Faites une OPA sur votre vie

OPA est un acronyme signifiant « Offre Publique d’Achat ». Une OPA est une opération lancée par une société, un groupe financier ou une institution privée, sous la forme d’une proposition faite au public de lui acheter, échanger ou vendre un certain nombre de titres d’une société, dans le cadre de procédures précises, réglementées et contrôlées par les autorités de bourse.

En d’autres termes, durant une OPA, une société prend le contrôle d’une autre société.

En ces temps troublés de marchés boursiers qui dégringolent et d’états qui font faillite, parler d’OPA peut sembler risqué :-).

Et pourtant, je vous propose bien de faire une OPA …

Reprenez le contrôle de votre vie en lançant une OPA sur votre vie ! Soyez le patron, le manager et l'employé.

Reprenez le contrôle de votre vie en lançant une OPA sur votre vie ! Soyez le patron, le manager et l’employé.

Je vous propose de faire une OPA sur votre vie.

Une entreprise

Il faut que vous vous rendiez à l’évidence : votre vie est une entreprise.

Une entreprise est une entité qui met en œuvre des moyens, exploite des ressources et délivre un ou des produits, qu’il s’agisse de produit matériel ou de produit immatériel.

En fonction de ce que vous mettez à la place des mots « moyens », « ressources » et « produits », vous pouvez remplacer le mot « entreprise » par le mot « vie ». Essayez par exemple avec « organisation », « temps » et « carrière professionnelle » … Vous pouvez aussi remplacer « ressource » par « argent », « énergie », « passion », « savoir-faire », « santé », …

À l’échelle de votre vie, vous ne savez pas encore définir exactement ce produit, le but de votre vie. Si ce n’est avec les grands classiques que sont « être heureux » ou « protéger ma famille » … C’est plutôt normal.

Et cela ne change rien au fait que votre vie est une entreprise.

3 rôles clés

Donc votre vie est une entreprise.

Or, dans une entreprise, il y a 3 rôles clés : le patron, le manager et l’employé.

Quoi que vous fassiez, vous endosserez toujours le rôle de l’employé. Le rôle de celui qui travaille, avec les mains dans le cambouis, en suivant la direction indiquée par le patron, en respectant les consignes du manager, afin de délivrer le produit désiré.

Je précise qu’il n’y a aucun connotation négative de ma part lorsque j’écris «les mains de le cambouis ». Bien au contraire : j’ai beaucoup de respect pour tous les travailleurs manuels, surtout quand ils ajoutent la passion.

Si l’employé travaille et s’active, que font le patron et le manager ? C’est simple :

  • Le patron définit la stratégie de l’entreprise. Il sort la tête du guidon, ne réagit pas uniquement à l’urgence et pense au long terme.
  • Le manager organise (le quotidien, les tâches, la feuille de route), vérifie l’alignement des résultats avec l’objectif et contrôle le travail de l’employé au quotidien.

Vos rôles

La vraie question est de savoir qui se charge des rôles de patron et de manager ?

Êtes-vous vos propres patron et manager ? Ou laissez-vous ces rôles à d’autres personnes ?

Il n’y a pas 36 options : il n’y en a que 2.

Soit vous êtes votre propre patron et votre propre manager, soit vous laissez d’autres personnes faire tous les choix pour vous.

Avec la 2° option, vous devenez l’employé de tiers personnes et vous travaillez sur leur projets. Est-ce vraiment ce que vous voulez ?

Notez bien que vous pouvez être employé dans une société, et donc avoir patron et manager, et malgré tout occuper les postes de patron et manager de votre vie, et cela aussi dans le cadre professionnel.

Une OPA

Donc vous avez choisi d’être vos propres patron et manager. Vous avez choisi de prendre le contrôle de votre vie.

C’est très bien. Mais comment procéder ?… C’est très simple.

Une société prend le contrôle d’une autre société en lançant une OPA sur celle-ci ? Et bien vous allez faire de même avec votre vie.

Reprenez le contrôle de votre vie en lançant une OPA sur votre vie !

L’OPA dont je vous parle n’implique pas d’achat ni d’opération boursière. Selon vos goûts, elle pourrait être publique. L’OPA dont je vous parle est l’acronyme des 3 composants qui vous permettront de faire des choix, de décider et d’agir.

Ces 3 composants sont :

  1. un Objectif ;
  2. un Plan ;
  3. des Actions.

Objectif – Plan – Actions : ce sont les 3 seuls éléments dont vous avez besoin pour diriger vous-même votre vie.

Peu importe les outils que vous utiliserez, peu importe les méthodes que vous suivrez. La substantifique moelle de la maîtrise de votre vie tient en ces 3 mots : Objectif, Plan, Actions. Tout le reste ne sera que fumée et embûche pour vous éloigner de l’essentiel. Cela est aussi simple que ça.

Votre OPA

Ce qui rend cette démarche d’autant plus séduisante, c’est que chaque rôle présenté plus haut (le patron, le manager, l’employé) est en charge d’un des 3 éléments :

  1. le patron s’occupe de l’objectif ;
  2. le manager s’occupe du plan ;
  3. l’employé s’occupe des actions.

Endosser ces 3 rôles, tout à tour, régulièrement et exclusivement l’un de l’autre, est la base d’une bonne OPA.

Les rôles ne sont pas définitivement exclusifs : le quotidien de l’employé peut influencer le manager qui à sont tour peut amener le patron à revoir ses priorités.

Mais il est nécessaire de s’accorder des plages de temps pour être soit le patron, soit le manager, soit l’employé. En particulier, il est hors de question de remettre en cause la stratégie et les objectifs définis par le patron uniquement parce que l’employé rencontre un problème imprévu ou a un coup de blues.

Je ne saurais que vous renvoyer à la notion de revue selon la méthode GTD (il faudra bien que je fasse un article complet à sujet) et à l’importance de mettre en place un rituel quotidien de 15 à 30 minutes environ. Profitez de ces rituels pour faire le suivi que demande votre OPA :

  • tous les jours, durant 15 minutes, soyez le manager : faire le point sur l’avancement du projet, définir les nouvelles prochaines actions, construire le planning des jours à venir, …
  • toutes les semaines, prenez 15 minutes supplémentaires, et soyez successivement le manager puis le patron : planifier la semaine à venir, faire le point sur vos projets, …
  • tous les mois, durant 30 minutes, soyez le patron : évaluer vos projets, définir vos objectifs, redéfinir vos priorités, …
  • le reste du temps, soyez l’employé : travaillez. Vous respectez l’organisation et ne remettez pas en cause les stratégie et objectifs. Mais soyez intelligent : notez tout ce qui peut intéresser vos « supérieurs » !

Les  bénéfices de votre OPA

Une OPA est faite pour apporter de la valeur financière et augmenter les bénéfices ? Et bien il en sera de même de la votre !

  • Définir et savoir ce que vous voulez accomplir. Vous ne le saurez peut-être pas à l’échelle de votre vie : c’est un puzzle bien trop grand dont le schéma global ne se dessine qu’au fur et à mesure. Mais le savoir sur les 3 à 5 prochaines années est nettement plus simple.
  • Identifier un objectif prioritaire et en faire un projet sur lequel vous vous investissez.
  • Élaborer un quotidien qui vous aide à vous épanouir.
  • Donner un sens à vos journées et à votre vie.
  • Savoir pour quoi vous vous levez tous les matins et pour qui vous travaillez.
  • Avancer, construire, grandir …

Conclusion

Être chef d’entreprise est plus une attitude qu’une fonction. Si vous n’êtes pas le chef de votre petite entreprise, à l’échelle de votre vie, il n’est pas trop tard pour prendre les rênes.

En fait, il n’est jamais trop tard : commencez par une bonne OPA :-) !

Vous voyez-vous dans la peau d’un patron ? Votre propre patron ? Ou essayez-vous déjà, aujourd’hui, d’assumer les fonctions de patron et manager de votre vie ?

Une petite citation ?

L’homme qui sait « comment » on fait quelque chose trouvera toujours un patron pour l’employer. L’homme qui sait « pourquoi » on fait cette chose, sera le patron.

Anonyme

Cet article a été écrit le 20 septembre dans le RER depuis Paris. Préparation: 20 minutes. Rédaction: 100 minutes.

Click Here to Leave a Comment Below

Take-Elite

L’article est excellent, mais je mets une petite réserve quant au titre: je pense pas qu’OPA soit le terme qui convienne vraiment, comme tu le dis au début: C’est quand une entreprise X prend le contrôle d’une entreprise Y

Hors dans notre cas (à tous), nous sommes le dirigeant et propriétaire de l’entreprise X et ont est physiquement dans l’impossibilité d’en changer! Ou encore moins de prendre le contrôle d’une autre ( on peut toute fois fusionner temporairement avec une autre entité pour en créer une troisième neuf mois plus tard MAIS qui sera indépendante )

On peut faire une restructuration, un changement de stratégie, ou même une délocalisation mais en aucun cas on peut faire une OPA.

Mais ça n’enlève rien à la qualité de ton propos et ce n’est que de la sémantique

Reply
Tartine

Merci pour ce très bon article. Je rejoint cependant l’avis ci-dessus pour dire que le terme OPA n’est pas vraiment approprié dans la mesure ou si l’on se réferre à la définition du dictionnaire ça ne colle pas tout à fait. Mais on comprend bien ce que tu as voulu dire :)

Reply
Jean-Yves

La restructuration ca colle bien !

Etre les 3 à la fois c’est effectivement important, surtout lorsque l’on travaille seul !
merci pour cet article.

Reply
Mary

Salut Grégory,

Merci pour ce très bon article. Contrairement au commentaires précedents, je trouve que le titre OPA est bien approprié.
Beaucoup n’ont aucun objectif dans la vie (ni même à 5 ou 10 ans), et se font contôler par les autres, sans même sans rendre compte.
Prendre le contôle de sa vie c’est peut-être aussi la regarder avec du recul et prendre la décision d’avoir un objectif, un plan, et passer à l’action.

Reply
Seb

L’OPA, hostile ou non?

C’est très compliqué de se remettre en question. Certains aiment tout simplement suivre, d’autres mener, les rôles sont établies très vite dans notre société…

Reply
Guillaume de komment devenir riche

Très juste!!!
Travailler pour soi, c’est trop bon :)

Un petit livre sympa pour aller plus loin:

Les 10 différences entre les entrepreneurs et les employés de Keith Cameron Smith

Reply
Grégory

@Take-Elite: A ce que je vois, il y a des experts sur ce blog :-). Et des tatilloneurs !

Certes, du point de vue « mode opératoire d’une OPA », le terme OPA ne colle pas trop. Et les 3 termes que tu proposes sont bien vus.

En fait, « restructuration », c’est carrément très bien vu ! D’ailleurs, tu me donnes des idées pour un prochain article :-).

Mais …

1/ Le but final n’était pas d’être conforme à comment une OPA se passe, concrètement, dans la vraie vie.

L’idée de l’article est d’expliquer comment « prendre le contrôle ». Et c’est bien ce que permet, en définitive, de faire une OPA. OK, on ne prend pas le contrôle d’une autre vie, mais uniquement le contrôle de sa vie. Et c’est déjà pas mal …

2/ Je base cette prise de contrôle sur le trio Objectif, Plan et Actions. Et ça, ça donne « OPA ».

Non mais …

@Tartine: Je te renvoie à la réponse que j’ai faite à Take-Elite.

@Jean-Yves: La restructuration ca colle bien => Oui, oh, ça va, hein !… :-)

Mais de rien !

@Mary: Ah !… Enfin quelqu’un qui me comprend !… Merci Mary !

Prendre du recul est une très bonne chose. Tu as complètement raison. Que ce soit pour prendre le contrôle de sa vie et définir un objectif, ou voir où on en est et apprécier …

Hum … Ca fait « POPA », alors ?…

@Seb: :-) ! Je la vois plutôt non hostile, mais je te laisse choisir ta méthode.

Se remettre en question, c’est déjà se poser en question. Soit un gros pas de fait, si ce n’est le plus important.

Ensuite, peu importe ce que les autres aiment/préfèrent/pensent …

C’est ta réponse qui importe …

Les rôles sont établis très vite dans notre société ?… Peut être. Mais là encore, c’est ton choix d’accepter, ou de refuser, tous les rôles qu’on te donne.

@Guillaume: Merci pour la suggestion de lecture !

Reply
Grégory

@Michael: Merci à toi de commenter !

Le principe reste simple. Et c’est un bon début. Qu’il ne soit pas facile à appliquer est autre chose.

Pour autant, ce n’est pas non plus très difficile : un peu d’organisation et de discipline suffisent. Alors, OK, « un peu de discipline », c’est vite dit mais pas forcément facile non plus … Mais l’habitude, car c’en est une, se prend assez facilement :-).

Penses-tu essayer ?…

Reply
Michael

Merci pour cet article!
Effectivement, le fait de pas essayer de jouer les 3 rôles en même temps me parait être une bonne idée! Cela doit évitre de tout remettre en question à chaque fois que l’on rencontre un petit obstacle! :)

Mais ce n’est pas forcement facile à faire!! :)

Reply
Grégory

@Michael: :-)) Voila qui me plait tout particulièrement !

Tiens-nous au courant, ou au moins moi.

J’ai même une suggestion à te faire : un article sur ce blog pour nous faire un petit retour et partager avec tout le monde (et moi !) tes points d’accroches et bénéfices. Qu’en dis-tu ?

@tout le monde: Un petit rappel : ce blog est ouvert toute personne, blogueur ou non, qui souhaiterait partager son expérience, du moment que ce soit directement lié aux thèmes de ce blog.

Reply
Michael

@Grégory: Je vais devoir faire d’abord un travail d’analyse et essayer de faire le tri dans mes actions pour voir de quel rôle relève chacune d’entre elles: patron, manager, employé?
Ca m’aidera à voir plus clair sur comment je les laisse se chevaucher et ainsi essayer d’y remédier comme tu le conseilles.
Il me semble que ca vaut le coup d’y preter attention, donc oui, je vais essayer! :)

Reply
Michael

@Gregory: Ben écoute pourquoi pas, j’essaierai de faire ca! :)

Reply
Mohammed

La question est, si on fait faillite ! qui prendra en charge nos responsabilités :)
alors la vie d’un homme restera pour toujours quelque chose à ne pas touché,
il faut arrêter de traiter les gens pour des robots, nous devons garder un minimum d’aspect humain (les erreurs font partie de notre vie)
merci pour ces conseil
à bientôt

Reply
Laurent

Pour coller à l’actualité, il faudrait trouver un truc du genre O… Parti Anti-Capitaliste. Mais je ne suis pas sûr que cela collerait parfaitement à l’article ;-)

Reply
Grégory

@Mohammed: Hello !

Le cas de la faillite … Ça dépend aussi de ce que tu mets derrière le mot faillite :-).

Mais quitte à avoir pris tes responsabilités, car il s’agit bien de cela, et bien tu continues : tu prévois un plan B avant de te lancer. Et tu ajustes au fur et à mesure.

Les erreurs font très clairement de la vie et il faut apprendre d’elle même. En fait, ce ne sont pas vraiment des erreurs. Ce sont des informations. Ou de l’expérience.

La véritable erreur, à mon sens, consiste en ne pas prendre ses responsabilités, ne pas définir un objectif et ne pas agir. Pour le reste …

@Laurent: Hello !

Ça ferait aussi un poil trop politique pour moi :-) …

Reply
Martin

Un article sympa… Au final, tout est une entreprise par nature. Une entreprise loin de se résumer aux compagnies commerciales, signifie entreprendre, créer quelque chose. Une famille aussi est une entreprise, avec des inputs (argent, temps, petites attentions…) et des outputs (bonheur, accomplissement, épargne, projet commun…).

Un bon article donc :)

Reply
Grégory

@Martin: Merci !

Effectivement, tout est entreprise, avec sa part d’aventure et d’incertitude, mais aussi de gains potentiels :-).

En fait, en y réfléchissant, la vie est une énormeuh entreprise :-) !

Reply
Ben

Il y a une forme d’hostilité dans l’OPA, à moins que ce soit une Opa amicale… ce qui est peut etre souhaitable lorsque l’on parle de soit même ;)

Reply
Leave a Reply:
sem, leo. Sed elementum dolor risus. neque. venenatis