Un peu de repos forcé ?

Vous l’aurez sans doute compris à l’entête du précédent article : j’ai été quelque peu malade. Enfin, quelque peu : une bonne crève avec une fièvre de 40°, le tout accompagné d’une bonne sinusite. La cerise sur le gâteau, celle que je préfère.

Je vous rassure, maintenant, je vais mieux !

Cette crève aura quelque peu chamboulé mon programme prévisionnel : article en retard, aucune réponse aux commentaires sur ce blog, stock d’article épuisé, … Rien de bien grave mais quelques perturbations sur le vol tranquille de ce blog.

Je vais être honnête : cette crève n’explique pas tout. J’ai aussi choisi de lever le pied, volontairement, pendant 4 jours. Pas d’internet, pas d’informatique, peu de télé, beaucoup de repos, de sommeil (j’étais quand même un peu malade …) et de lecture.   Et une très chouette promenade dans ma campagne enneigée :-).

Ce que j’en ai retiré ?

Un bénéfice : un vrai plaisir, une réelle déconnection

Surement le plus évident.

Choisir mes horaires et mes activités, plus de contrainte : quel luxe !

Ne vous méprenez pas : j’adore m’occuper de ce blog et écrire. Vraiment. Mais il me faut tenir compte, au quotidien, des horaires qui me sont imposés, transports et travail essentiellement. Et c’est bien cela le plus pénible.

Pendant 4 jours, rien de tout cela : j’ai choisi sans rendre de compte.

Et ma compagne a été ravie de ces quelques jours supplémentaires en tête-à-tête. Et moi aussi, bien sur :-).

Une confirmation : mon projet de vie

Je l’ai déjà dit dans d’autres articles : je veux obtenir ma liberté de gestion de temps. Pouvoir décider par moi-même de mes jours et heures d’activité, de détente, de réflexion, de contemplation, …

Pendant ces 4 jours, c’est un peu ce que j’ai pu faire. Et cela a donc été un  vrai bonheur.

Cela me conforte dans mon choix de projet de vie.

Un objectif : planifier à l’avance ces breaks

Le hasard a bien fait les choses. Mais pourquoi laisser le hasard décider du moment de ces breaks ?

Je vais essayer de  les préparer, ces breaks, ces quelques jours de déconnexion.

Pour cela, je pense créer une tache bimensuelle durant laquelle je choisirais dates et lieux, voire activités.

Comment vais-je gérer cette tache bimensuelle ? J’en parlerais dans un prochain article …

Un conseil : faites de même !

Mon conseil ? Faite de même ! Prenez un break, le temps d’une après-midi, d’une journée, d’un weekend ou même plus !

Partez avec femme et enfants, et profitez d’eux ! Accordez-leur quelques jours pleins, participez aux mêmes activités et échangez. Ou partez entre amis.

Vous pouvez même être égoïste et partir seul ! Le temps d’une demi-journée, par exemple, juste vous en tête-à-tête avec vous. Recentrez-vous sur vous-même.

Ces 4 jours ont essentiellement été l’occasion de me détendre et de passer du temps avec ma compagne. J’ai adoré ! Mais je pense aussi me réserver des demi-journées égoïstes.

Conclusion

OK, vous avez raison, tout cela se résume simplement à l’idée d’organiser régulièrement un weekend prolongé. Mais en organisez-vous vraiment, et régulièrement, des weekends prolongés ?

Comme quoi, un imprévu peut toujours cacher une petite leçon, un petit trésor. Il suffit de savoir la débusquer.

Et vous ? Avez-vous déjà pratiqué des minis coupures, un break de quelques heures ou quelques jours ? Où allez-vous ? Qu’en faites-vous ?

Une petite citation ?

Quand on ne trouve pas son repos en soi-même, il est inutile de le chercher ailleurs.

François de La Rochefoucauld, moraliste et homme politique français (1613-1680)

Cet article: temps de préparation: 10 minutes, temps de rédaction: 40 minutes

Click Here to Leave a Comment Below

Charles

C’est clair que ces breaks font un bien fou. Je les vois plutôt comme un investissement. Je fais de temps en temps des week-ends où je déconnecte complètement, c’est carrément important. Tu repars à 200% après.

Reply
Grégory

@Charles: Exactement ! Effectivement, c’est une sorte d’investissement … En tout cas, il n’y a pas de secret : il faut savoir ménager la monture !

Reply
Jean-Philippe

Tes propos sont plein de sagesse ! Moi aussi je vis la même chose en ce moment avec en plus un déménagement, et donc ce n’est pas simple à gérer. ;)

Reply
Grégory

@Jean-Philippe: Un déménagement, c’est limite un tremblement de terre … Ça n’a pas les mêmes implications. Tu as bien plus de mérites que moi, vu qu’en plus ça passe inaperçu sur ton blog !

Reply
Jean-Philippe

Merci ! J’en vois le bout… peut-être. ;)

Reply
Catia95

C’est justement un de mes objectifs pour 2011.M’accorder plus de breaks et aussi instaurer au moins une journée égoiste par mois ou je ne ferais que des activités que j’aime et ou je prendrais soin de moi..

Merci pour cet article Grégory.

Reply
Grégory

@Catia95: Que j’aime quand mon article et mon vécu rejoignent les préoccupations et le vécu de mes lecteurs ! Merci pour ton commentaire !

Et tu envisages quoi, comme activité ?…

@Jean-Philippe: De rien ! :-)

Reply
Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.