Une stratégie simple pour lutter efficacement contre la procrastination

La procrastination, la tendance à remettre à plus tard, est un mal pour votre productivité. Elle retarde le moment où vous commencez vos projets et celui où vous les terminez. Elle sape votre réussite. Lutter contre la procrastination est donc essentiel. Le plus difficile étant souvent de commencer à agir, voici une stratégie simple pour résoudre ce problème.

Une stratégie simple pour lutter contre la procrastination

La mise en action est souvent la partie la plus difficile de l’action. En fait, non : c’est toujours la partie la plus difficile.

J’ai eu l’occasion de m’en apercevoir, entre les quelques blogs que je gère, les projets que je veux mener à bien et les nouvelles habitudes que je mets en place.

Une bonne organisation personnelle et des techniques éprouvées de productivité personnelle aident pour l’action elle-même. Et la motivation est bien utile pour la mise en action. Mais elle ne suffit pas toujours.

Je vous propose une stratégie simple. Elle m’aide, en même temps, à combattre la procrastination, travailler régulièrement sur mes projets et faciliter le démarrage de mes nouvelles habitudes</strong>.

Un peu de science physique

Depuis Sir Isaac Newton, nous savons maintenant que les objets au repos ont tendance à rester au repos et que les objets en mouvement ont tendance à rester en mouvement.

Cela est tout aussi vrai pour les pommes qui tombent que … pour les humains :-)

Le plus dur est de lutter contre l’inertie dans laquelle nous sommes et de se mettre en mouvement.

Or, il existe une méthode simple et efficace pour se mettre en mouvement. Et agir.

Cessez de tergiverser grâce la stratégie des 2 minutes

On pourrait appeler cela la « stratégie des 2 minutes ». Bon, au vu de la stratégie en question, le mot stratégie est sûrement trop fort. Mais ça claque !

En fait, cette « stratégie des 2 minutes » trouve son origine dans la « règle des 2 minutes » de la méthode GTD de David Allen.

Le principe est simple. Ignorez l’ampleur d’une tâche ou le temps global nécessaire pour cette tâche. Considérez seulement de vous y consacrer pour au moins 2 minutes.

Cela peut sembler peu. Et ça l'est. Mais c'est pour cela qu'elle est efficace. Car elle vous engage à peu.

Cette stratégie vous aidera à surmonter les tergiversations, la procrastination et la paresse. Elle facilite le plus difficile : commencer à agir et initier l'élan.

Car il y a de fortes chances qu'après ces 2 premières minutes, vous continuez sur votre lancée.

Il y a 3 variantes à la règle des 2 minutes.

Variante 1 – Si cela prend moins de 2 minutes, faites-le maintenant !

Cette variante est directement issue de la méthode GTD et du livre de David Allen, « S’organiser pour réussir – Getting Things Done ». Aucune originalité !

Il est vraiment surprenant de constater à quel point nous tergiversons et remettons ce que nous pourrions faire en 2 minutes ou moins. Par exemple, laver la vaisselle immédiatement après le petit-déjeuner, envoyer une machine à laver, sortir les poubelles, ranger un peu de désordre, écrire et envoyer ce petit e-mail, …

Si une tâche prend moins de deux minutes à faire, suivez bêtement la règle et faites cette tâche dès maintenant. Simple, non ?

Que de temps gagné et d’énergie économisée. Que de travail accompli et de satisfaction engendrée.

Variante 2 – Lorsque vous démarrez une nouvelle habitude, commencez par 2 minutes !

Démarrer une nouvelle habitude, ou remplacer un ancienne habitude par une nouvelle, ce n’est pas facile. Car il faut à la fois penser à mettre cette habitude en œuvre et lui trouver du temps.

La partie la plus importante de toute nouvelle habitude est de commencer. Et pas seulement la première fois : à chaque fois ! Il ne s’agit pas de performance, il s’agit d’action. Cela est particulièrement vrai au début. L’essentiel est d’abord de prendre l’habitude.

Facilitez tout cela en ne considérant qu’une habitude légère de 2 minutes. Vous ne serez pas efficace ou productif. Mais vous accomplirez l’essentiel : en faire une habitude.

Variante 3 – Lorsque vous commencez une tâche, commencez par 2 minutes !

La stratégie des 2 minutes est efficace pour les petites tâches et … pour les grands objectifs.

Accomplir de grands objectifs en moins de 2 minutes? C’est possible ? Évidemment non … Mais chaque objectif, aussi grand soit-il, commence toujours par 2 minutes.

Décomposez tous vos grands objectifs en objectifs plus petits et intermédiaires. Puis décomposez ces même objectifs en tâches unitaires.

Lorsque vous décidez de bosser sur un projet, prenez la première tâche à faire. Ignorez son ampleur ou le temps nécessaire. Ne pensez seulement qu’aux 2 premières minutes.

Je vous l’avait dit : chaque objectif, aussi grand soit-il, commence toujours par 2 minutes.

Pourquoi ça marche ?

Le plus difficile est de commencer. Or si vous ne commencez pas, vous ne ferez jamais rien.

Avec la stratégie des 2 minutes, vous facilitez votre mise en action.

Et une fois que vous avez commencé à faire quelque chose, il est plus facile de continuer à le faire. Car s’arrêter peut aussi être difficile. Et vous ferez alors bien plus que 2 minutes. De plus, agir et produire un résultat est en soi gratifiant et entretient la dynamique.

À tout point de vue, la stratégie des 2 minutes se contente de donner l’impulsion initiale.

Ça marche tout le temps ?

Cette stratégie ne sera pas efficace pour tout le monde ou tout le temps.

Cependant, elle a le mérite d’être tellement simple qu’il serait dommage de ne pas l’essayer. Si elle marche pour vous, tant mieux ! Vous avez alors un nouvel outil à votre disposition pour améliorer votre quotidien et votre productivité. Sinon, ce n’est pas grave, on vous trouvera bien autre chose :-)

En fait, son point faible principal est, qu’avec le temps, vous risquez de vous y habituer. En particulier à la variante 3. C’est un peu comme avancer ses montres et horloges pour ne plus être en retard. Vous le savez et vous compensez, consciemment ou in consciemment. Avec la stratégie des 2 minutes, le risque est identique.

Malgré tout, dans l’intervalle, vous aurez goûté à l’action, au changement et à la satisfaction de voir vos projets avancer. Et cette stratégie ne vous sera sûrement plus d’aucune utilité !

Conclusion

Être organisé et savoir comment être productif ne sert à rien si vous n’agissez pas. Avec cette stratégie des 2 minutes, vous mettez l’accent sur l’action et, plus particulièrement, sur la mise en action. Le reste suivra.

Cette technique est simple. Mais elle est un outil efficace pour lutter contre la procrastination et avancer vos projets. Essayez-la !

Alors ? Qu'allez-vous faire de vos prochaines 2 minutes ?

Article librement adapté et inspiré de cet article original.

More...

Click Here to Leave a Comment Below

gab@coque samsung

Merci pour cet article,l’idée de commencer la tâche pour 2 min est excellente car comme si bien dit,le plus difficile est justement de commencer,et comme bien dit aussi une fois la tâche commencée,le concept des 2 minutes disparait.

Reply
    samuel@entrepreneur d'internet

    je pense effectivement que cette stratégie insuffle en nous cette étincelle qui va nous pousser à réaliser des choses énormes.

    Avant de se lancer, on est un peu dans l’imagination et le virtuel.

    Or dès qu’on a passé le cap de ces deux minutes, on voit bien plus et on avance librement vers son objectif.

    Reply
Jack

J’aime bien cette façon de voir les choses, c’est tellement vrai en plus.

Allez 2 minutes… ^^

Reply
adam@grossir

J’avais lu que c’était quasiment un trouble grave du comportement, une vrai tare et pas uniquement le résultat de la flemme d’un individu. Espérons que tes conseils en aideront certains. Pour les autres, il faudra avoir le temps de donner du temps aux choses du quotidien.

Reply
vanessa@regime poids

2 minutes et j’arrête de geeker :)

Reply
Laurent@Changer de site

Un fait peu connu est que l’anxiété est une des causes principales de la procrastination. Or l’anxiété se combat de façon très efficace par l’action. Si une tâche dans son ensemble paraît insurmontable, la découper en micro-tâches (de 2 minutes par exemple) permet de se lancer… et à mesure qu’on avance la tension diminue, un peu comme par magie… En tout cas ça ne coûte rien d’essayer !

Reply
EDWIGE

Tout à fait d’accord avec cette technique. C’est vrai que souvent on prend l’excuse de ne pas avoir assez de temps devant soit pour commencer une tâche.

Pour lutter contre ça, j’applique la stratégie du « ça sera toujours ça de fait ». Peu importe s’il ne me reste que 5 minutes devant moi, j’agis au moins pendant ces 5 minutes.

J’ai une autre méthode pour les tâches qui prennent moins de 2 minutes, je les note sur une liste. C’est ma liste des choses à faire quand j’ai justement 2 minutes devant moi.

J’applique le même principe pour les choses à faire qui ne nécessitent pas de concentration ou qui sont plutôt de la détente. J’en fais une liste et dès que je ne suis pas motivée, fatiguée ou un peu malade, je fais ces tâches.

Reply
anisa

Déjà faudrait commencer à faire une liste de ses “mauvaises ” habitudes et voir ce que l’on peut changer là-dedans. Pas facile quand le geste s’est automatisé depuis mais avec une pratique quotidienne des 2mn…çà peut changer progressivement. Merci en tout cas pour la technique.

Reply
sophie@avocat divorce

Pour que ce ne soit pas trop brutal je vais commencer par une minute. :)
Je pense qu’il est également motivant de débuter avec les tâches que l’on préfère.

Reply
Sophie

Le monde du développement personnel est rempli d’idées communes, de méthodes partagées, d’astuces unanimement validées… et il n’est pas rare de trouver des points communs à des articles de blogs différents, à seulement quelques jours d’intervalle.

Mais ici…
Bravo pour cette magnifique traduction, quasiment au mot près de l’article “How to Stop Procrastinating and Stick to Good Habits by Using the “2-Minute Rule”” publié il y a 3 jours sur Lifehack.org (http://bit.ly/19KhyoP).

Ami anglophone qui ne mentionne pas ses “sources” mais ressort pourtant l’article quasiment tel quel, je vous salue.

Reply
    Grégory

    Ah … Celui-là, je ne l’ai pas volé …

    Bon, commençons déjà par réparer cette erreur … Et ensuite toutes mes excuses pour cet oubli. Car il s’agit vraiment d’un oubli, et pas d’une tentative d’abus. Par le passé, les rares fois où un article anglais m’a inspiré à ce point, je l’ai mentionné. Comme ici par exemple.

    En fait, cette idée (mixer dans un même article les conseils de “faire de suite les tâches <2 minutes" et "commencez petit") était déjà dans mon stock d'idée. Et lire cet article sur Lifehack.org m'a donné l'impulsion finale. Mais ayant la fâcheuse tendance, ces derniers temps, d'écrire mes articles pour le jour-même, la précipitation du moment a fait que … 4 articles par jour, ça prend du temps.

    Mon autre erreur est peut-être d'être resté trop fidèle à l'article initial. Si vous pensez que oui, je plaide de nouveau coupable. Mais je ne pouvais pas faire sans cet article : le parallèle avec la physique réelle était trop tentant !

    Reply
      Sophie

      Joli (:

      J’avais un doute sur le fait que mon commentaire soit publié (plus d’un blogeur aurait “dérapé” sur le bouton supprimer), donc l’avoir fait & y avoir répondu, c’est propre.

      Et concernant l’oubli… eh bien ça arrive. Donc tout est clair (:

      Par contre…
      “Mais ayant la fâcheuse tendance, ces derniers temps, d’écrire mes articles pour le jour-même, la précipitation du moment a fait que […]”

      Il va falloir travailler là-dessus !

      Reply
Grégory

@gab: Oui, quelque part, le principe disparait une fois qu’on en fait un peu plus :-)

@Jack: Ce sont souvent les choses les plus simples qui sont les plus efficaces !

@adam: La procrastination peut effectivement être “grave”. Mais de là à partir de tare pour les formes les plus graves. Pour procrastiner, il faut déjà savoir ce que tu veux faire, avoir un but. Il ne faut peut être pas confondre “procratiner” et “ne pas avoir d’objectif”.

Si ce p’tit conseil aide, j’en serais ravi !

@vanessa: Geeker, c’est tellement bon … Allez, courage !

Reply
Grégory

@Laurent: Merci pour le complément.

Autant je savais que l’action combattait le stress (pour l’avoir moi-même expérimenté), autant j’ignorais que le stress pouvait causer la procrastination. Ce petit conseil a donc 2 bénéfices : combattre procrastination ET stress. Que du bon :-)

Encore merci :-)

@Edwige: Pas mal la stratégie du « ça sera toujours ça de fait ». C’est une autre variante qui pourrait aider épauler celle de l’article.

Et des autres conseils sont aussi très bons. Faire les tâches semblables ou courtes par lot est une bone stratégie. Et faire des tâches faciles, voire très faciles, c’est toujours faire quelque chose. Ca ne peut donc pas être mauvais :-)

@anisa: L’idée est justement de changer progressivement. Quant à savoir quelles sont les mauvaises habitudes, c’est une autre question …

@sophie: Le problème de commencer avec les tâches que l’on préfère, c’est de sans cesse repousser les autres tâches. Et si elles sont (très) importantes, voire urgentes, ça peut être problématique …

Reply
Benjamin

un grand merci à toi pour cet article car je ne connaissais pas du tout cette techniques des deux minutes.
Il est clair, que bon nombre de fois, je repousse certaines choses alors qu’elles pourraient être faite en à peine 2 minutes et être tranquille après !
Après cette technique soulève un point vraiment important : la régularité. Le plus important pour réussir est tout simplement de faire des petites choses mais tous les jours, pour accomplir de GRANDES choses !

Reply
Jérôme

Bonjour Grégory

Sympa cet article et bonne idée cette règle des 2 minutes (je n’y avais jamais pensé).
Réfléchir à chaque fois en se projetant seulement sur 2 minutes est sûrement propice à installer des nouvelles habitudes. C’est court, on le répète souvent. Je me dis donc que ça peut être efficace même sur le long terme.

Reply
William

Bonjour,
La technique qui marche avec moi c’est que je me dis que si je ne fais pas une chose tout de suite, elle sera encore plus dure à faire demain, et pour enfoncer le clou, je me remémore toute les situations où ça a été le cas et où je me suis maudi de ne pas avoir fait ce qu’il fallait avant…c’est très efficace avec moi en tout cas :)

Reply
Marie

J’utilise inconsciemment cette technique depuis des années pour tout type d’action : rédaction d’un article de blog, faire du sport, manger plus sainement..

Le fait de commencer par une petite étape nous incite vraiment à continuer bien plus facilement.

Reply
jaydes

Pour ma part j’ai déjà testé cette méthode et elle ne fonctionne pour moi qu’à la seule condition d’être intégré dans un planning.

Reply
mima

J’ai lu le livre “The Greatness Guide” de Robin Sharma. Il a cité que pour une nouvelle habitude, il faut une marge de 30 jours pour s’adapter.

Reply
Helene

Bonjour Grégory,

2 min pour lire l’article, 2 min pour lire les commentaires et 2 min pour envoyer un petit coucou.

Depuis que je m’occupe davantage de mon blog, c’est fou ce que je peux faire en 2 min et le nombre de fois que j’utilise ces 2 min dans une journée pour les taches de la vie de tout les jours. Bon, j’avoue que je ne prend pas toujours 2 min pour les choses très importantes comme d’envoyer un mail à des amis (es) ou famille, histoire de dire que je ne les oublie pas.

Oui c’est vrai le stress engendre la procrastination et vice versa.
S’obliger à passer à l’action pousse à l’action et nous rend dynamique. C’est une habitude à prendre.

Allez… 2 min de sourire et la journée sera super !

Hélène

Reply
Marc@MAO

Une méthode pour ne jamais reporter une tache au lendemain est de finir le jour même ce qu’on a commencer. Cette méthode marche pour tout et même dans la vie privé.

Reply
Bérou

Je me sens à l’ais sur ce sujet car j’ai été victime pendant longtemps de cette fameuse maladie qu’est la “procrastination”. elle s’approche ravissante vous ne vous douterez de rien je vous assure,… elle vous parle de vous sur un ton tellement cool que votre ego s’en trouve flatté et là vous ne lui refusez plus rien… Voilà exactement ce qu’elle voulait, passons maintenant à la vitesse supérieure: en un tour de seconde elle change le script de notre esprit et nous paralyse le corps (à présent elle s’est imposée totalement et nous tient comme esclave sans que nous ayons eu le temps de dire quoi que ce soit).
Plus le temps passe et plus on se rend compte qu’on n’avance pas … dans aucun domaine!
plus le temps passe et moins il a de l’importance pour nous!
Jusqu’à ce qu’un jour en ayant eu marre (car voyant au tour de nous tout avancer), on se révolte. On se révolte un jour deux maximum et puis hop on retourne à nos vieilles habitudes..
Le temps temps passe et on essaie de trouver solution à notre problème en spéculation seulement. Et puis un beau jour on tombe sur un document ou une personne qui veux bien nous aider mais demande notre participation et là seulement on se rend compte de l’importance de l’ ACTION. avec quelques efforts on réussi à s’en débarrasser mais il faut toujours rester sur ces gardes car elle n’a aucune vergogne elle est encore là on ne sais ou entrain de nous guetter de nouveau.
Merci pour cet article! cordialement

Reply
richard

Je suis assez septique sur l’efficacité de l’astuce. Un bon coup de pieds dans les fesses des fainéants est pour moi bien plus efficace ! :p Sérieusement, tout est dans la tête, suffit juste de se dire à voix basse que si on ne fait pas les choses on n’atteindra jamais nos objectifs et nos rêves. Personnellement ça me met un petit électrochoc quand je commence à procrastiner un peu trop longtemps :)

Reply
Berou

@Richard J’aime bien quand tu dis que tout ce passe dans la tête. C’est effectivement vrai mais ce qui est valable pour toi ne l’ai pas forcément pour un autre. Toi le simple fait de te dire “attention je dois agir sinon” te permet de libérer l’énergie nécessaire pour passer à l’action. Cependant tout ce passe dans la tête comme tu as dit et le fait d’être conscient de quelque chose c’est déjà un avantage car pour les “procrastineurs” le fait de retarder leurs actions d’un jour ou d’un moment ne va pas leur empêcher d’atteindre leurs objectifs alors que c’est justement ce cumul de “report à demain” qui va les… tu vois un peu la nuance.
Donc pour eux la méthode des 2 minutes peut être très efficace.

Reply
Tina

J’ai bien saisi la stratégie de 2 minutes mais le problème que je n’ai pas encore commencé. Donc, au boulot!

Reply
Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.