Visualiser des actions ou visualiser un résultat ?

Le conseil habituel est de « visualiser un rêve ». Mais ce conseil est-il si judicieux ? Agir ainsi est-il si efficace ? Ne vaut-il pas mieux visualiser des actions menant à ce résultat ? Une expérience nous en dit un peu plus. Je lâche le morceau : elle remet en cause la Loi de l’Attraction.

Visualiser des actions ou visualiser un résultat ?

Visualiser des actions ou visualiser un résultat ?

Je voudrais partager avec vous ce que j’ai lu dans un ouvrage particulièrement intéressant.

Il s’agit d’une expérience qui a été faite avec des étudiants de UCLA, à savoir l’Université de Californie à Los Angeles.

Cette expérience traite de visualisation et de simulation mentale.

Mais trêve de bavardage …

L’expérience « simulation d’évènements contre simulation de résultats »

Il a été demandé à 3 groupes d’étudiants de réfléchir à un problème auquel ils se trouvaient confrontés dans leur vie. Ce problème devait être suffisamment important pour les stresser, mais devait aussi être susceptible d’être résolu par eux-mêmes.

Il leur a été annoncé que le but de l’expérience était de les aider à gérer leur problème et à le résoudre.

Le premier groupe était un groupe de contrôle. Seul des conseils généraux leur ont été donnés : penser au problème, réfléchir aux actions possibles, découper en étapes, … Puis on leur a demandé de retourner à leurs affaires courantes et de revenir une semaine plus tard pour rendre compte de leur avancée sur leur problème.

Le deuxième groupe était le groupe « simulation d’évènements ». On leur a demandé de repenser aux situations et aux évènements, étape par étape et avec détail (les personne présentes, les paroles, …), qui ont amené le problème. L’idée étant de les amener à trouver ce qui a tout déclenché et à envisager un moyen de résoudre le problème.

Le troisième groupe était le groupe « simulation de résultats ». On leur a demandé de se concentrer sur le résultat souhaité et d’imaginer leur problème résolu, ou en passe de l’être, et un résultat positif, ainsi que toutes les sensations allant avec.

Il a été demandé à ces 2 groupes de pratiquer, 5 minutes par jour, ces simulations mentales, ces visualisations, puis de revenir, 1 semaine plus tard, rendre compte de leur progrès pour résoudre leur problème.

Un semaine plus tard, les 3 groupes sont donc revenus. Et le résultat est plutôt surprenant …

Le groupe de « simulation d’évènements » a obtenu les meilleurs résultats ! Ils ont été bien plus nombreux à rester positif, engager des actions spécifiques, rechercher des conseils et du soutien, et obtenir un résultat significatif.

Simuler des évènements passés semble donc plus utile que simuler des résultats futurs. En particulier, visualiser la réussite ne semble pas si efficace que cela. Et une attitude positive ne suffit pas pour accomplir le travail.

Quelques précautions sur l’expérience

Il est à noter que, dans l’ouvrage en question, il ne donne pas de résultat chiffré. La différence reste donc relativement subjective. Et on n’a aucune information supplémentaire sur les résultats des 2 autres groupes. On sait seulement qu’un groupe a obtenu de meilleurs résultats.

De plus, à part le fait que les étudiants sont de l’UCLA, aucun autre élément n’est fourni : date, nom, référence littéraire … Et je n’ai rien trouvé en faisant quelques recherches avec Google. Quelques informations complémentaires auraient été intéressantes.

Enfin, l’expérience se base sur la résolution de problèmes plutôt que sur la réalisation d’un but. Et les conclusions me donnent un peu l’impression de confondre « simulation d’évènements passés » et « simulation d’évènements futurs »

Cela étant, le résultat est intéressant …

Visualiser des actions est plus efficace que visualiser un résultat

En général, on nous conseille de visualiser un résultat positif, une situation rêvée. Agir ainsi nous faciliterait le passage à l’action et augmenterait nos chances de succès.

Voire même, cela reviendrait à demander à l’Univers ce que nous voulons. Et nous l’obtiendrons. Il faut quand même agir, mais cette demande inciterait l’univers à fomenter pour nous aider.

Bon, je caricature un peu, je grossis le trait. Et vous aurez peut-être reconnu la fameuse Loi de l’Attraction, le Secret pour réussir.

Or, ce que nous apprend l’expérience, c’est que simuler des évènements est plus efficace que simuler des résultats.

Visualiser les évènements qui ont amené un problème et visualiser les actions à entreprendre pour résoudre ce problème est plus efficace que visualiser le problème résolu.

Visualiser les actions nécessaire pour atteindre un but est plus efficace que visualiser le but atteint.

J’avais déjà lu que, le cerveau ne faisant pas une distinction franche entre l’imaginaire et le réel, imaginer un résultat obtenu ou une situation rêvée n’aidait pas forcément à agir pour l’obtenir. Effectivement, le cerveau pouvant confondre le réel et l’imaginaire, imaginer une situation parfaite est déjà l’avoir. Alors pourquoi mettre de l’énergie en oeuvre pour l’obtenir ?

Il ne s’agit pas de tout prendre au pied de la lettre. Mais je pense qu’il y a là des éléments suffisamment probants pour inciter à la réflexion et être prudent avec les conseils habituels de visualisation de résultat obtenu.

Il ne s’agit pas de dire « foutaises et balivernes, visualiser un rêve ne marche pas ! »

Il s’agit plutôt de se dire qu’il y a peut être un moyen plus efficace : visualiser le processus et les actions nécessaires pour obtenir un résultat.

Cela ne fait pas tout non plus. Autant il est facile de s’imaginer une situation rêvée, autant il est plus compliqué de s’imaginer agir pour obtenir ce résultat. Car il faut déjà savoir quoi faire exactement. Et c’est peut en cela que la Loi de l’Attraction est tellement tentante car simple et facile à appliquer, et avec une belle promesse au bout.

Conclusion

Cet article est un peu orienté. Je l’avoue. Car j’ai toujours eu un peu de mal avec la Loi de l’Attraction et les conseils allant dans son sens.

Et même si j’essaie de ne pas prendre le résultat de cette expérience au pied de la lettre, je trouve que ce qu’on y apprend est digne d’intérêt.

Mon conseil : accordez sa chance à un processus de visualisation de processus. L’essayer ne mange pas de pain. Et si les résultats sont en votre faveur, il serait dommage de s’en priver. Non ?

L’ouvrage en question

L’ouvrage dont est tirée l’expérience est « Des idées de génie », des frères Chip et Dan HEATH.

Ce livre est plaisant à lire et très intéressant. Même s’il ne traite pas directement de développement personnel, je vous en conseille la lecture. Vous en tirerez forcément des leçons pour divers domaines de votre vie : communication, rédaction de contenus, éducation, …

Click Here to Leave a Comment Below

Mathilde

En effet quand tu visualises uniquement le résultat tu ne vois pas tout. Comment le problème a été résolu, quels ont été les moyens mis en place pour le résoudre, comment avons-nous pu le résoudre. Je pense que ça doit être effectivement plus enrichissant, maintenant de là à savoir si on fait tout le temps ça, c’est autre chose.

Merci d’avoir partagé avec nous cette expérience ;)

Reply
Mikie

En effet ça paraît peu rigoureux comme expérience, d’autant plus qu’il s’agit de facteurs non quantifiables. Mais le résultat, même s’il est étonnant aux premiers abords, se comprend assez bien au final : visualiser les actions est nettement plus concret que de « fantasmer » sur le résultat et plus engageant.

Reply
Edwige

Je pense que tu as raison et que le mieux serait de visualiser les 2 : les actions et les résultats.
Mais cela peut rebuter au début, car on ne sait pas toujours quoi faire et comment faire pour atteindre ses objectifs.
Je peux vous dire grâce à mon expérience personnelle que la loi d’attraction, aussi « bébête » qu’elle puisse paraitre en disant que les idées viendront par elles-mêmes, est vraie.
Si l’on croit véritablement en ses capacités à réaliser ses rêves, les idées d’actions vous apparaitront.

Reply
maryam@ross jeffries

Bonsoir Grégory,

Résultats intéressants ! En effet ceci est un peu lié à la visualisation créatrice. Pour arriver à de bons résultats, on visualise les détails, on y pense fortement et y croit, puis on visualise les résultats à partir des estimations de départ et à partir des détails.

Il faut tout de même avoir un objectif réaliste pour ne pas se tromper et pour ne pas être déçu.

Merci pour ce partage et à la prochaine !

Reply
Mikael

Cela me rappelle une expérience similaire où l’on demandait à 3 groupes de marquer des paniers à 3 points. Un groupe sans entraînement, un groupe devant seulement visualiser chaque mouvement et un groupe s’ entraînant avec ballon et panier. Au final les 2 groupes avec entraînement réel et visualisé ont eu des résultats identiques.
Comme quoi il est important de visualiser les étapes et non seulement le résultat.

Reply
Raph

Le plus important est le chemin et non le lieu d’arrivée. C’est trop facile de ne penser qu’à ce qu’on souhaite, il faut pouvoir encore réussir et ce sont les actions que l’on entreprendra dans ce sens qui nous le permettront. Je suis donc bien d’accord que pour arriver à quelque chose, il faut se concentrer avant tout sur les moyens d’y parvenir.

Reply
Samuel@entrepreneur d'internet

Salut Grégory,

les deux points sont importants et je m’explique.

Lorsqu’on visualise les résultats ont est motivé car on s’imagine déjà entrain d’accomplir ce qu’on a rêvé.

D’autre part, visualiser les résultats ne doivent pas nous faire rester dans une position de rêveur. C’est dans ce cas que la visualisation d’action est importante. En se focalisant sur les actions à mener et en les découpant en de petites actions concrètes et réalisable, on se rapproche au fur et à mesure de notre but.

Pour moi les deux aspects permettent d’atteindre rapidement notre objectif.

Amicalement,
Samuel

Reply
Jean

Bonjour Grégory,
Est-ce que l’expérience n’est pas biaisée ? En effet, dans ce que j’ai lu de la loi de l’attraction, on dit qu’il n’est pas bon de se focaliser sur le « problème », car alors on ne va pas le résoudre, mais attirer ce qui a la même vibration que le problème, c’est-à-dire un autre problème.
Si j’ai bien compris, on demande aux trois groupes de penser, de différentes manières certes, au problème.
Je trouve qu’il aurait été plus intéressant de ne pas évoquer d’emblée un problème mais de partir sur un objectif à atteindre et d’imposer le même genre de consignes pour atteindre le dit objectif. C’est cette notion de problème qui me gêne un peu et qui, à mon avis, fausse la démonstration.

Reply
xavier

Salut,

Résultat intéressant mais pas assez documenté pour être crédible. Une semaine c’est très peu pour conclure aussi hâtivement.

Ceux qui échouent avec la loi de l’attraction la pratiquent sans doute très mal. Dans sont dernier ouvrage sur l’auto-hypnose, Christian godefroy insiste sur le fait qu’il faut formuler ses désirs de manière progressive et je suis tout à fait d’accord avec lui.

Il est plus facile pour la conscience d’accepter « Je gagne de plus en plus d’argent chaque jour » que d’accepter « J’ai maintenant 1000.000 euros. Même si vous ne gagner que quelques centimes d’euros de plus chaque jour, vous gagner quand même quelque chose de plus. La formule « Je gagne de plus en plus d’argent chaque jour » ne risque pas d’entrer en conflit avec votre conscience.

Amicalement,
Xavier

Reply
Christophe@gérer son budget

Il faut avoir un but précis, il peut être issu de l’imagination, du rêve et on peut y croire réellement quitte à ce que notre cerveau confonde le réel et l’imaginaire…
Maintenant c’est vrai que rêver, imaginer un futur meilleur c’est facile ! mais si on s’arrête là et bien il ne se passe rien et il ne se passera rien. Il est essentiel d’avoir un plan pour atteindre son objectif et cette expérience renforce ce point.

Reply
Grégory

@Mathilde: Ah oui … Le problème du temps et de prendre, ce temps. Je pense que ça peut être une bonne chose, ne serai-ce que 5 à 10 minutes par jour. Vu les bénéfices potentiels …

@Mikie: Je ne sais pas si elle était peu rigoureuse. Je n’ai surtout pas trouvé d’autres éléments :-(

Oui, si fantasmer réglait nos problèmes, je n’aurais eu aucun problème.

@Edwige: Penser à ces objectifs et avoir des idées d’actions, c’est une chose. Mettre ces idées d’actions en pratique, c’est autre chose. Et là, la loi d’attraction ne sert à rien …

@maryam: Hello !

J’aime beaucoup ta description et le processus que tu proposes. Il se rapproche de ce que je crois être efficace :-)

@Mikael: Mais oui ! Je connais cette expérience. Comment n’ai-je pas pensé à en parler ?! Elle va comlètement dans le sens de l’article.

Tiens, je vais surement le complèter avec ta remarque ! Merci :-)

@Raph: Je plussoie. C’est exactement ma philosophie et ma façon de faire.

Reply
Grégory

@Samuel: Hello !

Ce que tu dis rejoins le propos de commentaires précédents avec lesquels je suis d’accord. Je suis complètement d’accord avec ton commentaire.

Je pense qu’il faut effectivement partir du but, pour avoir motivation et envie, puis passer aux actions, en étant précis et détaillé. Et accorder plus de temps de visualisation aux étapes qu’au but seul.

Merci !

@Jean: Hello !

Je ne pense pas que tu aies bien compris :-(

Le point de départ est le problème, effectivement. Mais on ne leur demande pas de se focaliser dessus. On leur demande soit de se focaliser sur la situation une fois le problème réglé soit de se focaliser sur les actions menant à la résolution du problème.

Nuance de taille.

@xavier: Hello !

Il y a effectivement quelques points gênants. D’un autre coté, je ne reprend que ce qui est dans le livre, qui se content de résumes l’expérience. L’expérience, elle, est surement plus complète.

Si elle est à prendre avec des pincettes, ce n’est pas seulement à cause de cela. Elle est à prendre avec des pincettes comme toute théorie en terme de développement personnel et comme toute expérience sociale.

J’ai un peu de mal avec des phrases comme « Ceux qui échouent avec la loi de l’attraction la pratiquent sans doute très mal. » Peut être juste que c’est du pipeau, cette loi … Et puis, « formuler ses désirs de manière progressive », est-ce que ça ne revient pas à décomposer un objectif en sous-objectifs, en étapes, en actions, en tâches ? Ce n’est rien d’autre que de bons conseils de productivité.

Après je ne nie pas le fait qu’elle puisse avoir un effet positif sur ceux qui la pratiquent.

En fait, même si le retour est imparfait, cette expérience explique que visualiser le résultat n’est pas suffisant. Visualiser les actions concrètes pour y arriver est bien mieux. Ce que nous raconte Mikael, dans un précédent commentaire, en est la parfaite illustration.

En fait, tout cela est, de toute façon, insuffisant. Il faut agir. Point.

@Christophe: « Il est essentiel d’avoir un plan pour atteindre son objectif et cette expérience renforce ce point » : ben voila !Tu as tut compris et tout bien résumé. Merci :-)

Reply
Jean

@Grégory, Hello.

Je n’ai pas dû bien comprendre en effet. Puisque je ne suis pas convaincu du tout.

Cette expérience me semble un peu artisanale et manque d’éléments de mesure et de démonstration. Ce que je dis, c’est que c’est une question de formulation. Le simple fait de mettre en avant le problème (sans qu’on leur demande de focaliser dessus, là n’est pas la question), c’est négatif et ça fausse l’expérience.

En PNL, on dit que l’objectif doit être exprimé positivement : la question est « qu’est-ce que tu veux ? » et non pas « qu’est-ce que tu ne veux pas ou plus ? » C’est juste ce « petit détail » qui me chiffonne.

Reply
Jean Pascal Couturier

En effet cette petite expérience manque de données quantifiables pour être suffisamment probante. J’aimerais ajouter une petite précision toute bête, mais qui éclairera le débat je pense : d’une manière générale si on visualise / imagine des résultats futurs, on cherche à faire agir l’univers et ses énergies (ce qu’on appelle la « loi de l’attraction », le « secret » (rhonda byrne), ou encore la « prophétie auto-réalisatrice »); à l’inverse, si on repasse dans son esprit les actions / les évènements, on adopte une démarche rationnelle et analytique (décomposer le problème pour mieux le résoudre). Et forcément, ce n’est pas du tout la même chose… Pas étonnant que le débat soit scindé en deux et que les gens qui croient à l’un ne croient pas à l’autre.

Une dernière remarque : je trouve que l’image, qui mentionne les rêves lucides, est en décalage avec le thème de l’article :) Moi en tout cas ça m’a induit en erreur sur le contenu du post, mais bon ça n’engage que moi :)

Reply
Lucien

Ces expériences sont toujours très instructives. Mais comme dis Jean-Pascal, voir d’autres études avant de se faire une idée définitive

Reply
Leave a Reply:
Donec vel, id Nullam ante. Phasellus ut nunc pulvinar