Changer au quotidien

Devenir qui l’on veut vraiment être. Vaste sujet. Qui amène de grandes questions. Dont les réponses ne sont pas simples à trouver. Un chose est sure : c’est un travail de longue haleine, autant dans la réflexion et la préparation que dans le quotidien. Car tout part et revient au quotidien. Tout simplement.

Cet article est ma contribution au festival « À la croisée des blogs » proposé par le site de la communauté de développement personnel. Le thème est « Devenir qui l’on veut vraiment être ».

366 • 103 • Now and then

Une deuxième chose est sure : il faut commencer par s’aimer maintenant.

A mon sens, c’est même l’essentiel.

Notre quotidien

Tout part et revient à son quotidien.

Le quotidien définit ce que nous sommes, qui nous sommes aujourd’hui. Ce que nous faisons, ce que nous pensons, comment nous réagissons, nos préoccupations, nos questions, nos certitudes, …

Avant de savoir qui nous voulons devenir, il faut savoir qui nous sommes. Et nous sommes ce que nous faisons au quotidien. Machinalement, habituellement ou consciemment.

Avoir conscience

Idéalement consciemment. Il faut avoir conscience de son quotidien et de ce qui le constitue.

Cela n’est pas simple. On a tellement l’habitude de se laisser guider et mener par ses obligations, ses contraintes, ses rôles, ses responsabilités.

Mais sans prise de conscience de son quotidien, il n’y a pas de possibilité de recul et de réflexion.

Mon conseil ? 10 à 15 minutes tous les jours pour repenser à sa journée. Notez de façon concise les faits marquants : emploi du temps, taches, émotions, sentiments, ressentiments, …

Se connaître

Avoir conscience de son quotidien, consigner ce qui le constitue, puis y réfléchir permet de mieux se connaître.

On peut ainsi mieux estimer ce qui nous motive, ce à quoi on aspire, la journée idéale, … Et aussi tout ce qu’on ne veut pas ou plus.

Pour répondre à la question « pourquoi ? ». Pourquoi changer ? Et aussi pour quoi changer ?

Il y a effectivement 2 risques principaux :

  • Se fourvoyer, se perdre.

Il faut certes se fixer une direction. Encore faut-il que ce soit une bonne direction. Pas forcément la bonne direction : des ajustements seront toujours possibles. Mais certaines décisions peuvent avoir des conséquences dramatiques.

  • Faire les choses pour soi et non pour les autres.

Surtout pas pour les autres. Outre faire de mauvais choix, c’est le meilleur moyen de nourrir de la rancune envers votre entourage. Leur être attentif et leur parler est important. Car ils peuvent être d’un support inestimable. Mais c’est votre vie : certaines décisions vous appartiennent exclusivement.

Mon conseil ? 20 à 30 minutes toutes les semaines pour relire vos notes quotidiennes et repenser à votre semaine.

Les bénéfices

Dans un premier temps, les effets seront minimes et essentiellement liés à votre emploi du temps. Vous vous organiserez mieux. Et tout doucement, vous recadrerez vos priorités puis éliminerez les urgences au profit de ces priorités.

Dans un second temps, en prenant conscience de vos priorités, vous vous fixerez des objectifs, des buts à plus long terme : un nouveau plan de carrière, un revirement professionnel, un programme santé ou loisirs, un rapprochement avec votre famille, … Peu importe, mais vous verrez plus loin que simplement au jour le jour.

Enfin, vous vous intéresserez à vos attitudes, à vos réactions, à vos interactions avec les autres. Vous évoluerez.

Le cheminement part de l’extérieur (votre emploi du temps, vos actions, vos attitudes) pour aller vers l’intérieur (vos priorités, vos aspirations, vos sentiments et ressentiments) puis retourner vers l’extérieur (vos objectifs, vos interactions avec les autres).

Persévérer

Tout cela est un travail de longue haleine. Tout ne se fera pas du jour au lendemain. La volonté et le désir sont nécessaires, mais seuls, ils ne suffiront pas.

Je crois l’avoir déjà dit ailleurs sur ce blog : il faut apprécier la destination autant que le chemin. Prenez du plaisir dès maintenant puis tout au long du chemin. Je ne connais pas de meilleur moyen pour mettre toutes les chances de persévérer de son coté.

Il faut aussi et surtout s’aimer tel qu’on est aujourd’hui. S’accepter et s’aimer.

Cela n’est pas contradictoire avec la volonté de changer. On peut s’aimer et s’accepter tout en ayant la volonté de s’améliorer.

  • On obtient toujours plus par la compréhension, l’empathie, la douceur que par la contrainte. Ça marche avec les autres ? Ça marchera avec vous-même !
  • Vous serez aussi plus conciliant avec vous-même lorsque vous aurez des coups de moins bien ou que vous décevrez

Conclusion

Finalement, mes conseils sont simples :

  • tenez un journal personnel et relisez-le ;
  • soyez concret au quotidien ;
  • commencez petit ;
  • persévérez !

La suite vous appartient. Ce que vous voulez changer et pourquoi vous voulez le changez est de votre ressort.

Je sais, cela ne vous aide pas.

En fait, détrompez-vous : tous les blogs de la communauté de Développement personnel sont là pour vous aider en cours de route, vous donner des jalons, des indications et des conseils !

Cet article a été écrit le 4 février dans le train depuis Paris. Préparation: 15 minutes. Rédaction: 90 minutes.

Crédit photo : Pragmagraphr

Click Here to Leave a Comment Below

Catia95

J’aimes beaucoup ton article et tu as trés bien résumé le cheminement à effectuer pour évoluer et devenir ce que l’on veut vraiment être.Le mouvement de l’extérieur vers l’intérieur puis à nouveau vers l’extérieur est trés pertinent.

Et aussi le fait qu’il faut bien choisir ses priorités pour avancer.

Bravo pour ta belle participation au festival :)

A+

Reply
DavidB_riche-et-heureux.fr

Pfff… un article tous les jours… Tu as passé la surmultipliée ? J’ai du mal à suivre ;-)
Difficile de vraiment savoir qui on veut être : enfin, le savoir est encore possible, le devenir est quand même beaucoup plus complexe.
Moi je suis un grand garçon très simple, je me contente de ce que je ne veux surtout pas devenir… :-)

Reply
Grégory

@Catia95: Merci. Ça fait (très!) plaisir !

Le sujet était à la fois inspirant et intimidant … J’ai essayé de rester simple et concret.

@DavidB: Tu ne serais pas de Marseille, des fois ?… Je ne fais quand même pas du 1 article par jour. Seulement 1 tous les 2 jours. Mais qui dit début du mois dit bilan et statistiques et donc article :-). Soit rassuré, il n’y aura que 2 articles cette semaine !

Tu as plutôt raison … Ça n’est pas simple (une autre façon de dire que c’est difficile!). C’est pour ça que je propose une méthode que je crois simple …

Partir de ce qu’on ne veut pas être est une bonne façon de procéder …

Mais en prenant la négation (tu souhaite être l’inverse de ce que tu ne souhaites pas être!), tu reviens un peu au point de départ. Non ?…

Oui, tu as raison, ça n’est pas simple du tout, là !

Reply
Sam

Je note tout les jours mes priorités afin de toujours mieux réussir mon lendemain. Je me dit toujours que chaque jour est nouveau, ce qui me permet de rester motiver et oublier le jour précédent (quand les choses ne se sont pas passé comme voulu).

Reply
Grégory

@Sam: Tu dis plusieurs choses intéressantes dans ton commentaire :
1/ l’importance de se rappeler ses priorités, et donc ses buts ;
2/ l’importance de se fixer des objectifs pour la journée, mêmes petits, et donc d’avancer tous les jours ;
3/ l’importance de ne pas se fustiger.

En fait, ce ne sont pas seulement des chose intéressantes. Ce sont surtout des choses importantes.

Merci.

Reply
Maximilien

Excellent billet Grégory! Je m’efforce de suivre ces conseils au quotidien qui m’aide beaucoup à avancer dans mes objectifs et motivations. En revanche, je n’ai pas le temps d’entretenir un journal perso, mais je le garde dans ma tête :)

Reply
Grégory

@Maximilien: Merci !

Je vais te faire un aveu : bien que j’ai le temps (soyons honnête), j’ai du mal à écrire dans mon journal personnel tous les jours … J’essaie de faire ça depuis le début de l’année. J’y suis arrivé pendant 2 semaines, tous les jours. Mais depuis, c’est assez erratique … Mais quand je le fais, je vide mon sac !

Par contre, mes séances quotidiennes et hebdomadaire tiennent le coup. Ou plutôt j’y tiens donc je m’astreins à prendre le temps. Ça m’est terriblement profitable !

Reply
Virginie

Salut Grégory,

Merci pour cette participation, je suis tout à fait d’accord sur le fait que le quotidien nous définisse et c’est vrai que nous vivons nos journées sans même avoir conscience de ce qu’elles sont. Très bons conseils :-)
Merci

Reply
Grégory

@Virginie: Hello ! Merci à toi d’avoir proposé un thème plutôt ouvert qui a su m’inspirer !

J’ai un défaut : je suis plutôt pragmatique et ramène tout à du concret …

Reply
Leave a Reply:
libero leo dapibus ut Praesent diam felis ante. non