Qui veut changer de vie ?

Bonjour à toutes et tous,

Je m’appelle DavidB et je blogue sans but autre que se faire plaisir (et avoir des milliers quelques lecteurs) sur iRiche.com

Exerçant une profession libérale, que j’aime, et ayant donc un avis un peu décalé sur les velléités de changement de vie de certains, je remercie Grégory de m’avoir invité à partager ma vision avec vous, et éventuellement à en discuter.

Le point commun de nombreux blogueurs ? Ils veulent changer de vie.

Pourtant peu le feront.

Mais d’abord qu’entend-on par changer de vie ?

  • rester à la maison pour y travailler ?
  • quitter un emploi salarié ou un patron pour créer son entreprise ?
  • quitter un emploi sédentaire et parcourir le monde ?
  • acquérir « l’indépendance financière » et ne plus travailler si ce n’est à gérer ses revenus ?
  • générer des revenus « passifs » et regarder pousser les fleurs en baillant ?

Bref, changer de vie revêt des significations assez diverses mais cela tourne souvent autour du travail dont on rejette les contraintes (patron, horaires,stress, transports…)

Le dénominateur commun pour accéder à ces rêves d’indépendance estsouvent l’internet : gagner sa vie depuis son canapé ou une plage exotiqueen tapotant son clavier et sirotant un Mojito est un des grands fantasmes del’époque.

Personne ne dit d’ailleurs que c’est impossible, certains le font, mais comme dans tous les domaines touchant au rêve : beaucoup d’appelés, peu d’élus.

Comme au loto. Sauf que le loto n’est qu’un jeu.

Et si au lieu de changer de vie, on changeait SA vie ?

Il est souvent possible de :

1/ Changer son activité professionnelle

On l’a vu la motivation des adeptes du grand changement est souvent la détestation du travail, de leur travail.

Il est vrai que partir tous les matins gagner sa vie la boule au ventre ou s’ennuyer à mourir 8 à 10 h par jour ne favorise pas l’épanouissement personnel. Ni celui de l’entreprise.

Alors pourquoi ne pas plutôt chercher à exercer l’activité que l’on aime, celle dont on a toujours rêvé ? Il est pourtant plus facile de changer de job que de vie.

Et le jour où l’on fait LE travail tant désiré, ce n’est plus du travail.

Que ce soit à Tahiti ou à Romorantin.

Pas toujours évident dans cette époque troublée mais probablement moins aléatoire que de gagner sa vie en la racontant sur internet.

2/ Changer son cadre de vie

Beaucoup s’obstinent à vivre à Paris ou dans de grandes villes, persuadés que c’est là que tout se passe et/ou qu’ils n’ont pas d’autre choix.

Ils subissent alors de plein fouet toutes les contraintes de cette vie moderne qu’ils ne supportent plus (transports, stress, pollution, loyers, acquisitions hors de prix…) et dont ils n’ont souvent pas les moyens de profiter, relégués dans de lointaines banlieues.

Vivre en province ou dans une ville moyenne résoudrait pourtant une grande partie de la problématique et offrirait de fait une meilleure qualité de vie.

Et qui sait si ce travail tant honnit ne redevient pas attractif à 10 mn de vélo de la maison ?

3/ Changer ses objectifs de vie

La société, les études, l’environnement familial nous formatent et souvent la voie semble tracée.

Mais après tout pourquoi un fils de médecin devrait-il suivre le chemin de papas’il n’a pas la vocation ? Échec, amertume et découragement consécutifs sont souvent au rendez-vous.

De la même façon un fils d’ouvrier pour peu qu’il soit motivé, ambitieux et travailleur ne doit pas s’auto-condamner et peut s’élever socialement.

Le sillon n’est pas toujours inéluctablement tracé ni rectiligne.

4/ Changer son entourage

Certaines personnes, sciemment ou non, sont toxiques pour leur entourage familial ou professionnel et contribuent à ce mal-être qui pousse à vouloir vivre « autre chose ».

Les détecter est assez facile mais il faut avoir le courage de s’en éloigner et si possible couper définitivement la relation.

Revenu dans un environnement plus sain, libéré des tensions permanentes la vie peut enfin être appréciée à sa juste valeur. Objectivement.

Une vie apaisée permet souvent de réaliser la chance que l’on a de vivre aujourd’hui dans un environnement sûr et protecteur.
Loin de moi l’idée de décourager ceux qui veulent franchir le pas vers cette nouvelle vie qu’ils espèrent meilleure mais comme le dit le proverbe  » ne pas lâcher la proie pour l’ombre.  »

Et surtout, surtout, se méfier des marchands de rêve qui eux vendent pelles et pioches… Enfin, on se comprend ! ;-)

Un changement de trajectoire par petites touches est parfois préférable etplus efficace que le grand coup de volant qui envoie dans le décor après un
long dérapage incontrôlé.

L’essentiel n’est-il pas de négocier au mieux le virage ?

Click Here to Leave a Comment Below

Marie

On peut aussi changer de vie par obligation, être licencié et ne plus avoir d’autre choix que de changer de métier. Alors c’est l’occasion de faire autre chose et de changer de vie, de rythme et de niveau de vie. Exercer une autre profession et créer son emploi, être autonome. Alors là oui, ma vie a changé. Sans l’avoir choisi, mais parce qu’il le fallait et il n’y avait pas d’autres choix.

Reply
Benoît

Bonjour David, et bonjour Gregory !

Merci pour cet article et cette petite mise au point.

C’est en effet sans doute une erreur que de faire croire (ou de croire)
qu’il est possible de faire « plein d’argent » sur internet sans effort.

Cela est possible pour quelque-uns certainement, mais même ceux-là
ont au départ beaucoup travaillé pour arriver au stade où ils peuvent
finalement relâcher l’effort.

De plus, tous ceux qui réussissent sur internet ont une vraie passion.
Il n’y a pas d’exception. Le résultat, c’est que même s’ils passent 8 heures
par jour devant leur écran, ils le font avec plaisir et n’ont donc pas
l’impression de travailler…

Et en effet, vivre de sa passion c’est un peu comme ne plus jamais
avoir à travailler, mais c’est bien différent que de passer 10 mois sur
le sable et sous les cocotiers. Surtout pour réussir à vivre de sa
passion sur internet, il faut une sacrée dose de motivation, de persévérance,
et sans doute aussi un petit grain de folie.

Enfin, je suis tout à fait d’accord, parfois de simples petits changements
dans notre vie suffisent à la transformer profondément.

Les exemples mentionnés dans l’article sont très excellents, mais je dirais
même que cela peut parfois être simplement la lecture d’un livre (ou d’un blog ;) )
qui nous changent.
On regarde alors les chose différemment et plutôt que « changer » sa vie, on
change la façon de voir sa vie…

Benoît

Reply
Valh

Merci pour cet article qui « remet les pendules à l’heure »… Rêver c’est bien, ajuster de petites choses dans sa vie, y compris accepter de déménager, de changer de vie, ou encore de couper certaines relations toxiques, c’est plus efficaces!
Bonne continuation à David, et merci à Grégory d’avoir accueilli ton article!

Reply
DavidB_iRiche.com

Merci pour vos commentaires et merci à Grégory de m’avoir permis de m’exprimer chez lui.
@Marie : on dit que nécessité fait loi. Et dans ces cas la motivation est réelle et décuplée.

@Benoit : je trouve très juste de « changer sa façon de voir la vie » à la place de changer sa vie. Nous sommes beaucoup trop gâtés dans notre société actuelle et on ne réalise plus la chance que l’on a de vivre ici et aujourd’hui.

@serial demenageuse : tu ne peux qu’être d’accord avec mon point 2 je suppose… ;-)

Reply
Régis@Moment Présent

Très bon article.

Pour ma part. channger de vie c’est d’abord changer de contexte de penser lorsque l’on veut trouver sa voie. Changer pour changer c’est aussi automatique que de ne rien faire

_/|_

Reply
fabrice

Tiens David:-)
Très bon article!

Rien à voir mais c’est quoi le plugin pour les boutons sociaux à gauche?

Reply
michael

Bonjour,

Il est vrai que l’on sait toujours ce que l’on quitte mais jamais où l’on va. Mais on est pas obligé d tout quitter non plus!

Moi , je ne cherche pas à changer de vie mais à améliorer celle de mon entourage et la mienne. Mon blog n’est pas ma nouvelle vie mais une aventure.

Michael

Reply
DavidB_iRiche.com

@Moment Présent: c’est vrai que le changement il est d’abord mental avant d’être physique

@fabrice: merci !

@michael: c’est un peu ce que je prône : le changement par petites touches.

Reply
Martin

Un article sympa, qui montre que le bonheur est à portée de main sous peu qu’on ne e donne pas de mauvaises excuses…

Reply
badstef

Merci pour cet article que je trouve très pertinent !

Effectivement rien ne nous oblige à opérer des changements brutaux pour changer de vie. Il y a quelques années j’ai déménagé pour habiter 1 km plus loin, pourtant le simple fait d’être dans un autre appartement et une autre rue a provoqué de multiples changements psychologiques qui m’ont finalement amené sur une nouvelle voie.

Parfois un virage plus brutal peut s’imposer, quand la situation est vraiment devenue intenable… Mais a priori, si on est adepte de développement personnel, on doit faire en sorte de ne jamais vivre une situation intenable.

Ce article me fait penser à « la voie du Kaïzen » qui consiste justement à améliorer grandement les choses, mais toujours par petites touches.

Reply
Georges@Cabinet de Recrutement

Merci pour cet article ! ce que j’aime dans votre blog c’est qu’il fait prendre le temps… donc changement de vie souhaité ou provoqué ou pas, l’important n’est -il pas de profiter ?

Reply
ismail

Merci pour cet article très complet !

Reply
Leave a Reply:
Praesent commodo nunc diam consectetur vel, elit. nec eleifend tristique suscipit