Vous aimez la cuisine ? Et bien créez votre entreprise !

Globalement, en France, il y a eu un vrai désir de créer son entreprise. Mais entre l’envie et la réalité, il y a un monde à franchir et plusieurs questions à répondre. En particulier le domaine d’activité de votre future entreprise. Avez-vous pensé aux domaines alimentaire ou culinaire ?

Avez-vous pensé aux domaines alimentaire ou culinaire pour créer votre entreprise ?

Avez-vous pensé aux domaines alimentaire ou culinaire pour créer votre entreprise ?

La cuisine et l’alimentation sont 2 domaines qui ont été relativement négligés depuis quelques années.

Avec le souci de nos sociétés modernes d’en faire toujours plus, certaines activités ont ainsi été dédaignées et passées au second plan. Vous comprenez, on n’a pas le temps pour ces banalités.

Pourtant, ces banalités sont importantes.

Pour paraphraser je ne sais pas vraiment qui, nous sommes ce que nous mangeons. Littéralement. Notre santé passe, entre autres, par ce que nous mangeons. Si nous mangeons de la m***e, il ne faut pas s’étonner, sur la durée, d’avoir des soucis de santé.

Sans compter le plaisir de cuisiner, de partager un moment de convivialité avec des amis ou son conjoint, de réaliser quelque chose de ces 10 doigts, de déguster un bon petit plat mitonné avec amour.

Notre alimentation est donc importante.

Heureusement, ces derniers temps, la tendance s’inverse : alimentation et cuisine retrouvent des places importantes dans nos vies et nos sociétés, places qu’elles n’auraient jamais du quitter.

J’en veux pour preuve la recrudescence d’émissions culinaires à la télévision (oui, je sais, je regarde encore la télévision :-)).

Entre les différentes concours de cuisine gastronomique, ouvert aux quasi professionnels ou simples amateurs, les concours du meilleur restaurant, meilleur bistrot, meilleur boulanger, … et les classiques émissions pour mieux manger, il n’y a pas de doute : cuisine et alimentation retrouvent leurs lettre de noblesse.

Bon, ne soyons pas dupes, il y a malgré tout une volonté mercantile derrière tout cela. Mais s’il s’agit de promouvoir du bon pour faire du bien, après tout …

D’ailleurs, vous pourriez profiter de cette tendance et cumuler les points positifs :

  • promouvoir du bon ;
  • faire du bien ;
  • vous créer un revenu annexe, voire créer votre entreprise.

En d’autres termes, créez votre propre activité dans le domaine alimentaire ou culinaire.

Les possibilités ne manquent pas.

Créer son entreprise

Le summum : créer tout simplement votre propre entreprise dans le domaine alimentaire ou culinaire.

Qu’il s’agisse d’une boutique ou d’un restaurant.

Oui, ça peut sembler intimidant.

Tenir un restaurant, ce n’est sûrement pas simple. Mais vous pouvez commencer petit en étant serveur ou commis de cuisine, histoire de voire les rouages de l’intérieur sans avoir (encore) de responsabilités. Si, parallèlement à ça, vous vous formez sur la gestion d’entreprise, les finances et l’animation d’équipe, vous vous faire votre propre cursus à vous.

Vous pouvez aussi ne pas vous lancer seul et décider de vous adosser à des professionnels. Une solution est alors d’ouvrir une franchise alimentaire. Les offres de franchise alimentaire ne manquent pas, que ce soient dans la restauration ou la distribution. Et certaines sont sur des marchés ciblés et porteurs, comme le bio, par exemple.

Créer une activité secondaire

OK. Créer directement votre entreprise est définitivement trop pour vous. Et bien attaquez alors à l’échelon inférieur : créer un petite activité secondaire.

Voilà une excellente façon de jauger une idée d’activité avant de passer à l’échelon supérieur, de dégager quelques revenus supplémentaires toujours bons à prendre et de vous faire plaisir.

Voici 2 exemples tirées d’expériences réelles. Mais je suis sur qu’en cherchant, vous devez pouvoir trouver d’autres idées …

Le cours de cuisine

Pas de besoin d’être un grand chef connu et étoilé pour donner des cours de cuisine à des particuliers en passant à la télévision.

Vous pouvez très bien faire le faire chez vous. Accueillez de 3 à 8 personnes chez vous et préparez avec elles un plat, ou un repas, avec lequel elles repartiront. Si vous facturez le cours 40€, et en faisant 1 à 2 cours par semaine, vous pouvez dégager un joli petit revenu annexe à la fin du mois. Tout en faisant plaisir à vos élèves et en vous faisant plaisir à vous.

L’astuce, c’est de proposer des cuisines particulières. Par exemple, je connais une personne spécialisée dans la cuisine asiatique et une autre spécialisée dans les cupcakes américains.

La cuisine à domicile

Invitez vous chez le particulier et préparez lui son repas du soir.

Bien sur, il ne s’agit pas de son repas du soir en pleine semaine en mode métro-boulot-dodo. On est plus sur le repas en soirée du week-end avec quelques invités.

La concurrence des traiteurs est présente, voire rude. Et le particulier peut réclamer un prix à la baisse. Mais le plaisir d’un repas frais fait maison est un argument recevable. Et si en plus vous assurez le service …

Créer un blog

Le blog est, lui aussi, dans l’air du temps. Alors pourquoi ne pas marier blog et cuisine ou alimentation ?

Oui, je sais, d’autres l’ont fait avant vous. Et certains sont des mastodontes.

Et après ?

Le fait qu’ils existent, ces mastodontes et cette myriade de sites plus petits, indiquent surtout qu’il existe un marché, une demande.

Je sais, par exemple, que des compagnes de blogueurs ont créé leur propre blog, sur les conjseils de leur compagnon. L’une est spécialisé dans les recettes à bon prix, l’autre dans la cuisine sans gluten.

De mon coté, je travaille ma compagne pour qu’elle crée un blog dédié au chocolat. Pour l’instant, elle résiste. Mais, un jour, je l’aurai. À moins que je ne crée ce blog moi-même …

En soi, un blog ne rapporte pas d’argent. Mais les pistes pour dégager un revenu ne manquent pas : publicité, affiliation, …

Conclusion

L’engouement actuel pour la cuisine est peut être le signe que vous pouvez lancer votre activité dans le domaine alimentaire ou culinaire. Pensez-y !

De plus, les 3 idées peuvent faire partie d’un plan global :

  • vous commencez à créer une petite activité secondaire, histoire de jauger le marché et de trouver vos premiers clients ;
  • vous créez votre site, adossé à un blog, pour faire la promotion de votre activité et la publicité de votre expertise et de votre savoir-faire
  • vous passez à l’étape finale en créant votre entreprise et étant votre propre chef.

Alors ? Vous commencez quand ?

Crédit photo : Marty.FM via cc

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.