Comment traiter les tâches ingrates et pénibles

Vous le savez déjà car je vous l’ai déjà dit : le bonheur n’est pas la destination mais le chemin. Il y a un moyen relativement simple d’entretenir ce bonheur. Il s’agit de prendre du plaisir.

Prenez du plaisir pas plus tard que dès maintenant !

Pourquoi ? Et bien parce que ce plaisir entretiendra le chemin tout en vous aidant dans votre voyage vers la destination.

En fait, je prend un raccourci. Ce n’est pas pas uniquement le plaisir en tant que tel qui vous aidera. C’est l’état d’esprit et l’attitude positifs et enthousiastes, engendrés par ce plaisir, qui vous aideront sur le chemin du bien-être et du bonheur.

Comment traiter cette tâche ingrate ? J'ai pas envie ...

Comment traiter cette tâche ingrate ? J’ai pas envie …

Notez bien la formulation : « prenez du plaisir » et non « faites-vous plaisir ».

La formulation « faites-vous plaisir » évoque soit des plaisirs rapides, faciles et immédiats (s’avachir devant la télé, croquer du chocolat, prendre un cappuccino chaud, …), soit des plaisirs prévus et planifiés (soirées, vacances, virées, week-ends, …).

Nous sommes bien d’accord : il en faut. Si vous n’en faites aucun ou peu, je vous encourage vivement à y songer. Ils vous aideront certes à maintenir cet état d’esprit positif et enthousiaste. Mais ils vous aideront surtout à vous détendre et recharger vos énergies mentales et physiques.

Mais je ne souhaite pas vous parler de ça.

J’ai employé la formulation « prenez du plaisir » volontairement.

Elle évoque le fait qu’à tout moment, vous devriez pendre du plaisir, quelque soit l’activité en cours. Que cette activité vous plaise ou vous rebute, que vous ayez envie de la faire ou pas, qu’elle concerne un projet important ou une simple corvée du quotidien.

Pour les tâches et activités qui vous plaisent, il n’y a aucune problème : le plaisir fait partie intégrante de l’activité. Si en plus, elles font partie d’un projet qui vous tient à cœur ou vous permettent d’avancer vers le but que vous poursuivez … Pour celles qui vous plaisent peu ou pas, mais qui font quand même partie d’un projet qui vous tient à cœur ou d’un but que vous poursuivez, la récompense de l’avancée à venir peut suffire à compenser le manque de plaisir.

Pour les autres, par contre …

Vous avez 3 solutions :

  1. ne pas la faire ;
  2. la déléguer ;
  3. la faire.

Pour diverses raisons, vous pouvez ne pas pouvoir déléguer. Et la tâche doit pourtant être faite. Conclusion : vous devez faire la tâche.

Tant qu’à devoir la faire vous-même, et en ne perdant de vue le principe des 80/20 de Pareto, je me permet 2 conseils :

  1. prenez du plaisir à la faire ;
  2. faites la tâche du mieux possible.

Les bénéfices de ces 2 conseils sont multiples :

  • vous serez plus efficace ;
  • le temps passera d’autant plus rapidement ;
  • vous serez content de vous ;
  • vous resterez souriant et enthousiaste.

Pour mettre en œuvre ces conseils, je vous suggère 3 méthodes.

Combiner 2 actions en 1

Certes, être multitâche n’est habituellement pas une bonne chose. Mais dans certains cas, faire 2 tâches en même temps améliore la productivité tout en ajoutant une vraie touche de plaisir : regarder un film sympa ou une formation vidéo en faisant du vélo d’appartement ou en repassant, écouter un podcast en courant ou durant les transports en commun, …

Bien sur, cela n’est faisable lorsque la tâche ingrate le permet et ne requière pas une grande attention. À éviter en voiture:-).

De plus, cette méthode implique que vous ne pouvez pas faire la tâche du mieux possible. C’est l’un des revers de la médaille du multitâche :-).

Vous abandonner à la tâche en cours

Oubliez le reste, tout le reste : restez concentré sur la tâche en cours et videz votre esprit de tout ce qui ne concerne pas cette tâche.

Agir ainsi revient à faire une méditation légère. Faire la vaisselle ne me plaît pas particulièrement, à l’instar de faire le ménage. Mais ces 2 activités sont presque agréables lorsque j’en profite pour pratiquer cette séance de méditation légère.

Évidemment, cela marche pas pour les tâches nécessitant toute votre attention.

Ajouter un but supplémentaire

La tâche est ingrate, doit être faite et demande toute votre attention ? Ajoutez un but supplémentaire pour que la pilule passe mieux.

Cela peut être d’obtenir, selon vos critères, un résultat parfait. La perfection n’est pas de ce monde mais vous pouvez la viser. De plus, n’outrepassez pas de trop la loi de Pareto : la perte d’efficacité peut compenser par le plaisir et la satisfaction mais il faut pas exagérer non plus. Vous pouvez à l’inverse viser le strict minimum requis ou la performance de temps.

Chercher à atteindre ce but supplémentaire ajoutera une touche de fun indéniable.

Conclusion

Vous devez absolument faire une tache ingrate ? Faites comme mauvaise fortune bon cœur, et suivez ces 2 conseils :

  1. prenez du plaisir à la faire ;
  2. faites la tâche du mieux possible.

Pour cela, 3 méthodes peuvent vous aider :

  1. combinez 2 actions en 1 ;
  2. abandonnez-vous à la tâche en cours ;
  3. ajoutez un but supplémentaire.

Que pensez-vous de ces conseils et méthodes ? Comment gérez-vous les tâches ingrates ?

Soyez plus efficace

[button link=http://www.deviendragrand.fr/productivite-personnelle/ size=”large” style=”tick” color=”aqua” text=”dark”]Consultez le dossier
Les fondamentaux de la productivité personnelle[/button]

Creative Commons License photo credit: matness4dummies

Click Here to Leave a Comment Below

Julien

Bonjour Grégory,

Merci beaucoup, encore une fois, pour cet article.
Pourrais-je avoir un peu plus de précisions quand tu parles du “principe des 80/20 de Pareto” ?

Reply
Judith@s'organiser

Bonjour Grégory,
Lorsque j’ai une tâche ingrate à faire, je mets mon minuteur en route : 15 minutes. Et j’y vais. J’essaie de rester concentrée sur ma tâche pendant 15 minutes et de ne pas trouver d’excuse pour l’abandonner en cours de route. Au bout des 15 minutes, je suis souvent très étonnée de tout ce que j’ai pu faire en si peu de temps et parfois je continue sur ma lancée… Le tout pour s’y mettre était de trouver l’impulsion !
Bonne semaine !
Judith

Reply
Judith@s'organiser

Pour Julien, la loi de Pareto ou la loi des 80/20 se base sur le principe que 20% de nos efforts donneront 80% des résultats. En langage commercial on dit aussi que 80% de ton CA provient de 20% de tes clients, autant se concentrer donc sur ces 20% de clients.

Reply
Cyril

Ma technique : m’autoriser un truc que je ne m’autorise pas d’habitude si je fais rapidement ce truc ingrat. Cela ne marche pas toujours. ;)

Reply
Grégory

@Julien: Hello !

De rien :-) Merci à toi de commenter.

Judith a apporté une réponse à ta question. Je la compléte en ajoutant ces quelques compléments :
1/ Le ratio 80/20 est une base de départ et as une vértité absolue. Parfois, ce sera du 90/10 voire 95/5, ou alors 60/40.
2/ Ca marche avec tes efforts mais aussi tes taches : certaines sont plus importantes que d’autres.
3/ Ca marche aussi avec tes ennuis : l’essentiel vient d’une minorité.

Cela t’éclaire t’il suffisament ?

Je pense écrire des articles sur cette loi, ou principe, mais aussi sur d’autres.

@Judith: Hello !

Merci de partager ton astuce. Cela fait un très bon complément à mes 3 méthodes.

Qui plus est, ton astuce marche aussi dans les cas de flegme aigue où on a vraiment pas envie de s’y mettre. Commencer petit, avec 15 minutes, permet :
1/ d’être content de soi :-)
2/ d’amorcer et, souvent, de continuer.

Et merci de ta réponse pour Julien. Je me suis permis d’apporter quelques compléments :-(

Reply
Jean-Yves

Ah la tâche ingrate !

Pour moi le ménage est en bonne position. C’est long, c’est chiant, fatiguant et ca ne donne aucun plaisir (sauf à la fin quand ca brille)

Pour les tâches ingrates, tu as raison, il faut essayer d’incorporer le maximum de plaisir avec. Cependant, il faut changer la formule à chaque fois sinon ca ne marche plus ! Je trouve que ce qui marche extrêmement bien c’est d’associer la découverte à la tâche.

Exemple, je reprend mon ménage pourri. Les 3 dernières fois, j’ai pris du plaisir à le faire.

– La première fois j’ai fait mon ménage à 22h en écoutant mon émission de radio que j’aimais bien. J’ai pas vu le temps passer, et j’ai redécouvert les plaisirs de la radio.

– La deuxième fois, j’ai mis une heure à me confectionner une playlist d’eurodance des années 90 sur un site de musique en streaming (pas deezer, il est devenu pourri, l’autre).
C’était marrant de redécouvrir ce qui nous faisait danser à l’époque… Gala etc.

– La troisième fois j’ai réparti le ménage sur une semaine. L’appartement était vraiment dans un sale état et la tâche était gargantuesque. Samedi le hall, dimanche le salon, lundi le bureau, mardi la cuisine, mercredi la sdb, jeudi la chambre.
La partie plaisir la dedans, c’est le fait de voir que ca avance, mais que j’y passe pas des heures non plus.

La quatrième fois j’improviserai. Et quand je pourrai plus improviser, je repiocherai dans mon pool de plaisir ci-dessus.

ps@ Judith : Si, le lundi c’est opti pour faire les courses ! Mais le jour importe peu en fait. Si chez toi c’est pas ouvert, prend un autre jour ! Le but est d’éviter le mercredi (en France) et le week end, vendredi soir inclus (partout dans le monde) .

Reply
Judith@Maman s'organise

@Jean-Yves : Tu peux aussi faire le ménage en écoutant un livre audio ou un podcast. Ca s’appelle joindre l’utile au désagréable… ;-)

Reply
Julien

@Judith et Grégory : Merci beaucoup pour l’éclairage, je comprends un peu mieux le principe maintenant.

Du coup, on peut aussi appliquer cette loi au niveau économique mondial : 20 % de la population détient 80% des richesses..!

Reply
DavidB_iRiche.com

“Comment traiter les tâches ingrates et pénibles” ?

En les repoussant, de jour en jour, jusqu’à avoir le couteau sous la gorge et puis sentir que c’est LE moment ? ;-)

Sans rire, un exemple: deux trois coups de téléphone à donner à des administrations aussi sympathiques que l’urssaf…
Ce matin un trou d’une heure dans mon emploi du temps, la date d’échéance proche, je cherche un moyen de repousser encore un peu (je le ferai pendant les vacances, ce soir au pire, j’ai d’autres trucs, etc…) tout en me disant pourtant qu’une fois que ce serait fait…
Mon heure était presque écoulée et là, un signe du destin: 30 mn supplémentaires et imprévues.
Je m’y suis collé, j’ai passé mes trois coups de fil, résolu les trucs et en plus avec trois interlocuteurs charmant(e)s, l’effet Noël sans doute.
Alors je mentirais si je disais que j’y ai pris plaisir pendant, mais le plaisir est venu après quand j’ai réalisé que j’avais vaincu l’administration et ses répondeurs infernaux “tapez 1, tapez 2…… 12… tous nos conseillers sont occupés, rappelez plus tard…”
Je suis grave, non ? :-)

Reply
Grégory

@cyril: En testant et affinant, tu vas bien finir par trouver ce qui te convient le mieux :-) Au pire, ça te motive pour commencer, non ?

@Jean-Yves: Effectivement, varier les plaisirs évite la routine et le train-train. Bien vu :-)

D’un autre coté, tu n’es pas obligé d’innover à chaque fois. 3 Variantes pour faire passer le pilule ménage, c’est déjà bien.

Merci pour l’idée.

Au fait, tu dansais en faisant ton ménage et en écoutant des tubes des années 90 ? :-) Tu ferais du 3-en-1 : utile (ménage), agréable (musique) et pratique (dans donc sport).

@Julien: En fait, la loi des 80/20 est aussi appelée loi de Pareto, du nom de son découvreur. Pareto était un économiste italien mort en 1923. Sa loi provient, entre autres, de son analyse de ce que tu évoques.

Et elle s’applique à bien des domaines.

@DavidB: Grave, non. Parfaitement humain, oui :-)

Qui n’a pas déjà procédé de la sorte ? En tout cas, je ne suis pas celui qui te jettera la première pierre.

En fait, tu évoques une autre (bonne?) méthode : attendre d’être au pied du mur. Le risque est de traiter dans l’urgence. Parfois, ce n’est pas grave ou est carrêment profitable. Parfois non …

Reply
Marie@Restaurant Lyon

Pour ma part je préfère faire la tâche ingrate au début de la journée, ce qui évite de l’avoir en tête toute la journée et ne pas être à ce qu’on fait. Une fois qu’elle est faite je m’accorde un petit moment de loisir ou une petite récompense :)
Repousser le moment où il faudra faire cette tâche ingrate me file une boule au ventre et plus j’attends, plus ça me rend malade alors autant y aller une bonne fois pour toute !

Reply
Sophie

Merci je vais faire lire ca a mon mari !

Reply
Mary

Salut Grégory,

Bien développé ton article. Quand j’ai des tâches ingrates à faire, je commence me préparer au résultat final (une fois fait, ce sera comme cela et je n’aurai plus à y revenir dessus). Et pendant cette tâche, j’écoute podcasts en anglais (comme cela, je continue d’améliorer mon anglais).

Reply
Adam@Rachat de crédit

Prendre du plaisir au quotidien implique d’avoir fais des choix de vie qui s’y prêtent. Ca se traite bien en amont.
Résumé : bons choix en amont = prendre du plaisir en aval =)

Reply
Tristan

Pour ma part, le seul moyen de faire ces tâches ingrates en prenant du plaisir, ce de la faire en musique ! Cela offre plusieurs avantages :
– ça donne du rythme (pour les musiques entraînantes bien sûr), ce qui permet de faire cette tâche avec entrain et motivation.
– ça permet d’oublier le reste du monde.

Il existe une autre technique certes un peu moins orthodoxe pour les non-initiés, cette technique est surtout utilisée lors des soirées “arrosées”, la plupart du temps les soirée partent en beuveries, et qui dit beuverie, dit véritable chantier (verres partout, souvent à moitié plein, cendriers remplis de tout et n’importe quoi, pot de fleur et autre contenants faisant office de cendriers car ces derniers sont remplis …) Bref si vous vous dites que vous ferez le ménage le lendemain vous avez tout faux, car le lendemain surviendra une chose que vous n’avez peut-être pas prévue : la gueule de bois, et rien n’est plus désagréable que de faire le ménage le lendemain de cuite.
Tandis que si vous vous attelé à la tâche le soir même en profitant du boost apporté par l’alcool, ça passe beaucoup mieux. Bien sûr dans la limite du raisonnable : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Reply
Grégory

@Marie: Cette astuce (traiter certaines tâches en priorité) est surtout conseillée pour les tâches importantes et pour les tâches désagréables et effrayantes.

Pour les premières, cela permet d’être sur qu’elles seront faites. Pour les secondes, cela permet en plus de libérer son inconscient qui ne manquera pas de nous les rappeler et de nous stresser.

Cela étant, tu as complêtement raison, cela marche aussi pour les tâches ingrates. Mais il faut quand même qu’elles laissent la priorité aux tâches importantes et aux tâches désagréables et effrayantes.

Merci pour le rappel et ton astuce.

@Sophie: Est-il du genre à sans cesse repousser :-) ?

@Mary: Bonjour :-) Et merci !

Bien vu : réfléchir au résultat final permet de masquer le processus et donc l’aspect pénible.

@Adam: Effectivement,tu peux faire des choix de vie et préparer.

Mais peux-tu pour autant supprimer toutes que tu n’aimes pas, tout prévoir, préparer et planifier ?

Je ne crois pas …

@Tristan: Ah ! la musique :-) … Ma solution miracle préférée ! Et le remède à bien des problèmes …

Je ne peux que te rejoindre sur ce point :-) et j’en parlerais dans un prochain article.

Quant à ta technique perso des soirées débridées et arrosées, je confirme aussi. Et je me permet de rajouter cette technique de mon cru : enrôler les joyeux drilles qui ont aidé à tout retourner. C’est nettement plus fun et aussi plus rapide.

Reply
samuel

salut gregory,

pour traiter une tache ingrate, je la remet toujours après toutes mes activités plaisante.

Une fois que j’ai terminé d’exécuter les autres taches, je me concentre sur la tache ingrate à fond et avec sérieux.

Reply
Valentin@Modifier PDF

Pareil que Tristan.
Avec Spotify en Sono, les tâches ingrates deviennent simple encore plus simple. Et effectivement le rythme permet de mieux travailler.

Si tu met du Birdy Nam Nam, je te laisse imaginer :)

J’attends ton article sur la musique !

Reply
zenie

Bonjour, la tache ingrate est la vaisselle en ce qui me concerne!
En général j’attends qu’il y en ai un peu beaucoup et la c’est parti, je n’ai plus le choix!
J’en profite pour que ça soit une pause télé et hier, je suis tombée sur Forrest Gump!
Du coup, la vaisselle s’est fait dans la joie et la bonne humeur!

Reply
Grégory

@samuel: C’est marrant car tu fais exactement l’inverse de ce que fait Marie :-)

Procéder ainsi ne t’amène pas à repousser sans cesse ces tâches ?

@Valentin: Je ne connais pas Birdy Nam Nam, je perd découvrir de ce pas numérique :-)

@zenie: Ah bon ?… La vaisselle ?… Comprends pas …

Et tu ne casses pas un verre ou deux en faisant comme cela :-) ?

Reply
Grégory

PS: Décidemment, j’adore bloguer. On discute, on partage, on échange nos points de vue et nos expériences … Et on s’aperçoit que certains ont des méthodes diamétralement opposées. Comme Samuel et Marie :-).

Sympa et enrichissant.

Merci à tous !

Reply
Philippe

Malgré le chemin que j’ai fait…j’ai encore du mal à me débattre avec les tâches ingrates…
Mon système: De toute façon appliquer la loi de Pareto (pour avoir le sentiment que ça avance), me fixer un temps limite où je m’arrête (souvent une heure) pour travailler sur ma lancée (résultat souvent deux heures), … et puis surtout me féliciter après en me faisant un cadeau (activité plaisante)…. Pour ce qui ne me plaît vraiment pas…s’il y a moyen, comme tu le dis: Déléguer! Je viens d’écrire un article sur la gestion du temps et le fait de déléguer…si ça vous dit… A bientôt!

Reply
Grégory

@Philippe: Pourtant, ta méthode me semble rodé et efficace :-) Personnellement, je procède de la même façon dès qu’il s’agit d’agir alors que je n’en ai pas envie …

Et merci pour le complément qu’apporte ton article.

Reply
Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.