Le bonheur est le chemin

J’ose espérer que vous ne lisez pas cet article par hasard. J’ose espérer que, si vous lisez cet article, c’est parce que vous vous intéressez au développement personnel. Et que vous souhaitez entreprendre une démarche d’amélioration personnelle, voire même que que vous l’avez déjà entreprise. Et je ne peux que vous en féliciter.

Vous imaginez donc des situations où votre vie serait meilleure, des objectifs à réaliser et des résultats à atteindre. Vous imaginez une vie meilleure pour vous et vos proches. Vous vous imaginez meilleur. Et vous faites le nécessaire pour y arriver.

Très bien.

Évitez seulement cette petite erreur : ne vous convainquez pas que vous ne serez heureux que lorsque vous aurez atteint vos objectifs. Quels qu’ils soient.

Vous pourrez avoir une vie meilleure plus tard, mais vous pouvez être heureux dès maintenant.

Quels sont vos objectifs ? Finir vos études, trouver un travail, obtenir une augmentation, doubler vos revenus, reprendre vos études, changer de travail, perdre 10 kilos, courir un marathon, vous marier, remplacer la voiture ?

A moins que vous n’attendiez vendredi soir ou dimanche matin, l’été, ou l’hiver, le premier ou le quinze du mois, votre chanson à la radio ou le prochain épisode de votre série préférée. Ou bien encore que vos enfants grandissent …

Peu importe.

La vérité est toute simple : il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant.

Votre vie sera toujours remplie de défis, d’obstacles, d’impairs. Voire pire. Il est préférable de l’admettre, de décider de faire avec et d’être heureux malgré tout.

Il n’a pas de chemin vers le bonheur. Le bonheur ne s’achète pas. D’ailleurs, qu’est ce que le bonheur ? Peut-on baigner dans le bonheur ? Non. Le bonheur n’est pas être heureux. Vous pouvez avoir des instants ou des moments de bonheur. Vous pouvez aussi avoir des moments de plaisirs, des petits et des grands plaisirs. Mais cela ne signifie pas être heureux.

Un peu comme si vous aviez une bouffée d’air alors que vous êtes la tête sous l’eau le reste du temps.

Non, ces moments de bonheur et ces menus plaisir, il faut savoir les apprécier pleinement quand ils surviennent. Il faut savoir rester ouvert et les reconnaître, et savoir les provoquer aussi.

Si vous savez faire cela, vous serez sur la bonne voie pour être heureux. En plus du bonheur de vous lancer dans une démarche d’amélioration personnelle.

On entend souvent dire : « si j’avais ceci, si j’avais cela, je serais heureux », et l’on prend l’habitude de croire que le bonheur réside dans le futur et ne vit qu’en conditions exceptionnelles. Le bonheur habite le présent, et le plus quotidien des présents. Il faut dire : « malgré ceci et malgré cela, je suis heureux ».

Jean GIONO, écrivain français (1895-1970), La chasse au bonheur

Quelques pistes …

  • Souriez, même sans raison : on sourit parce qu’on est content, mais on peut aussi être content parce qu’on sourit (dédicace spéciale pour Hélène, une lectrice régulière). Le sourire ? Ce qu’il fait à l’extérieur se voit à l’intérieur ;
  • Soyez reconnaissants : faites une liste des choses dans votre vie qui vont bien, des plus significatives (être en bonne santé) au plus insignifiantes (le bon café du distributeur automatique à votre travail), mettez-la à jour régulièrement, lisez-là tous les semaines, voire tous les jours ;
  • Voyez le bon coté des choses : tous les soirs, réfléchissez à votre journée et pensez à 3 choses agréables (qui vous ont plus, qui se sont bien passés, …) ;
  • Mettez-en perceptive : lorsque vous commencez à pester, sur quoi que ce soit, arrêtes, soufflez et posez-vous cette question : « Qu’en restera-t’il l’année prochaine, ou dans 5 ans ? M’en souviendrais-je ? ». Si la réponse est non, souriez !
  • Marchez pieds nus. N importe où : à la plage, sur le sable ou dans l’eau, sur la pelouse, dans votre jardin ou votre salon. Oui, c’est froid. Oui, ça picote. Et alors ?
  • Soyez ouvert à l’instant présent : appréciez les rires et sourires des enfants, sentez le soleil vous réchauffer …

A vous, maintenant, d’étendre cette liste et de tracer votre chemin.

Le bonheur est le chemin, pas la destination.

Conclusion

En fait, non seulement vous pouvez être heureux maintenant, mais vous devez l’être. Tout se passe maintenant.

Et puis quel meilleur moyen de réussir sa démarche d’amélioration personnelle ?

Quelles sont vos astuces pour cultiver les instants de bonheur et être heureux ? Partagez avec nous vos moments de bonheur et vos recettes de plaisir.

(Le bonheur est aussi dans le pré …)

Cet article: temps de préparation: 10 minutes, temps de rédaction: 75 minutes

Click Here to Leave a Comment Below

DavidB_riche-et-heureux.fr

Très belle philosophie de vie, assez proche de la mienne je dois dire.
Carpe diem comme disait l’autre… ;-)
Il faut avoir été malheureux pour encore plus apprécier les instants heureux et relativiser les petites contrariétés quotidiennes et ça, souvent c’est la vie qui te l’apprend.
Et l’humour (le sien ou celui des autres) est souvent un remède a beaucoup de choses désagréables.

Reply
Hélène

Merci pour la dédicace Grégory..
Je souris aux gens,Grégory.Parce que tous tant que nous sommes nous préférons avoir à faire à des gens souriants,plutôt que des ronchons..Non?Cela fait du bien aux autres..ils le disent..
Se réjouir de ce que l’on a..oui,trois fois oui..nous sommes des privilégiés dans les pays occidentaux.Quand on voyage un peu,on voit rapidement que nous sommes chanceux.
Et puis l’humour David…une cassette des Monthy Python…quand j’ai un coup de blues..
ou une comédie américaine des années 50….

Reply
Monalisa lebonheurpourlesnuls

Excellent conseil Grégory ! Certainement le plus important pour être heureux.

En ce moment, je commence mes journées en me demandant comment je veux me sentir… Et la plupart du temps, je veux me sentir heureuse, détendue, décontractée, libre, enthousiaste…

Je pense aussi qu’en étant heureuse maintenant, ça aide à la réalisation de ses objectifs.

Tiens, je me permets de faire une bise au crapaud… ;-)

Reply
docG

oh que oui!
personnellement je pratique la méditation de pleine conscience
depuis longtemps
quotidiennement
simple, mais forcément facile
à pratiquer sans modération
la pleine conscience c’est juste faire attention d’une manière particulière:
délibérément, au moment présent et sans jugement de valeur.
Ce que cela apporte : justement à vivre l’instant présent avec toute son intensité

avis aux amateurs et amatrices
pour une vie de joie et d’amour
Guillaume Rodolphe

Reply
Grégory

Désolé pour cette réponse tardive. Petit weekend en famille, avec des petits moments de bonheur …

@David: C’est dans les épreuves qu’on apprécie ce qu’on a, c’est par l’absence qu’on reconnait la valeur de ce qu’on avait. La santé, un toit, un(e) compagnon(e), … L’humour est un bon remède, une bonne aide. A consommer sans modération, tout comme les sourires et les rires.

@Hélène: Je t’en prie. Sourire est agréable pour les autres et pour soi-même. C’est comme l’humour … Pourquoi s’en priver ? Je vois que tu es d’accord avec David :-). Le plus dur, c’est de savoir sortir du tourbillon du quotidien et ne pas se laisser noyer par ses problèmes (qui parfois n’en sont pas …) et vicissitudes, et ne pas oublier: nous sommes très bien lotis ! Si en plus on a la santé …

Une bonne soirée cinéma, ou un de ces petits plaisir qu’on apprécie et qui nous réconfortent. Moi, j’aime bien un bon bain bien chaud ou, depuis peu, courir (on se fait un peu violence mais on s’active et on s’oxygène …)

@Monalisa: Bonjour et merci pour tes visite et commentaire ! Clairement, être heureux, être bien dans sa peau, c’est le premier pas vers la réalisation de ses objectifs. Une espèce de cercle vertueux, non ? On est heureux, on est bien, on s’active pour réaliser ces objectifs, on est mieux, on est heureux, … Et ça recommence …

@docG: Bonjour et merci pour tes visite et commentaire. Je ne connaissais pas ce terme de “méditation de pleine conscience”. Des ressources à partager ?… Revenir à maintenant, sans réfléchir à demain ou après, que ce soit pour les problèmes à régler ou les actions à effectuer … C’est le premier pas. Être juste au mieux maintenant.

Reply
Grégory

Au fait ….

@Monalisa: Merci pour la bise ! Je la prends de façon très amicale. Permet-toi !

Reply
docG

Pour la méditation de pleine conscience,
quelques productions personnelles:
http://enpleineconscience.wordpress.com/la-mindfulness/
et pour les ressources:
http://www.coach-meditation.com/ressources/

Reply
Nicolas Pène

Je me joints également à l’avis de MonaLisa. Merci de raviver en nous un des conseils les plus importants pour être heureux.

NB : Un second remerciement pour le lien :)

Reply
Grégory

@docG: merci pour les liens. Je pense que les lecteurs apprécieront.

@Nicolas: Je t’en prie. Article intéressant, sujet connexe … C’est normal. Par contre, toi tu ne me fais pas de bise ?… :-)

Reply
Nicolas Pène

Allez va, une petite bise pour l’auteur ^^

Reply
Grégory

@Nicolas: lol !

Reply
gilbert

Il est dommage de s’apercevoir à 56 ans que le bonheur est le chemin et non la destination.
Après des déboires de santé et une prise de conscience tardive associées à un divorce douloureux ainsi qu’à une addiction tabagique il est difficile de reprendre la maitrise de sa vie.
Comment rebondir après une telle claque et comment ne pas couler à pic ?
Je suis à la recherche de la solution depuis pas mal d’années, si quelqu’un peut me renseigner je suis preneur, à bon entendeur Salut.

Reply
nadine

oui le bonheur se cultive à tout instant. Je sais que je suis une billeuse, une râleuse, une inquiète mais je me soigne depuis plusieurs années et j’arrive à relativiser de plus en plus tôt dans mes délires négatifs. Ces épisodes où -la vie est con, j’arrive à rien…etc- deviennent de moins en moins longs. Je me reprend très vite et ne me laisse plus sombrer au fond du gouffre. Mais ca c’est comme arrêter de fumer, il faut le vouloir à 90%, la technique n’occupe que 10% mais faut la maîtriser. Grâce à des blogs comme le tien, on trouve plein de méthodes, chacun peut y trouver son bonheur et le chemin du bonheur s’éclairera tout seul. Grâce à toi mes finances ne m’obsèdent plus car je les maitrise, souci en moins. Donc là aujourd’hui je t’offre un petit bonheur : merci pour ce que tu fais.

Reply
céline

bravo! cet article remet les curseurs en place…les méthodes sont applicables illico, et la citation de GIONO, je viens de la déclamer à mes ados de 16 et 17 ans qui sont restées bouche bée!
merci encore grégory, ce soir plus que les autres, c’est cette lecture qui me fallait

Reply
Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.