Comment entretenir sa motivation ?

La motivation est assurément , avec la confiance, un des facteurs les plus importants pour la réussite de vos projets. Elle est la garante de votre persévérance et de votre résistance aux échecs et aux imprévus. Sans elle, vous aurez tôt fait d’abandonner ou de ne pas vous impliquer suffisamment.

La question est alors : comment maintenir sa motivation au quotidien et sur la durée ?

Head in Hands

Comment entretenir sa motivation au quotidien et sur la durée ?

Je pense qu’il y a 2 points majeurs :

  • la raison d’être de cette tâche ;
  • le plaisir à faire cette tâche.

La raison d’être d’une tâche

Toute tâche, quelle qu’elle soit, a une raison d’être, un but, un résultat à produire.

Un premier conseil : si ce n’est pas le cas, arrêtez tout ! Puis supprimez-la. Tout simplement.

Le point essentiel est donc de déterminer le pourquoi de cette tâche, voire même le pourquoi du pourquoi de cette tâche.

Pour les tâches du quotidien, forcément, on aura vite fait le tour de la question. La question mérite d’être posée car se débarrasser de quelques corvées quotidiennes, vous serez d’accord, c’est toujours bon à prendre. Mais on se tournera rapidement vers les points suivants.

Par contre, pour les tâches liées à des projets ou des objectifs forts, cette question est importante. D’ailleurs, elle est tellement importante qu’il convient de la poser au moment de définir un projet. Ou de déterminer ses objectifs. Si vous ne savez ni l’objectif ni les raisons d’un projet, la motivation et l’implication vont vite disparaître.

La question du pourquoi est donc autant un pré-requis essentiel qu’un argument au quotidien.

La méthode est la suivante :

  • connaissez la raison d’être d’un projet et d’un objectif et ne le perdez pas de vue ;
  • déterminez la participation de la tâche à sa réalisation et, finalement, à son succès ;
  • laissez la motivation et l’envie affluer !

Est-ce toujours aussi simple ? Soyons honnête, pas toujours. Mais très régulièrement, cela fait différence entre « allez, j’m’y met » ou « baze, j’ferais ça plus tard ! »

Le plaisir à faire une tâche

Prendre du plaisir à faire une tâche la rend moins désagréable, voire carrément séduisante.

Un premier conseil est donc de privilégier les tâches et activités qu’on aime. Dans le cadre professionnel, par exemple, cela vous permettra de devenir remarquable et remarqué, puis reconnu et recherché. En plus de faire ce que vous aimez :-)

Cela étant, certaines tâches doivent malgré tout être faites. Que vous y preniez du plaisir ou pas. Alors comment traiter ces tâches ingrates ? Je vous propose 3 méthodes :

  • Mettez du fun dans la tâche. La tâche en elle-même n’est pas marrante ? Et bien rajoutez ce qu’il faut pour qu’elle le soit ! Faites-en un jeu. Cela marche avec les enfants. Et nous sommes tous de grands enfants:-)
  • Cherchez la performance. Une variante à la méthode précédente. La performance peut être cherchée dans la rapidité d’exécution, dans la qualité du résultat ou dans la quantité de la production.
  • Faites 2 tâches en même temps. Le multitâche est généralement déconseillé. Mais certaines tâches y sont éligibles, en particulier les tâches simples.

En fait, l’option « cherchez la performance » devrait toujours être recherchée car, outre le sujet du jour, le temps gagnée pourra toujours être utilisé ailleurs.

Des exemples :

  • faire 2 tâches en alternance diminue l’ennui et augmente la productivité (selon les tâches, bien sur) ;
  • ajouter un peu de retour au moment présent et à soi (qui à dit méditation ?), par de la simple concentration, permet de travailler notre concentration et de se retrouver de la sérénité ;
  • écouter un podcast, ou de la musique, allie le nécessaire à l’utile et y ajoute l’agréable.

La discipline et les habitudes

Comment parler de motivation sans parler de discipline et d’habitude ? Cela me semble assez difficile …

La discipline est la faculté de s’astreindre à faire une tâche par le seul usage de sa volonté. Toute vos réussites dépendront en partie de votre volonté.

Or la volonté est une ressource limitée. Un peu comme votre énergie physique. Il s’agit donc d’en faire un usage raisonné et de trouver un allié à la volonté.

Pour commencer, il y a les 2 points évoqués juste au dessus. Mais il manque un allié encore plus efficace : les habitudes !

Les habitudes sont un excellent moyen de commencer une tâche puis d’enchaîner avec la suivante, puis les suivantes, … sans faire usage de votre volonté. ou d’une quelconque motivation.

Bien sur, votre implication dans chaque tâche dépendra de votre motivation : je vous renvoie aux points précédents. Mais, pour s’atteler à cette tâche, vous aurez bien moins besoin de faire appel à cette motivation : vous le ferez par habitude.

Conclusion

Votre motivation est essentielle pour la réussite de vos projets. Elle est la garante de votre persévérance et de votre résistance aux échecs et aux imprévus. Il faut donc savoir l’entretenir. 2 astuces :

  • sachez pourquoi vous faîtes ce que vous faîtes ;
  • prenez du plaisir à le faire.

Et un conseil important : ne négligez pas le pouvoir des habitudes.

Click Here to Leave a Comment Below

Mikie

Encore faut-il avoir la motivation d’acquérir discipline et habitudes =D D’ailleurs, ces deux points ne semblent s’adapter qu’à des projets sur le long terme, dont l’on décide s’ils sont ou non importants. Comment faire quand ce sont des objectifs imposés, à remplir sur le court terme?

Reply
Aurélien@vente maison espagne

Article intéressant, mais hélas je peux t’assurer qu’il est impossible de trouver « du fun » pour certaines tâches totalement ennuyeuses, mais qui ont une raison d’être. Je trouve tout de même de la motivation, et parfois du fun pour que ça passe mieux, mais pour certaines tâches, difficile de mettre du fun pour se motiver davantage. Ce n’est que mon point de vue évidemment.

Reply
Quentin@pressing

Il manque à mon avis un point essentiel afin d’entretenir la motivation et c’est de ne surtout pas négliger les pauses.

Savoir s’arrêter de temps en temps, se changer les idées et déconnecter complêtement est indispensable pour recharger ses batteries et être de nouveau d’attaque.

Trop travailler sans jamais s’arrêter aboutit bien souvent à un écœurement et démotivation encore plus rapide.

Reply
Claire

Si on est obligé(e) dans le cadre d’un projet de faire quelques tâches fastidieuses, le mieux est de s’en débarrasser au plus vite afin de se concentrer ensuite sur des tâches plus intéressantes et si vraiment on arrive pas à faire les tâches ennuyeuses, on peut prendre un engagement public vis à vis de ces tâches, c’est à dire s’engager vis-à-vis d’un proche ou d’un client que l’on va faire telle ou telle tâche car ainsi on sentira qu’on a un engagement vis-à-vis de cette/ces tâches et on finira par les accomplir pour ne pas perdre la face et honorer son ou ses engagements.

Reply
stephanie@trampoline en plein air

Je pense que la motivation née de l’origine du projet et des tripes que l’on met dedans, je pense qu’elle ne se commande pas, qu’on l’a en soi, maintenant il faut aussi savoir se reposer car trop enfaire est de toute façon contreproductif.

Reply
Mathilde

Totalement d’accord avec tes propos. Il faut toujours faire ce que l’on fait avec plaisir, sinon on va droit dans le mur. Il n’y a rien de pire que de faire un travail que nous n’aimons pas et de nous lever le matin sans savoir pourquoi on se lève. Maintenant la discipline, il faut l’avoir ça c’est sûr.
Merci à nouveau pour cette analyse toujours aussi bien écrite :)

Reply
Qfla@Junior Entreprise

Je suis tout à fait d’accord avec la conclusion mais du coup je me sens obligé de poser une question connexe : comment faire pour construire sa motivation si quand on commence on ne l’a pas ?

Reply
Corinna

Des raisons on pourrait en trouver des tonnes mais pour le faire c’est une autre histoire. Généralement on est très motivé dès le départ (comme en course à pied) puis on perd le rythme et c’est ce qui tuent les projets. En tout cas merci pour ces conseils qui vont me permettre déjà de prendre du recul et redéfinir mes priorités.

Reply
Grégory

@Mikie: Concernant discipline et habitudes, je suis d’accord, cela ne marche réellement que pour les projets à long terme. Pour les projets imposés ou à court terme, il me semble que cet article y répond, non ?

@Aurélien: Effectivement, pour certaines tâches, le fun est difficile à trouver. Mais le truc, ce n’est pas leur trouver un coté fun, c’est d’y mettre toi-même du fun.

Et à défaut, d’y mettre du fun, les autres astuces sont là pour pallier.

@Quentin: Tu as raison : les pauses sont importantes pour la motivation et l’énergie. Et pour bien plus aussi. J’en parle dans cet article d’ailleurs.

Dans cet article, je m’intéressai essentiellement à la motivation dans le feu de l’action. Ou juste avant. Mais une pause peut être judicieuse pour se relancer.

Merci pour le complément :-)

@Claire: Personnellement, le fait de m’engager ne m’a jamais vraiment aider. SI j’ai envie, ça le fait. Par contre, si je n’ai pas envie, …

Par contre, faire les tâches les plus fastidieuses en tout premier, surtout si elles sont importantes, est particulièrement judicieux.

Merci pour le complément :-)

@stéphanie: Si par « motivation », tu entend essentiellement « envie ». Pour autant, on a pas toujours envie de faire. Pourtant, parfois, il faut faire. Et là, se motiver est important. Après, peut être que le mot de « motivation » est mal choisi …

Reply
Grégory

@Mathilde: La discipline, c’est comme tout, ça s’apprend et ça se travaille. C’est une question d’envie et de motivation :-)

@Qfla: Comment faire pour construire sa motivation si quand on commence on ne l’a pas ?… Il faut être motivé :-)

Pardon, c’était facile …

Le point de départ est celui-ci : que veux-tu faire ? Quel est ton ton but ? Quels sont tes objectifs ?

Trouve le et tu trouveras la motivation et l’envie.

@Corinna: Tu as raison : perdre le rythme peut arriver vite et facilement. Et tuer ses projets.

D’où l’importance du plaisir et de l’objectif. Savoir pourquoi.

@lesportifs: Dans cet article, je me plaçais au niveau d’une tâche seule. Enfin presque, puisque je parle aussi de projet …

Et ce que tu dis est fort juste. En replaçant la tâche dans le cadre global du projet, et voir ce projet avancer, tâche après tâche, c’est motivant.

Comment j’ai fait pour dépasser les 300 article sur ce blog ?

Merci pour ce complément :-)

Reply
François@Motivator

C’est assez simple à dire comme ça, mais c’est vrai qu’il est parfois difficile de se plaire à certaines tâches. Quoi q’il en soit, je pense que ce sont de bons conseils. Lors de mon dernier job, mon chef s’amusait à lancer des petits concours de celui qui trouverait la meilleure idée sur un projet. On s’amusait vraiment et on bossait deux fois plus pour gagner !

Reply
Tina

Donc être conscient de ce qu’on est en train de faire est la clé de la réussite. Personnellement, je débute ma journée avec quelques vidéos motivantes. Et cette conduite m’a beaucoup aidée.

Reply
Lettre Motiv

Une bonne piqure de rappel pour retrouvez la motivation dans ses projets. Il arrive d’être parfois démotivé et je retiendrai vos 2 piliers : la raison d’être et le plaisir.
Merci

Reply
Grégory@playlist pour se booster

Il faut faire les choses avec bonne humeur, même les tâches les plus futiles.
L’auto persuasion est aussi une bonne arme pour se motiver.

Reply
Leave a Reply:
vel, Sed dictum amet, sem, diam nunc venenatis,