Nouvelle année : pas de résolutions, mais 1 but unique

En début d’année, il y a une grande tradition. Je ne parle pas des souhaits de bonne et heureuse année. Ni même de la galette des rois, bien que je sois un grand amateur de frangipane :-). Non, je parle des résolutions. Les grandes et bonnes résolutions de début d’année. Vous savez, ces grandes phrases du genre « cette année, j’arrête de … » ou à l’inverse « cette année, je commence à … ».

Je pense que vous êtes maintenant au courant. C’est un message qu’on lit régulièrement sur la toile, surtout en cette saison. Mais si vous l’aviez loupé, je le répète : les résolutions, ça ne marche pas !

Déclarer solennellement de grandes résolutions ne mène à rien !

Il faut aller au-delà.

Reach

Je vous conseille plutôt de faire du BOB : But – Objectifs – Bilan. En saupoudrant de suivi …

But, Objectifs, Bilan

Annoncer plusieurs résolutions est problématique :

  • Une résolution n’est qu’une intention. Cela ne suffit pas. Il manque le concret : le projet, la mise en œuvre et l’action.
  • Avoir plusieurs intentions, plusieurs idées en tête disperse l’attention, la concentration.
  • Courir plusieurs lièvres est propice à la diffusion, à la dilution de nos efforts, de notre énergie. Et cela fatigue d’autant plus, physiquement et moralement.

Je ne dis pas que cela n’est pas possible pour certains d’entre nous. Mais pour la plupart, dont moi, c’est difficile. Me concernant, c’est même très difficile.

Notre année ne va pas se limiter à la réussite de ces bonnes intentions : il faudra gérer le quotidien et les imprévus. Et, contrairement à ce que disait Hannibal, un bon plan ne se déroule jamais sans accroc !  Dès le départ, il faut veiller à mettre toutes les chances de son coté.

Mon conseil ? Faisons simple : choisissons un but et un seul.

Choisir un but peut vous sembler trop peu, limitatif,  pas assez ambitieux.

Pourtant, en procédant ainsi , vous allez concentrer votre attention, votre énergie et votre temps.

Plutôt que de courir plusieurs lièvres, m’essouffler et n’en attraper aucun, je préfère choisir un but unique, m’éclater en m’attelant tous les jours à la tache et le réussir.

Et votre but peut et doit être ambitieux pour être réellement motivant.

De plus, avoir un but principal ne veut pas dire avoir aucun autre projet. Il faut aussi savoir se faire plaisir et se reposer. Tout en ne perdant pas de vue, bien évidemment, le but principal. Vous pouvez aussi décider de changer une habitude par mois.

Choisir un but

Mais comment choisir son but ? Je vous renvoie à un précédent article où je vous présente ma méthode pour choisir des buts réellement motivants puis choisir le but.

Parmi ces buts, choisissez-en un. Choisissez le but. Le but de votre année 2011.

Ne supprimez pas pour autant les autres buts. Vous pourrez y revenir plus tard,  par exemple pour vous aider à choisir le but de votre année 2012. Ou bien plutôt, durant cette année, lorsque votre projet initial aura bien avancer et que vous souhaiterez avancer sur quelque chose de nouveau.

Décliner en objectifs et en projets

Avoir un objectif ne suffit pas. Avoir un objectif ambitieux peut être intimidant et paralysant.

La solution consiste simplement en avoir un plan puis décomposer ce but en objectifs intermédiaires.

Chaque objectif intermédiaire constituera un projet, avec un début, une fin et un résultat. L’idée est d’avoir des projets intermédiaires abordables et réalisables, bien que le but initial soit ambitieux et irréalisable directement.

Chaque résultat de chaque projet de chaque objectif intermédiaire vous rapprochera un peu plus de la réalisation de votre but.

Je vous propose de lire mes conseils de définition et préparation de projet.

Faire suivis et bilan

Tout au long de la réalisation de vos objectifs intermédiaires et projets, en vous rapprochant à chaque fois un peu plus de la réalisation de votre but, faites des suivis  réguliers et des bilans.

Ils vous permettront de :

  • vous assurer que vous êtes toujours sur la bonne route ;
  • amener les quelques corrections nécessaires ;
  • vous motiver en constatant vos progrès.

2 dernières choses …

J’en parle vaguement au-dessus, ou même dans les 2 articles que je vous propose de lire ou relire. Mais il y a 2 points sur lesquels je souhaite revenir.

  • Pensez positif !

Que votre but ne contienne pas de négation ou de termes négatifs.

Que vos objectifs et projets intermédiaires ne contiennent pas de négation ou de termes négatifs.

Soyez convaincu que vous pouvez y arriver.

  • Ecrivez !

Mettez tout par écrit : votre but, vos objectifs, votre plan, …  Tout !

Cela précise et éclaircit votre intention et votre ambition. Cela focalise votre attention. Et cela booste et rebooste !

Et c’est aussi, tout simplement et tout bêtement, une première action, un premier pas en avant.

Je pourrais aussi préciser qu’il faut relire tout cela régulièrement. Mais nous y reviendrons plus tard.

Conclusion

Ma méthode se résume à cela : 1 but unique, décomposé en objectifs intermédiaires

Cela étant, dans mon introduction, j’ai peut-être été trop sur de moi. Certains d’entre vous arrivent peut-être à mener à bien des projets en partant de simples et nombreuses résolutions. J’en suis vraiment ravi pour vous. Mais je pense que vous avez un secret, ou plutôt une méthode.

Je vous ai révélé la mienne. Révélez-nous la votre !

Cet article: temps de préparation: 10 minutes, temps de rédaction: 90 minutes

Creative Commons License photo credit: James Jordan

Click Here to Leave a Comment Below

Julien Perret

Hello et très bonne année! Félicitation, tu as controlé d’avances toutes mes chances de questionnements divers dans cet article! J’allais poser la question de « un SEUL but ».. mais tu y répond deja! En revanche, je continue à penser que tout dépend du but que l’on se fixe, mais que le problème dans tout cela, c’est.. l’année! Certains buts peuvent prendre 10 ans, d’autres 2 jours! Peut être devrait-on avoir en permanence 1 but et en changer dés qu’il est achevé!

Julien

Reply
Grégory

@Julien: Merci. Très bonne année à toi aussi !

Toutes les réponses à tes questions dans un article ? Ouah !…

Il est sur que l’échéance du but en question est importante. Et cela aurait mérité d’être traité dans cet article. Je ne parle ici, bien évidemment, que d’un but sur 1 an, à 2 ou 3 mois près. Avoir un but principal et majeur pour l’année me semble important.

Maintenant, ce but peut s’inscrire dans le cadre d’un but plus imposant, d’un dessein plus global. Un peu comme un projet peut être composé de plusieurs sous-projets. Et c’est tant mieux : cela s’inscrit dans la continuité.

Reply
Joel

J’aime bien ton article même si je n’y adhère pas totalement.

J’ai toujours trouvé nul de faire une bonne résolution le premier jour de l’an, surtout que les quelques fois où j’ai pris une bonne résolution, je ne m’en souvenais plus avant la fin de la semaine qui suivait. Ensuite, j’ai pris la résolution de ne plus prendre de résolution… et je m’y suis tenu!

Pour le reste, il peut m’arriver à n’importe moment de l’année de prendre une décision. Alors, je ne fais RIEN pendant une ou deux semaines. Si, passé ce délais, ça me trotte encore dans la tête, je vais jusqu’au bout de ma motivation. Certaines décisions peuvent être réglées en quelques heures, d’autres ne s’arrêterons que si je le décide… d’autres encore peuvent être arrêtés mais l’arrêt complet peut prendre plusieurs mois.

Et le bilan? Si j’ai appris quelque chose et/ou je me suis bien amusé alors ça en valait la peine.

Reply
Catia95

Jean-Philippe de Révolution Personnelle donne le même conseil dans son dernier arcticle et je trouve cette idée trés sensée.En se focalisant sur un seul but et à son accomplissement on augmente fortement ses chances d’aboutir.L’échec des bonnes résolutions de début d’année est du au fait qu’on veut effectuer trop de changements à la fois du coup on se disperse et une fois la motivation du début retombée on abandonne chaque objectif l’un aprés l’autre.
Et puis dés que ce premier objectif est atteint,on peut s’en fixer un autre avec une nouvelle échéance et ainsi de suite …

Reply
Sophie | Esprit de Succès

Bonne année, Grégory !
… Et un grand succès pour TON but ! (Ça fait drôle de dire ça, je trouve…;))
Cette année, je te rejoins tout à fait dans l’idée qu’UN but, c’est bien assez. Peut-être parce que c’est un but qui me tient à cœur depuis longtemps, que je poursuis inlassablement, mais modestement et que là, cette année, je sens que je touche… au but !
Mais, bon, je suis assez d’avis que, en règle générale, n’avoir qu’un seul but permet de se focaliser. Quand tu as un peu de temps disponible, n’avoir qu’un seul but permet d’aller tout de suite à l’essentiel au lieu de se demander : « Par quoi je commence ? ». C’est comme d’être amoureux, dès qu’on en a l’occasion, on téléphone ou on SMS à l’élu de notre cœur, on ne commence pas à éplucher son répertoire. Avoir toutes ses pensées centrées sur une seule chose, c’est mettre de la passion dans ce qu’on fait. Et la passion, j’en suis convaincue, c’est la garantie du succès !

Reply
Grégory

@Joel: Merci de commenter même en adhérant pas complètement. Et merci de partager ton point de vue.

Il est sur qu’il ne faut pas se limiter au début d’année pour se lancer dans un projet qui nous tient au coeur. Et que cela doit évoluer tout au long de l’année. Disons que la fin d’année est propice au bilan et le début d’année à la définition de grands objectifs …

Je suis complètement d’accord avec toi sur les 2 derniers points :
– prendre le temps de la réflexion pour laisser mûrir le projet ;
– si on apprend, c’est que ça n’a pas été vain.

@Catia95: Exactement, trop de résolutions tue les résolutions ! Maintenant, rien n’empêche d’avoir plusieurs objectifs en simultanée. Mais je pense qu’il en faut un majeur, plus ambitieux et motivant que les autres. C’est un peu pour cela que je parle de but pour en parler, histoire de le distinguer des autres.

@Sophie: Merci pour tes voeux. Je ne t’en souhaite pas moins !

Sympa la comparaison amoureux(se) / objectif majeur ! Mais il y a un peu de ça, effectivement !

Comme je le dit dans l’article, il est vrai qu’annoncer « j’ai un but dans l’année » peut sembler comme un manque d’ambition. Pour autant, c’est une première démarche vers le succès.

Reply
Yoann Romano

Je vois que ce blog contenu de grandir ! Avoir plusieurs « grands objectifs » est possible et réalisable en une année, à condition de se focaliser sur un seul objectif à la fois. Par exemple 3 mois sur la santé, puis 3 mois sur l’anglais, etc.

Yoann

Reply
cora

bonjour
j’ai découvert ton blog et ton cheminement par hasard et depuis quelques jours j’essais dans faire le tour. Tout ce que tu dis me parle car je suis aussi dans une démarche de changement depuis un long moment déjà et j’ai lu aussi pas mal de livres différents de tes lectures, mais c’est très bien ça complète ma vision des choses.
J’adhère à cette notion d’un but unique car j’ai déjà essayé de changer des choses mais trop, il y en avait trop ! Donc c’est décidé, cette année un seul but. J’ai commencé à y réfléchir…
Question sur ton article, tu écris sur quoi ? ça peut paraitre idiot comme question, mais j’ai eu souvent envie d’écrire mes objectifs et projets mais les feuilles volantes ça ne dure pas. Je les perds et en écris d’autres…vous comment faites vous ?

Reply
Grégory

@Yoann: On y travaille tout doucement. Pas assez vite à mon gout mais ça avance …

Ce que tu proposes est effectivement une possibilité. Mais je préfère quand même 1 « grand objectif » … De tout façon, le quotidien fait qu’on ne se concentre rarement que sur une seule activité à la fois. Surtout dans une démarche de développement personnel.

@cora: Bonjour cora. Merci de commenter. Je ne peux que t’encourager à lire des livres ET des blogs : les 2 se complètent (j’en parle plus dans cet article). Mais l’essentiel est effectivement la pratique …

L’organisation pratique, pragmatique, au quotidien, est importante. Mais les bons outils sont différents pour chaque personne …

Je suis plutôt un geek. Mais je préfère le bon vieux papier pour ce genre de chose … Ça favorise la réflexion, l’introspection, la rêverie … J’ai donc différents des petites fiches, ainsi que plusieurs carnets ou classeurs. Certains sont toujours avec moi et les autres sont rassemblés dans une belle boite que j’ouvre tous les matins.

J’en parlerais peut être plus à l’occasion.

A ta disposition pour en discuter !

Reply
Stéphane Zenef

Un proverbe m’est venu en lisant cet article. Africain je crois. Pas sûr.

« Le bon chasseur chasse un tigre, pas 100 lapins »

Pour ma part, j’ai 3 objectifs cette année :
– un objectif sportif. Comme il concerne ma régularité au sport, je m’y emploie donc … régulièrent.
– le développement de mon nouveau blog « zen-et-efficace.com ». Toute une stratégie en arrière plan.
– du coup le 3e objectif (acquérir un actif) est pour l’instant -et volontairement- au point mort. Je pense m’y atteler cette année, mais uniquement lorsque le blog roulement un peu de lui-même.

C’est mon « tigre » 2012… afin de ne pas courir 100 lièvres et n’en attraper aucun :)

Merci pour ton article intéressant.

Reply
Leave a Reply:
justo risus. felis consectetur nunc Phasellus Sed leo. eget