Les fondamentaux de la productivité personnelle

Augmenter sa productivité personnelle peut sembler un grand défi. Pourtant, être plus productif, ce n’est souvent que la mise en œuvre de techniques et d’habitudes simples, de méthodes éprouvées mais accessibles, et d’outils abordables. Je vous propose de découvrir ou revisiter les fondamentaux de la productivité personnelle. Pour que vos projets prennent forme.

Les fondamentaux de la productivité personnelle.

En tout début d’année, je vous ai proposé un article synthèse des fondamentaux de l’organisation personnelle. Cet article était court. Mais il vous avait plu et il a réussi à bien se placer dans les recherches de Google.

Or, bien qu’elle soit un sujet qui me plaise autant que l’organisation personnelle, la productivité personnelle n’avait encore pas eu droit à un article équivalent. Le voici donc aujourd’hui !

Je vous propose donc un article de paresseux, ce qui est pour moi l’apothéose de la productivité personnelle :-). À savoir un petit annuaire des articles de productivité déjà publiés sur ce blog.

  • Un rappel : être productif, c’est d’abord agir. Et tout commence par une première action. Elle peut être simple, facile et rapide. Mais elle initie le mouvement : elle est donc vitale !
  • Être productif, c’est se débarrasser rapidement (comprendre immédiatement) des tâches rapides, c’est à dire des tâches qui vous prennent moins de 2 minutes et que vous pouvez faire rapidement.
  • La liste de tâches est un outil simplissime, très pratique et terriblement efficace. Pour ne rien oublier et s’organiser convenablement, elle est un support inégalable. Et pour améliorer sa productivité, la liste est un outil de tout premier choix.
  • Être plus efficace ne tient parfois qu’à peu de choses. En l’occurrence à 4 techniques qui vous prendront peu de temps mais vous permettront d’en gagner par la suite tout en vous concentrant sur l’essentiel.
  • Améliorer sa productivité passe aussi par une gestion saine de son temps et une bonne planification. En d’autres termes, savoir planifier sa journée est une compétence de base et un pré-requis à son efficacité personnelle.
  • Être productif, c’est aussi savoir faire les tâches pénibles mais pourtant incontournables. Sur la durée, c’est même ce qui fera la différence …
  • Le chemin vers une meilleure productivité personnelle est semée d’embûches. Voici 3 erreurs classiques et 5 techniques pour les éviter.
  • Pour améliorer sa propre productivité, il suffit d’en faire moins. 3 options sont envisageables : la délégation, l’automatisation et la suppression de tâches. Je ne connais pas de moyen plus efficace d’en faire plus en en faisant moins !
  • Ce point sort un peu du cadre strict de la productivité personnelle. Cela touche un peu à l’organisation personnelle ainsi qu’à l’entrepreneuriat personnel. Mais cela me semble suffisamment important pour en parler ici. Faire des revues régulières de sa vie est une excellente pour la garder sur de bons rails et capitaliser sur ses méthodes et pratiques. Cela relève de la productivité car 1/ vous vous assurez d’agir sur des éléments importants et 2/ vous améliorez vos habitudes de travail. Un revue particulièrement est la revue hebdomadaire.
  • Pour faire bonne mesure, voici en 2 articles pour moins de 43 techniques et astuces :

Bonne lecture :-)

Click Here to Leave a Comment Below

Julien @l'investissement dans les parkings

Salut Grégory,

je suis un peu jaloux que tu sois aussi efficace à écrire des articles !!

Tu as eu une super idée de faire un article liste avec des anciens articles.

J’en servirai !

A+

julien

Reply
Maryam@comment s'habiller pour un homme

Salut,

Et oui, ton article et la preuve de la productivité en faisant moins de travail. En tout cas, moi je pense que l’obstacle majeur à une grande productivité, c’est tout simplement la distraction. Tant que l’on sait garder le focus, le travail va de soi, mais une fois que l’on se laisse distraire par autre chose… il faut deux heures pour faire quelque chose que l’on fait en vingt minutes.

Reply
Pauline

Bonjour,
Moi en général, j’ai du mal à me lancer, mais une fois que c’est fait et bien j’enchaine tout de suite avec le plus chiant à faire, comme ça quand c’est réglé, ça me fait comme une sorte de petite récompense :-) il ne reste plus ensuite qu’à terminer avec les choses moins rébarbatives à faire. Et bien sur, se tenir à un emploi du temps scrupuleux est incontournable…

Reply
Sergent@impression flyer

Un contenu pertinent, qui prend peu de temps à faire voila quelqu’un de productif ;) Félicitations et merci pour ces précieuses infos.

Reply
Grégory

@Julien: Hello !

Il faut que je sois honnête : je ne me suis pas forcé pour celui-là. Mais il me semble être utile. Donc …

S’il t’es utile, diffuse !

@+

@Maryam: Hello !

Je pense qu’il y a 2 familles d’obstacle à une meilleure productivité : les distractions, comme tu le dis, et la dispersion. C’est à dire ne pas rester ciblé sur un objectif clair, avec des étapes intermédiaires et des tâches définies.

@Pauline: Hello !

Ma technique, c’est pas le plus chiant, c’est le plus facile. En prenant soin de ne pas accorder trop de temps à ces tâches. Puis j’enchaine avec les priorités …

Merci pour ton partage !

@Sergent: Tu as tout compris à ma démarche. Promis, la semaine prochaine, je vous fais un véritable article !

Reply
Luc@mister-no-stress-antistress

Salut Grégory,
Bravo pour cette efficacité, de faire du neuf avec du vieux !
Ca m’inspire …
Prends soin de toi –
Luc Mister no stress

Reply
Cerbere @Portail Zen-zen

L’art de recycler est fondamental dans tout travail.
Pour le reste de l’article je dirais que ma productivité dépend avant tout de mon humeur.

Reply
Réno

Tout cela est tout à fait juste, mais il ne faut pas négliger que la productivité est une notion qui reste malgré tout très relative au domaine dans lequel on est et à nos autres compétences. Et là, les moyens d’être productif sont souvent différent en fonction du domaine…je me demande du coup si il y a un risque de se faire un peu dévorer par trop de connaissance théorique sur la productivité et d’en oublier la pratique, mais bizarrement, j’ai l’impression qu’on en sait jamais assez sur la productivité.

Reply
Grégory

@Luc: Hello !

C’était limite de la paresse. Mais vu que je porte la paresse en haute estime :-)

@Cerbere: Ma productivite depend peu de mon humeur. Ponctuellement, si, mon humeur joue. Mais, sur la durée, j’ai suffisament de disciplie et de rigueur pour rester productif. Et j’ai aussi un but que j’ait très envie de réaliser …

@Reno: Oui … Et alors ?…

À chacun d’appliquer de qui convient le mieux à son propre domaine. C’est assez évident. Sans oublier ses propres affinités et préférences.

En général, sur mon blog, je parle de ce que j’ai essayé et de ce que je fais. Donc plus de pratique que de théorie …

Reply
Sarah@Impression en ligne

Très bon récapitulatif de tes anciens articles, ca nous donne un article très complet à mettre en favoris pour des besoins de développement personnel.

Reply
Grégory

@Sarah: Je savais que vous apprécieriez :-)

Reply
Petit

Bonjour, merci pour ces infos et de cet article pour paresseux. Parfois un moment de paresse peut être également productif.

Reply
Grégory

@Petit: Oui, la paresse n’est pas qu’une mauvaise chose. Elle favorise le repos et la prise de recul, voire même la réflexion. L’essentiel est de ne pas en abuser :-)

Reply
John

Bonjour !
Très sympa et bien synthétisé l’article !
Pour ma part, j’utilise le BMV Journal. Un peu bullet journal mais très cadré au jour le jour, alors que ca me prend que quelques minutes. En plus, il prend en compte le rituel matinal, et ça, c’est top. Bref, juste mon expérience.
Merci encore pour cette inspiration :)

Reply
    Grégory

    @John: Bonjour !

    Ah, je ne connais pas le BMV Journal. Le bullet, que je trouve sympa d’ailleurs, oui. Mais pas le BMV Journal que je vais de ce pas découvrir. Merci pour la découverte :-)

    Reply
Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.