lycée et à la fac.

Et je suis bien plus motivé et concerné par ce blog que par tous les projets professionnels auxquels je participe aujourd’hui.

Je sais, c’est pas bien. Mais c’est aussi la faute de mon chef qui est certes sympa mais pas en crack en animateur d’équipe …

@Edouart: Considération peut-être bassement biologique mais éminement intéressante. Comme quoi, je n’ai pas dit que des conneries :-).

En tout cas, ça éclaire le débat d’un angle nouveau qui met en avant l’importance d’avoir une bonne motivation.

Reply
guillaume de komment devenir riche

Article très sympa!!

Un peu comme toi, les récompenses fonctionnent mais quand je me suis moi même fixé le but a atteindre!!!
Je me récompense pour le travail effectué.

Par contre j’ai beaucoup d’idées de récompenses (voir mon article mes 100 objectifs) donc je bosse beaucoup pour me faire plaisir :)

Reply
Grégory

@guillaume: En fait, on fait légèrement différemment …

Je me fixe des objectifs de réalisations, de projets à accomplir. Pas d’activités à faire pour le fun, l’adrénaline, la beauté, … Comme toi tu le fais.

Et je sens que je vais m’inspirer de ton exemple !

Merci !

Reply
Thomas@

Bonjour, je partage votre point de vue !

Ce qui me motive c’est le fait de voir que j’avance dans mes projets, que j’arrive à mettre sur pied ce qui était prévu.

Mais ça a un effet pervers, c’est que si je suis dans l’incapacité d’avancer (projet bloqué ou en stand-by), j’ai une mauvaise sensation de « sur place » qui a tendance à me démotiver.

Alors j’essaie de prendre du recul, de faire autre chose pour me « décoller » de mon objectif quelque temps, mais c’est pas toujours facile :-)

Reply
    Grégory

    @Thomas: Hello !

    Si c’était facile, mon article et quelques autres ne serviraient à rien :-)

    Effectivement, en cherchant la motivation que par soi-même, il peut arriver qu’on cale. Personnellement, ça m’arrive moins souvent qu’en cherchant la motivation chez les autres ou avec une récompense.

    Mais quand c’est le cas, une bonne pause et un rappel de l’objectif et de la raison profonde de mon activité permettent de me relancer. En fait, on fait un peut pareil.

    Merci pour le partage !

    Reply
Leave a Reply:
ultricies tempus neque. at libero dolor. tristique velit, vel, risus ut nec