Travailler son anglais : toutes les méthodes

Avoir un bon niveau d’anglais est une nécessité dans le monde du travail actuel. Et un excellent niveau pourrait même être un critère déterminant pour votre carrière. Sans compter que cela peut aussi aider pour les loisirs. Vous l’aurez compris, travailler votre anglais est important. Cet article vous donne les principales les méthodes.

Travailler son anglais : toutes les méthodes.

Travailler son anglais : toutes les méthodes.

N’en déplaise à tous les amoureux de la langue de Molière, maîtriser la langue de Shakespeare est devenue une nécessité. Dans le contexte actuel de mondialisation, apprendre l’anglais est une nécessité pour des raisons professionnelles, bien évidemment, mais aussi, certes à une moindre échelle, pour de simples raisons de loisir.

Cela étant, durant ses études, tout le monde n’a pas conscience de cette nécessité et ne fait pas les efforts nécessaires pour avoir un niveau suffisant. Et puis, les langues, il faut dire ce qui est, c’est rébarbatif (bon, OK, je parle un peu beaucoup pour moi :-)) Sans compter que l’environnement professionnel évolue, tout simplement.

Autrement dit, aujourd’hui, vous n’avez pas forcément un niveau suffisant en anglais. La solution ? Et bien il n’y en a pas 36 : pour se remettre à niveau ou rester compétitif, il vous faut travailler votre anglais. C’est tout.

Cela passe par beaucoup de pratique et d’investissement. En effet, il ne suffit pas de simplement lire un texte anglais. Il faut varier le support (écrit et oral) ainsi que le sens (comprendre et se faire comprendre). Autrement dit, pour bien travailler une langue vivante, dont l’anglais, cela nécessite de faire des exercices de lecture, d’écriture, d’expression orale et d’écoute de la langue.

En d’autres termes : pas facile !

Heureusement, les méthodes sont nombreuses et différentes, pour lesquelles prix, durée et intensité varient.

Petit tour d’horizon de quelques méthodes pour apprendre l’anglais.

L’immersion totale dans un pays anglophone

La méthode la plus efficace et la plus rapide. La plus angoissante aussi :-)

Forcément, une fois dans le pays, il vous sera difficile de faire sans pratiquer un minimum : demander votre chemin, réserver une chambre, commander un repas, … Tout passe par la langue !

Si vous tentez cette aventure avec un faible niveau d’anglais, le début risque d’être plutôt difficile. Si cette méthode est la plus efficace, elle est aussi la plus rude. Mieux vaut être téméraire et ne pas avoir peur de se sentir seul. Un conseil : préférez le sud de l’Angleterre, dont l’anglais correspond à celui enseigné dans les écoles. Il est également le plus facile à comprendre.

Après, vous pouvez tenter l’Écosse, les États-Unis ou même l’Australie. Mais dans ces pays, les accents et débit de paroles ne vont pas vous faciliter la tâche.

Tout ça a un coût assez élevé qui correspond à celui d’un voyage : l’hébergement, la nourriture, les visites …

Pour une formation encore plus rapide, il est possible de prendre des cours d’anglais dans une école ou un centre de formation local. Le coût total s’en ressentira aussi. Mais l’ensemble sera encore plus efficace.

Les examens officiels

Ces examens officiels ont un énorme avantage professionnel : ils sont généralement reconnus par l’employeur. Et ils sont un excellent moyen de valider son niveau d’anglais.

Les examens diffèrent selon les pays et le niveau de l’examen. Quelques exemples :

  • aux États-Unis, il s’agit du TOEFL ;
  • en Angleterre, l’université de Cambridge a mis en place 3 examens de niveaux différents : le FCE pour le niveau basique, le CAE et le CPE;
  • il y aussi le TOEIC, basé sur un système de points : plus le nombre de points est élevé, plus la maîtrise de l’anglais est grande.

Tous ces examens comprennent les 4 axes d’apprentissage d’une langue : la lecture, l’écoute, l’oral et l’écriture.

Le passage des examens est payant, le montant variant en fonction du niveau de l’examen.

Les cours du soir

Les cours du soir délivrent généralement, en fin de la formation, un diplôme qui valide les cours suivis. Il s’agit là d’une méthode plutôt facile à suivre.

Comme vu précédemment, il est possible de suivre ces cours du soir dans un pays anglophone. Mais il est également possible de les suivre, tout simplement, en France.

Un conseil : veillez à ce que le cours soit dispensé par un professeur d’anglais natif.

Les logiciels et les livres

Les librairies regorgent d’ouvrages qui permettent d’apprendre l’anglais chez soi, de manière simple et ludique. Ces livres sont souvent accompagnés d’un CD qui permet d’écouter des conversations, de répéter …

Cette méthode d’apprentissage de l’anglais nécessite d’être assidu. Vous ête seul. Donc sans motivation ni volonté, il est facile d’abandonner après la première lecture.

Les livres et logiciels peuvent coûter entre 10 et 30€ selon la qualité de l’ouvrage.

La méthode maison

Voilà la méthode la moins coûteuse. Mais elle demande aussi plus de volonté.

Cela consiste à apprendre par soi-même l’anglais avec des méthodes gratuites :

  • lire presse et sites anglophones sur le web ;
  • regarder les films et séries américaines en VO, et si possible sans sous-titres ;
  • l’écoute de radios anglophones (BBC par exemple) …

Internet regorge de sites d’apprentissage de la langue anglaise. Mais cette méthode est incomplète : vous ne travaillez pas votre expression orale. À compléter avec une autre méthode.

Conclusion

Bien sur, ces différentes méthodes ne sont pas exclusives l’une de l’autre. Vous pouvez ainsi cumuler la méthode maison avec des cours d’anglais du soir et l’immersion en Angleterre. Si vous n’êtes pas loin de Paris, vous pouvez même vous faire un week-end à Londres tous les 2 mois.

Pour un objectif professionnel où la reconnaissance de votre maîtrise de l’anglais est essentielle, un examen officiel d’anglais sera un passage obligé.

Voilà, vous savez tout. Maintenant, just do it :-)

Ceci est un article partenaire.

Click Here to Leave a Comment Below

Benoit@Bureautique Strasbourg

Pour ma part, je suis un grand fan de la technique des films, séries et livre ou revue en Anglais, personnellement j’ai énormément progresser grâce à cette technique. En revanche maintenant je participe le plus possible à des soirées linguistique. ce qui me permet de parfaire encore mieux mon anglais car rien ne peut remplacer de véritables échanges avec des personnes parlant parfaitement la langue !

Reply
Tina

Yes! I will do it ;)
Pour l’apprentissage de la langue française, surtout apprendre à parler Français automatiquement et sans effort, j’ai suivi la méthode de mon professeur Johan du site http://www.francaisauthentique.com
C’est une excellente méthode. Et j’espère qu’il existe une telle méthode pour apprendre l’anglais.

Reply
Flo@video sport

Intéressant cet article ! J’ai aussi eu envie de m’améliorer en anglais, et je suis parti faire un stage aux états-unis durant 5 mois, dans le cadre de ma formation. J’en ai tiré une très bonne expérience puisque cela m’a permis de m’améliorer en anglais, étant donné que j’étais totalement immergé dans le pays ! Un très bonne expérience à tenter si vous en avez l’opportunité !

Reply
Kaizen

La période d’été est une excellente opportunité pour travailler son anglais!

Reply
Mikie

Les examens sont un gros plus à mettre sur les CV, mais je trouve qu’ils ne reflètent pas vraiment le niveau. J’ai eu 950/990 (il me semble) au TOIEC et pourtant lorsqu’on me parle trop vite, je ne comprends pas toujours =/ Mais effectivement, partir c’est mieux! Si le niveau n’est pas suffisant, autant amener quelqu’un avec soi =)

Reply
L'ourson mal léché

Il y a aussi un autre moyen que vous n’évoquez pas. Les jeux vidéos pour ceux qui en sont fan.

Vous jouez à Wow ? Pourquoi ne pas mettre le jeu en anglais, et aller sur un serveur de jeu anglophonne ? Puis trouver une guilde très peu connu, histoire de faire ses débuts et de se barré quand ça sentira le pâté pour votre accent hilarant sur le TS, mumble etc…

Évidemment, y’a quelques conséquences ! Vous aurez un anglais de geek, mais après, il ne reste qu’à changer de domaine pour parfaire la langue :)

Apprendre et se détendre, c’est aussi un bon moyen d’avancer

Reply
Nico@assurance chien

Bonjour,

J’ai longtemps négligé l’anglais surtout pendant mes études scolaires. Ce n’est qu’en arrivant dans la vie active que j’ai compris que la non pratique de l’anglais était un point faible et allait m’empêcher de progresser professionnelement.

J’ai eu la chance d’avoir le droit à des cours collectifs payés par mon entreprise et j’ai également, sous les conseils d’amis, regarder bons nombres de DVD avec sous traitage. Cela m’a énormément aidé à progresser et à atteindre un bon niveau.

En tout cas, votre article est très intéressant et vos conseils très précieux.

Reply
Bastien

De toute façon rien ne vaut de bosser quelques mois à l’étranger pour se familiariser avec la langue. C’est ce que j’ai fais en allant en Australie, j’étais loin d’être bilingue à la base. Aujourd’hui…

Reply
Sophia

Pour moi le meilleur moyen est de loin l’immersion. C’est avec le besoin qu’on apprend le plus rapidement !

Reply
Paul

Totalement bilingue aujourd’hui, le plus efficace pour moi a été de me faire des saisons entières de séries en Anglais sous-titré ANGLAIS quand j’étais au collège puis sans sous-titres au lycée. Même si au début c’était un peu dur sans sous-titre au début le contexte aide beaucoup à la compréhension général et ça m’a fait énormément progressé.

Reply
Leave a Reply:
felis commodo id id, Sed eleifend neque. eget luctus porta.