La tâche définitive pour être sur d’être productif

Réaliser ou produire ce qui vous rapproche de vos objectifs, c’est être productif. Et pour être sur d’être productif, il vous faut réaliser maintenant la prochaine action qui vous rapproche de vos objectifs. La solution la plus simple et la plus efficace, c’est de toujours commencer vos journées ou vos sessions de travail en créant la liste des 3 à 5 prochaines tâches à réaliser. Puis de vous astreindre à les réaliser les unes après les autres.

La tâche définitive pour être sur d’être productif : lister les 3 à 5 prochaines tâches à réaliser.

Je pense que vous l’avez déjà lu par ailleurs. En tout cas, je l’ai lu bien souvent. Plus que cela, je l’ai expérimenté plus qu’à mon tour. Et cela m’arrive encore parfois …

Il y a une différence entre « être occupé » et « être productif ».

Ce n’est pas parce que vous êtes sur votre lieu de travail ou à votre poste de travail que vous êtes productif.

Vous êtes au moins actif.

Lire ses mails, c’est être actif. Discuter avec un collègue, même d’un sujet professionnel, c’est être actif. Passer un coup de téléphone, c’est être actif.

Mais êtes-vous vraiment productif ?

Par le passé, je tombais assez souvent dans ce travers. Il m’arrivait très souvent d’être actif, voire même très actif, tout en croyant être productif. Sans l’être pour autant :-) Parfois, il s’agissait de contraintes extérieures : les demandes des supérieurs hiérarchiques ou les obligations de l’environnement de travail. Mais très souvent, cela ne venait que de moi …

À la fin de la journée, si j’avais fait un bilan, il aurait bien fallu que je me rende à l’évidence : je n’avais pas été productif.

J’estime qu’il y a 2 raisons principales à ce manque de productivité.

Manque de productivité par l’absence d’objectif

Pour être plus précis, mon bilan de fin de journée m’aurait montré que je n’avais rien réalisé ou produit qui me permette de me rapprocher de mes objectifs.

Car être productif, c’est réaliser ou produire ce qui vous rapproche de vos objectifs.

Cela peut sembler évident. Mais vous ne serez jamais productif si vous n’avez pas un but en filigrane derrière votre activité.

La suite logique de se fixer un objectif, c’est définir les tâches et les activités qui vous permettent de l’accomplir.

Manque de productivité par l’absence de focus

Avoir des tâches, des listes de tâches, et même connaître les activités à accomplir régulièrement, cela ne suffit pas. Ce ne sont que des mots sur du papier. Que ce papier soit réel ou virtuel.

Ne me faites pas dire ce que je ne veux pas dire. Mettre par écrit est important. Cela vous aide à concrétiser et structurer votre réflexion, cela favorise l’organisation et la productivité.

Mais lorsqu’il s’agit de passer à l’action, cela reste encore trop vague. Cela ne vous aide pas à agir régulièrement et concrètement à la réalisation de vos objectifs. Car être productif, c’est connaître, être concentré et réaliser l’action immédiate qui vous rapproche de vos objectifs.

Connaître les tâches à réaliser, c’est bien. Connaître la prochaine tâche à réaliser, c’est mieux. Savoir ce que vous allez faire maintenant, c’est encore mieux.

Être productif

Être productif, c’est donc réaliser maintenant la prochaine action qui vous rapproche de vos objectifs.

Avoir des objectifs et connaître les étapes et les actions pour les réaliser est un pré-requis. Mais cela ne vous aidera pas si vous ne favorisez pas l’action immédiate, étape incontournable et inévitable.

La planification, première étape de la productivité

La première étape de la productivité, c’est réserver du temps à l’action. En d’autres termes, planifier votre temps. C’est à dire :

L’outil incontournable de la planification, c’est l’agenda.

Mais lorsque vous vous apprêtez à attaquer une de vos plages de temps, encore vous faut-il savoir ce que vous allez y faire …

La liste des tâches immédiates, deuxième étape de la productivité

Avoir des listes de tâches, c’est bien mais insuffisant. Cela ne vous indique pas ce que vous allez faire maintenant.

Lorsque j’attaque une session de travail, je fais toujours 2 choses :

  • commencer par des tâches faciles : il s’agit de mon rituel d’échauffement pour me mettre dans les meilleures dispositions ;
  • définir les tâches à réaliser : la toute première action de chacune de mes sessions de travail.

À chaque fois que je m’installe à mon poste de travail, je définis toujours le but de cette session. Je sais toujours pourquoi je vais travailler et surtout ce que je vais y faire. Concrètement.

La toute première action, c’est lister les actions et les tâches que je vais réaliser. J’en indique entre 3 et 5, jamais plus. Puis je me concentre uniquement sur la réalisation de ces tâches, les unes après les autres. Ces tâches ne sont jamais choisies par hasard. Pour faire simple :

  • elles s’inscrivent toujours dans le cadre d’un projet ou d’un objectif ;
  • elles sont fonction de mon avancement et du résultat des actions précédentes.

En agissant ainsi avec un minimum de discipline, je m’assure d’utiliser mon temps à bon escient et d’avancer sur mes projets et objectifs.

Conclusion

Être productif, c’est donc réaliser maintenant la prochaine action qui vous rapproche de vos objectifs.

Ne commencez jamais à travailler sans définir les prochaines actions à réaliser.

Le mode d’emploi est très simple :

  • commencez toujours vos journées ou vos sessions de travail en créant la liste des 3 à 5 tâches à réaliser ;
  • travaillez sur la première tâche puis enchaînez sur les tâches suivantes jusqu’à ce qu’elles soient toutes réalisées ;
  • faites des pauses régulières mais limitées dans le temps.

En agissant ainsi, vous serez forcément productif.

Click Here to Leave a Comment Below

lionel

Bonjour Grégory,

Un billet très intéressant sur la notion « productif » qui constitue à mon sens la partie la plus importante d’une entreprise même si le côté administratif reste important. Finalement, être productif, c’est planifier puis réaliser des tâches rentables vite et bien.

Reply
Julien @L'investissement dans les parkings et les garages

Salut,

personnellement, j’ai une liste de tâches exceptionnelles à faire chaque semaine en plus de mon quotidien.

Le matin est toujours consacré à écrire et l’après midi à la partie technique, stratégie ou relation.

C’est la méthode qui me convient le mieux. Pour les tâches de l’après midi, je choisis aussi dans ma liste (15 tâches/semaine) 2 ou 3 trucs à faire.

A+

Julien

Reply
Yves Kouyo

Salut,

Je suis tout à fait d’accord en ce qui concerne le focus dans la réussite. Cela est très indispensable dans la vie si l’on veut atteindre.

Aussi, le passage à l’action est une étape très importante. Vous ne pouvez pas simplement penser et recevoir quelque chose comme on laisse entendre un peu partout au sujet de la loi d’attraction.

Vous ne pourrez rien avoir ou encore atteindre vos objectifs si vous ne passer pas à l’action.

Reply
Guillaume@Marquage industriel

Il est certain que pour être productif, il faut un minimum d’organisation. C’est dans ce sens qu’il peut être utile de lister les tâches à faire. Si on commence une tâche sans vraiment savoir d’où on part ni où on souhaite aller, on va sûrement réaliser la tâche, mais la productivité ne sera pas forcément au rendez-vous…

Reply
André

Salut !
Ça fait quelques mois que je bosse comme l’explique l’article. Cela m’a fait gagner du temps, mais aussi donner une vision plus claire de mon projet. Comme le souligne l’article, il faut un peu de discipline, car ce n’est pas toujours facile d’accomplir ses tâches de façon linéaire.

Dernier article : L’automne

Reply
Maryam@comment s'habiller pour un homme

Salut,

C’est vrai que le plus dur à faire quand une fois on a des objectifs sur papier reste toujours comment faire pour les atteindre. On aura beau ce dire que chaque action est effectuée dans un but précis, il ne reste que cela peut être non productif. En tout cas, je suis tout à fait d’accord par rapport au fait de garder le focus et d’avoir du concret en fin de session.

Reply
Mathilde

Salut Grégory,

C’est encore un bon article que tu nous proposes là :).

C’est sûr qu’être actif ne veut pas dire être productif, c’est quand on le comprends qu’on fait déjà un grand pas. Être organisé est chose importante parce que sinon la productivité en sera diminuée.

Reply
Yves

Définir ses objectifs est une chose mais les atteindre en est une autre. Malheureusement, beaucoup de personnes se lassent de ne pas avancer alors qu’ils ne se rendent pas compte en réalité qu’ils n’ont aucune feuille de route pour parvenir à l’objectif final.

Reply
Luc@mister-no-stress-antistress

Bonjour Grégory,
Merci de ce récapitulatif pour nous remettre dans les rails de la productivité.
Tu dis de commencer par les tâches faciles…
Je préfères souvent commencer par ce qui m’ennuie le plus, comme ça je suis débarrassé… :-)
Bon… cela n’engage que moi !
Prend soin de toi
Luc Mister No Stress

Reply
Dorian

Salut Grégory,

Très juste tout cela. La différence entre productivité et activité est très différente.
Personnellement, j’aime bien faire ma To Do List la veille. Car mon cerveau fonctionne mieux le soir. Je suis donc plus productif pour préparer ma productivité du lendemain ^^

Merci à toi pour cet article pertinent.
Dorian

Reply
DavidB_iRiche.com

Je sais que je vais m’attirer les foudres de la foule en délire mais les 2 raisons de manque de productivité que tu cites, ce sont des notions de salariés : quand tu bosses pour toi, si tu n’es pas productif tu ne manges pas. :-)

Faut commencer à y penser les futurs web entrepreneurs ! ;-))

Reply
Edwige

Moi aussi je fais ma petite liste, c’est important, on n’a pas à réfléchir, on le fait en sachant que cela va nous rapproché de nos objectifs. Et quel plaisir de cocher les unes après les autres les tâches une fois effectuées !
Pendant que je fais mes tâches si d’autres surviennent, un complément, un ajustement, une idée qui en découle, je le note sur une autre liste pour les replanifier dans la semaine. Cela évite la dispersion.

Reply
Philippe

Bonjour Gregory ,
j’aime cet article car c’est le genre de choses qui doit nous être répété régulièrement que l’on travaille pour soi ou pour un employeur .
A partir du moment ou l’on veut arriver à un résultat (donc un objectif)
Nous sommes tellement sollicités de nos jours que l’on a besoin de ces petits rappels .Car ici je suis sur que tout ceux qui lisent ici ces billets sont des « volontaires » et des « bosseurs » moi aussi (je pense) mais j’en ai quand meme besoin.

A ce propos,un truc que je fais depuis peu:
j’ai acheté un bloc sténo-dactylo et un marqueur ,il y a beaucoup de pages…..et elles sont blanches.J’écris suffisamment gros pour voir à distance .

vous pouvez arracher la feuille une fois l’objectif atteint
ou l’arracher pour le fixer au mur à hauteur des yeux pour le voir tous les jours et vous concentrer sur « lui »

Qu’en pensez vous ?Essayez

Philippe

Reply
Puyette

Je viens de découvrir ce site et je trouve cet article pertinent : travaillant à la maison, j’ai dû mal à me fixer, je commence toujours plein de choses en même temps, je fais beaucoup de choses, et au bout d’un moment, je me dis : non mais flûte faut se recentrer !

Et du coup, je pense que ce n’est pas vraiment productif, on perd de l’énergie ! Mais toujours plus facile à dire qu’à faire… Je vais tenter de suivre cette méthode de travail !

J’ai la méthode du post-it : les choses importantes en rose, l’administratif en vert : mais ça ne m’empêche pas de me disperser …

PS : j’adore l’illustration : j’en rêve tous les matins ^^

Reply
Julien@directosteo

En fait, je trouve que le fait de se fixer une liste de tache pour le lendemain chaque soir est l’idéal. On est au clair sur ce que l’on vient de faire et ce qu’il reste à faire et l’on peut définir de vrai priorités. En revanche, c’est ensuite une question d’habitude que de réussir à faire des listes de tâches adaptées au temps disponible. C’est dur au début, mais ca vient à force!

Reply
Jonathan

Salut Grégory,

Je partage totalement ton article, un excellent complément serait le livre de Stephen R. Covey « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent ».
Merci pour l’article ;) A+

Reply
Valentin

Je suis d’accord, je pense que le mieux est de faire ça liste de tâche le matin, ou soir (pour le lendemain). Essayer de se fixer un objectif pour la journée. Je dis bien essayer, car bon, quelque fois on a des réunions qui nous empêches de finir notre liste de tâche.

Reply
Maxime

Se définir un planning est primordial. Pouvoir suivre son avancement et observer les tâches réalisées est une source de motivation et de satisfaction indispensable.

Reply
Réno

Je ne sais pas si tu l’as déjà lu, mais l’ouvrage de Tim Ferris, La semaine de quatre heures expliquent également ce problème de confondre le fait d’être productif et d’être occupé.
C’est que la paresse revient très souvent au galop, c’est à dire on se définit une tâche à faire, on se programme à la faire puis on se met en mode automatique. Le pire, c’est qu’une routine comme celle-ci peut durer des années.

Reply
Grégory

@lionel: Hello !

J’essaie d’écrire des articles intéressants. Merci de le mettre en avant :-))

J’aime beaucoup ta définition de la « être productif ». Merci !

@Julien: Hello !

Je fais comme toi sur mes blogs. Bon, parfois, c’est tout ou tout l’autre. J’essaie aussi de me libérer quelques après-midi complets. L’avantage de bosser de chez soi …

@Yves: Hello !

Tu m’as fait peur : j’ai cru que tu allais vanté la loi d’attraction. Je crois que j’aurais supprimé ton commentaire :-)

Focus et action : voila une belle mantra. Merci !

@Guillaume: On aura été productif vu qu’on aura produit. Mais quel est l’intérêt ?…

Je chipote, bien sur : je suis d’accord !

@André: Hello !

Parfois, je lis qu’on peut faire sans discipline. La discipline seule ne fait pas tout. En plus, à la longue, c’est usant. Mais sans discipline, tu ne fais rien sur la durée. C’est tout.

Reply
Grégory

@Maryam: Hello !

Merci pour ton retour d’expérience.

@Mathilde: Hello !

Merci :-) Organisation et productivité sont mes 2 plus grands copines !

@Yves: Après avoir défini un objectif, il faut travailler sur un plan et traduire cela en actions. Puis agir !

@Luc: Hello !

Ton astuce n’est pas pire que la mienne :-)

Merci du partage, je suis certains que ça en aidera quelques uns.

@Dorian: Hello !

Je ne fais jamais la liste la veille : trop fatigué, pas assez de recul, parfois trop d’émotion. Mais j’en reparlerais dans un prochain article.

Merci pour ton commentaire :-)

Reply
Grégory

@DavidB: Effectivement. Mais cette vérité n’implique pas que tu saches être productif. Tu peux compenser par plus de temps ou d’autres méthodes, sans pour autant améliorer ta productivité …

Ca va, la foudre a plutôt été douce, non ?

@Edwige: Merci pour ton retour d’expérience. Je fais de même. J’en dirais plus dans un prochain article …

@Philippe: Hello !

Savoir est un chose, appliquer en est une autre. Le but de ce genre d’article est de partager un savoir que tout le monde n’a pas et de rappeler une méthode que ceux qui savent n’appliquent pas forcément.

J’ai moi aussi un bloc-notes, un peu comme le tien. Je n’arrache pas le feuilles : relire le travail accompli est gratifiant !

@Puyette: On en est tous passé par là, à un moment ou un autre. Comme le dit DavidB, quand on est à son compte, les risques sont plus grands. Mais rien n’est perdu.

Dis-nous ce que donne ton test !

@Julien: Je ne fixe jamais mes tâches du jour la veille. Je fais cela le matin. J’en dirais plus dans un prochain article …

Reply
Grégory

@Jonathan: Hello !

Livre que j’ai lu et chroniqué ici. Je recommande !

@Valentin: Une réunion ne devrait pas t’empêcher de finir ta liste de tâche. À moins que cette réunion soit organisé en catastrophe, bien sur.

@Maxime: Je confirme !

@Reno: La semaine de 4 heures : très bon livre que je recommande. Je l’ai lu 3 fois.

La paresse peut être une bonne chose.

Reply
Pascal

Ne jamais laisser passer une journée sans avoir fait au moins un pas vers son objectif (quelques pas c’est encore mieux).

Mais comme tu dis, il faut rester vigilant à ne pas confondre « être occupé » et «être productif »

Personnellement je me fixe mes « missions » la veille au soir et j’essaie de les mener à bien le lendemain matin.

Mais gare à la procrastination toujours tentante ;-)

Reply
dylan

Excellent article c’est vrai cela arrive régulièrement que nous perdons cette notion d’être productif ou actif . Nous définissons nos objectifs mais je pense pour être réactifs il faut tout d’abords être réactifs.

Reply
Grégory

@Pascal: J’aime beaucoup « Ne jamais laisser passer une journée sans avoir fait au moins un pas vers son objectif » !

C’est un peu mon leitmotiv :-)

Bon, des fois, je passe au travers. Je suis humain et don faillible, après tout. Mais parfois, c’est volontaire, pour soufler ou prendre du recul. Ce fait du bien :-)

@dylan: « je pense pour être réactifs il faut tout d’abords être réactifs » : soit tu t’es loupé, soit tu nous as fait une lapalissade …

Reply
Tom

Super article ! Avoir des objectifs, c’est bien mais encore faut-il pouvoir les atteindre !
Ton article résume bien tout cela =)

Reply
Grégory

@Tom: Avoir uniquement des objectifs, c’est un peu comme rêver éveillé … C’est essentiellement l’action qui les transformera d’abord en projet puis en réalité.

Booe bin :-) !

Reply
Leave a Reply:
ultricies accumsan risus. lectus Aliquam felis