Comment bien commencer et poursuivre cette nouvelle année

Les coutumes du Nouvel An ont la peau dure. Et il est vrai que certaines sont bien agréables. Mais d’autres ont tendance à vous fourvoyer. Deux en particulier. Suivez-moi : je vous explique comment bien commencer cette nouvelle année. Et surtout bien la poursuivre.

Comment bien commencer et, surtout, poursuivre cette nouvelle année.

Comment bien commencer et, surtout, poursuivre cette nouvelle année.

Chaque saison a ses marronniers.

Par marronnier, je ne parle bien sur pas de l’arbre. Certes, le marronnier, l’arbre, peut être associé à l’automne : c’est à cette saison qu’il perd ces feuilles et que ces fruits sont murs. Mais en l’occurrence, je parle d’un autre marronnier …

Je parle de ces sujets d’articles qui reviennent sur le devant de la scène de façon périodique, tous les ans, à la même époque.

En ce moment, les marronniers sur Internet, qu’il s’agisse de blog de développement personnel ou pas, sont les bilans de fin d’année, les résolutions de nouvelle année et les vœux de bonne année.

Bon, d’une certaine façon, vu que je leur accorde ces quelques lignes, je succombe moi aussi à la tentation de ces marronniers. Je vous le concède.

Cela étant, cela n’ira pas plus loin que cet article et j’irais à l’encontre de ces « coutumes » :

  • je ne publierai pas de bilan de mon année passée ;
  • je ne publierai aucune résolution pour la nouvelle année ;
  • je ne vous souhaiterai pas une bonne année !

Bon, je vais préciser tout ça …

Un bilan de mon année passée ? Euh … Non !

Notez bien que j’ai écrit « je ne publierai pas de bilan de mon année passée » et pas « je ne ferai pas de bilan de mon année passée ».

Car j’ai fait mon bilan de l’année écoulée, avec ses bons moments et ses passages nettement plus délicats (douloureux ?), avec ses succès et ses échecs. Enfin, plutôt mes succès et mes échecs.

D’ailleurs, l’année dernière, je vous avais indiqué comment je faisais moi-même ce bilan, ma petite revue annuelle. Le processus et les questions sont à peu pré les mêmes. Et je l’ai déroulé presque à l’identique.

Et, comme l’année dernière, je ne publierai pas cette revue. Parce qu’elle n’est pas suffisamment intéressante pour être publiée (en fait, elle n’intéresse personne d’autre que moi) et que c’est un rien … intime. Or, je suis pudique :-)

Donc, vous n’y aurez pas droit.

Cela étant, je vous encourage très vivement à faire vous aussi votre bilan de l’année. Je vous encourage même à en faire plus. Je vous en parle un peu plus loin …

Des résolutions pour la nouvelle année ? Euh … Non !

Passons maintenant aux résolutions de nouvelle année …

Là encore, j’attire votre attention sur le fait que j’ai écrit « je ne publierai aucune résolution pour la nouvelle année » et pas « je ne prendrai aucune résolution pour la nouvelle année ».

Parce qu’en fait, j’ai pris des résolutions pour la nouvelle année.

Euh … Ah ben en fait … Non ! Je n’ai pris aucune résolution !

Suis-je bête :-)

Bien sur que je n’ai pris aucune résolution.

Parce que prendre une résolution, ça ne sert à rien ! Bon, vous trouverez toujours quelques exceptions. Mais la plupart du temps, ça ne sert à rien.

Ce qui marche vraiment, c’est de se fixer des objectifs puis d’en faire des projets auxquels vous accordez régulièrement du temps, de l’attention et de l’énergie.

Vous dépassez ainsi le stade de l’intention (la résolution) pour atteindre celui de l’action (le projet).

Voici mon deuxième conseil : ne vous contentez pas de résolution, impliquez-vous dans des projets.

Pour vous aider, vous pouvez relire ces différents articles sur la méthode d’identification de vos objectifs majeurs et une autre sur la définition efficace d’un projet. Enfin, revoyez aussi les fondamentaux pour réussir vos projets.

Mais … Pourquoi ne faire cela qu’une fois par an ?

À la réflexion, ne trouvez-vous pas dommage d’attendre le début d’une année pour faire un bilan ou prendre une résolution définir un objectif ?

Personnellement, je trouve dommage de faire un bilan annuel. Ou plutôt, je trouve dommage de ne faire qu’un bilan annuel.

En fait, il me semble que la meilleure démarche est de faire ce genre de bilan régulièrement. Bien sur, vous ne ferez pas un bilan de votre vie toutes les semaines. Parce que les choses n’auront sûrement pas suffisamment évolué pour ce soit significatif.

Par contre, faire un bilan régulier de vos différents objectifs, projets et engagements, ça, c’est une bonne idée. Et, à intervalle plus espacé, vous pouvez aussi en profiter pour surveiller votre implication dans les différents domaines de votre vie et et l’équilibre de votre vie. Et apporter les ajustements et changements nécessaires.

Pourquoi ne faire cela qu’une fois par an ?

Si le dérapage est trop important, c’est un coup à ce que vous vous retrouviez à recoller les morceaux plutôt que de simplement corriger la trajectoire.

C’est ce que j’essaie de faire. Pas toujours avec succès. Mais l’intention est là.

Jusqu’à présent j’avais un cycle basé sur « 1 ». En ce début d’année, je passe @ un cycle basé sur « 2 ». Je vous en dit plus dans un prochain article …

Des vœux de bonne année ?

Ah oui … J’allais les oublier ! Les vœux de bonne année.

Mais bien sur que je vous souhaite une très bonne année 2014 ! Santé, bonheur et prospérité à vous et vos proches.

Plus qu’une bonne année, je vous souhaite une belle vie.

Comment pourrait-il en être autrement alors que j’essaie vraiment de vous aider au travers de ce blog ?

Mais plutôt que de m’étendre, je cède la parole à Jacques Brel …

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir, et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d’être vous.
Jacques Brel, auteur, compositeur, interprète, acteur et réalisateur belge (1929-1978)

Click Here to Leave a Comment Below

Jordane de MonBonPote

Salut Grégory,

Bonne et heureuse année à toi aussi.
Je pense qu’il n’y a pas un moment dans l’année pour pouvoir suivre ses résolutions et bien commencer l’année. Tout dépend à partir de quand on décide d’accepter la responsabilité de sa vie en assumant ses choix et en donnant une autre tournure à sa vie.
Seulement combien d’entre nous le veulent vraiment ?
Et puis les résolutions et les objectifs sont dans le même champ lexical, et devraient avoir un même mode opératoire. Mais je suis comme toi sur ces points là, il ne faut pas attendre la fin de l’année pour se fixer des objectifs sinon on vit une morne existence.

A plus l’ami

Jordane

Reply
    Grégory

    @Jordane: Hello !

    Merci pour tes vœux :-)

    Je te rejoins complètement : c’est un problème de décision, d’implication et d’engagement. Peu importe le moment, début d’année ou pas.

    Résolution et objectif dans le même champ lexical ? J’avoue que je ne m’étais jamais posé la question :-) Pour moi, l’un est concret alors que l’autre … Je te laisse deviner lequel ;-)

    Reply
Edwige

Pour faire mon bilan de l’année j’ai réalisé un pêle-mêle photos des meilleurs moments et des réalisations. En photo c’est vachement parlant et tellement plus sympathique à re-regarder!

Reply
    Grégory

    @Edwige: Voilà une manière bien sympa de joindre l’utile à l’agréable !

    Tu le mets à jour tout au long de l’année ?

    Reply
      Edwige

      Non je fais ça en fin d’année. Avec les photos numériques c’est facile (à conditions de classer régulièrement ses photos!).

      Reply
jaydes

Pour ma part cela fait plusieurs années que je le fait. Mais je ne suis pas comme vous, j’ai un gros souci de volonté et je me laisse très facilement aller à ne rien faire, moi j’établis des objectifs en début d’année, certains sont simple et d’autre plus complexe.

J’établis des tâches à effectuer et je fait des points mensuel / trimestriel. En mi-année je modifie ou corrige ce qui n’a pas été et je clos en fin d’année avec un bilan.

Je fais ça depuis 5 ans et j’avoue que ça a tout changé, j’ai pu mettre la lumière sur mes défauts principaux , les corriger et avancer.

D’ailleurs je ne sais pas si ça vous l’a fait mais se changer , change aussi le regard des autres et votre regard sur vous même.

Depuis j’ai changé de boulot pour un meilleurs qui me convenait mieux, j’ai arrête de fumé , perdu du poids et je me suis rapproché des véritables valeurs qui me tenaient à cœur.

Ce qui est aussi remarquable dans le développement personnel c’est que vous constatez que le cercle vertueux existe et chacun de vos succès vous donne non pas de la force mais de la ténacité.

Reply
    Grégory

    @jaydes: Pour quelqu’un qui manque de volonté, tu me sembles plutôt faire preuve d’un bel engagement et d’une belle discipline. D’autant plus que tu as obtenu de vrais résultats et réussi de vrais changements. Bravo !

    Oui, en changeant et en évoluant, on change son regard sur les autres, le monde, soi-même. Forcément, serais-je tenté d’ajouter :-) Le tout est de maîtriser et d’engager ce changement, plutôt que de simplement laisser les aléas de la vie et les influences diverses faire ce travail !

    Reply
Dorian

Salut Grégory,

Bien d’accord avec tout ce que tu dis. Ce qui peut être intéressant est que tu donnes les questions que tu t’es posé pour faire ton bilan. Car c’est en cela que c’est vraiment intéressant. Les personnes qui t’admirent et qui attendent que de lire tes articles seraient très probablement intéressés par savoir comment tu fonctionnes toi-même (sans forcément avoir le détail te concernant) ;)

Bien amicalement,
Dorian

Reply
    Grégory

    @Dorian: Hello !

    Merci :-)

    Quant à mes questions et autres méthodes, j’ai parsemé cet article de différents liens, chacun menant vers une réponse à tes questions. Enfin, je crois :-)

    Je suis assez fainéant de nature, et ça m’a semblé la meilleure méthode :-)

    Au plaisir !

    Reply
jaydes

J’en profite aussi pour dire que beaucoup de site de Dev perso ou coatching mettent des tonnes de bla bla sans jamais donner de solutions.

@Dorian : j’ai lu ton article et il rejoins parfaitement ce que je dis , au vu du titre on s’attends a trouver quelques chose de concret et bien non ce ne sont que des pseudo vérité. Quand je vois ton titre je m’attends a trouver un acte a faire ou au moins une technique … Non rien…
J’ai sans doute mal compris ou mal lu .

Reply
    Dorian

    Bonjour jaydes,
    Tu me vois surpris de ton commentaire car il me semble que mon article (si tu parles bien de « Faites de 2014 la meilleure année de votre vie) est justement technique ! Je reprends un outil utilisé en entreprise pour l’utiliser personnellement en faisant un bilan, des objectifs et un plan d’actions.

    Je serais ravi de connaître tes attentes. Ca me permettrait aussi d’adapter mon contenu. Tu peux me contacter par mail sans problème.

    Bien amicalement,
    Dorian

    Reply
      Grégory

      @Jaydes @Dorian: Bon, je vous laisse régler votre « différent » entre vous :-)

      Cela étant, Jaydes, …

      1/ Une question : par rapport à ta critique, suis-je concerné ? Tout comme Dorian, je le prendrai de façon positive et essaierai d’adapter mon contenu. Car mon souci, c’est d’aider mes lecteurs.

      2/ Une remarque : quitte à prendre à parti un blogueur, autant le faire sur son blog même. Je n’ai rien à dire sur le fond. Mais dans la forme, ça serait plus agréable pour lui :-)

      Reply
jaydes

@Gregory Je n’ai pas de différent avec Dorian mais parfois, même souvent l’écrit est assez sec. Sinon pour mes réussites c’est vrai que ça fait plaisir et que ça motive mais ça perturbe aussi grandement.
Et là il y a peut être un article a écrire, en fait je pourrais comparé le développement personnel à la période adolescente sans les claquage de porte et les boutons ;) mais la révolution est quasi identique.

@Dorian Ton article de 2014 est bien mais manque de référence, quel document ou méthodologie choisir. Il ne faut pas oublier une chose, beaucoup de gens savent établir le bilan, beaucoup de gens savent dire qu’ils ont des objectif mais très peut savent passer à l’action.

Il faut constamment renvoyer le lecteur à un process clair pour que ce dernier puisse mettre en action ce qu’il voit; Je vais allé répondre sur ton blog directement.

Pour moi par exemple je fonctionne avec des points réguliers sinon je triche ou je dérive, encore hier j’ai séché la piscine :) Je vais me reprendre promis, mais moi je suis comme ça avec certaines tâches; Certaines rentre dans mes habitudes et d’autres sont récalcitrante.

Reply
    Grégory

    @jaydes: Je t’accorde que « différent » était peut être un peu fort :-)

    La comparaison avec la période adolescente est intéressante. Le plus gros point commun, c’est sûrement le décalage, voire le conflit, avec son entourage et ses proches.

    Par contre, peut être sais-tu mieux, aujourd’hui, ce que tu souhaites qu’à l’époque de ton adolescence ?

    Reply
JeanB.

Coucou,

Je te rejoins sur ce point ! Il faut vraiment se fixer des objectifs et faire de notre mieux pour les réaliser.

Reply
Leave a Reply:
Praesent et, tristique quis, neque. consequat. dictum Aliquam pulvinar