L’efficacité personnelle en 10 conseils simples et pratiques

Les écueils sur la voie de votre réussite sont nombreux. Le plus important est la confusion, qui s’attaque à votre efficacité et votre productivité. La confusion, c’est cet état où rien n’est clair, précis, ordonné. Pour combattre la confusion, soutenez votre concentration. Je vous propose 10 solutions, simples et pratiques, pour améliorer votre concentration et votre efficacité personnelle.

L'efficacité en 10 conseils simples et pragmatiques : combattez la confusion, améliorez votre concentration.

L’efficacité en 10 conseils simples et pragmatiques : combattez la confusion, améliorez votre concentration.

La confusion est très certainement la cause majeure de votre manque d’efficacité.

Par confusion, je ne parle ni du fait de confondre 2 choses (« ah mince, j’ai encore fait la confusion ») ni du fait d’être désolé (« ah, pardon, je suis vraiment confus … »). Non, je parle d’être dans le flou le plus complet. De ne savoir ni où vous êtes, ni où vous voulez aller, ni ce que vous devez faire …

Vous avez déjà essayé d’avancer dans un brouillard épais ? Ou, pire, dans le noir ?

Et bien, la confusion, c’est ça : avancer dans le noir … On avance à tâtons, sans savoir où on va, en butant sur tous les obstacles qui se présentent.

La confusion aura les mêmes effets sur votre efficacité, sur votre productivité et, en dernier lieu, sur votre réussite.

Elle vous détournera de vos objectifs, elle vous perdra dans la facilité et dans les gratifications rapides.

La confusion vient de 2 causes essentielles. Elles interviennent à 2 moments différents : elles sont donc doublement efficaces et traîtresses.

Voyons ensemble ces 2 raisons. Et surtout comment y remédier …

Vous vous dispersez

Cette cause vous est propre : elle vient de vous et uniquement de vous. Vous vous dispersez.

Vous n’avez aucun but, aucun objectif. Vous vaquez à des occupations futiles. Vous privilégiez exclusivement le moment présent et les gratifications immédiates.

Ou alors vous avez trop de buts. Et vous saupoudrez vos efforts.

Mais dans les 2 cas, l’usage de votre temps, votre attention et de votre énergie est dispersé. Sur rien ou sur trop. Mais dispersé.

Et le résultat est le même : vous n’êtes concentré sur aucun objectif majeur et vous n’avancez pas.

Je vous propose quelques solutions simples et efficaces. En fait, je vous propose un plan en 4 étapes et 1 consigne essentielle.

Identifier vos buts et objectifs

La première étape : identifier les buts et objectifs qui vous tiennent à cœur et que vous voulez atteindre.

Idéalement, je vous conseille de privilégier 1 objectif majeur. Mais vous pouvez éventuellement en poursuivre jusqu’à 3 s’ils n’empiètent pas les uns sur les autres. Mais pas plus, sinon vous allez de nouveau vous disperser entre trop d’objectifs et sombrer dans la confusion.

Créer des plans

La deuxième étape : créer des plans pour chaque objectif préalablement identifiés.

Cela revient à décomposer chaque objectif en sous-objectifs, eux même décomposés en étapes clés.

Chaque étape peut ensuite être détaillée en tâches distinctes. Mais ce dernier niveau de détail n’est pas obligatoire dès le départ.

Poser des priorités

La troisième étape : établir des priorités entre chaque objectif, qu’il s’agisse d’objectifs majeurs ou de sous-objectifs, entre chaque étape et entre chaque tâche.

Cela peut sembler fastidieux. Mais cela se fait très souvent de façon intuitive ou évidente.

L’objectif est simple : établir clairement le prochain élément sur lequel vous allez travailler.

Planifier des sessions de travail

La quatrième étape : travailler. Et travailler à des moments que vous aurez choisi.

Car avoir des objectifs et des plans, et savoir sur quoi travailler ne vous servira à rien … si vous ne travaillez pas :-) Il vous faut donc planifier des sessions dédiés au travail et agir sur les éléments que vous avez mis en plus haute priorité.

Dans la seconde partie, je vous donne des consignes simples pour avoir des sessions de travail efficaces.

Être discipliné et constant

La consigne : soyez discipliné et constant. Toujours.

Les 4 étapes précédentes sont importantes. Mais les deux les plus essentielles sont la première et la quatrième : identifier vos buts et travailler. Grâce à elles, vous savez où vous voulez aller et vous y allez.

Et pour cela, il n’y a pas de secret : seul un travail régulier vous y amènera. Ce qui passe par :

  1. la discipline : vous avez planifié des sessions de travail ? Et bien respectez-les : mettez-vous à votre bureau et travaillez. Exclusivement. Soyez discipliné.
  2. la constance : une session de travail ne vous apportera rien. Quelques-unes vous apporteront à peine plus. Travaillez tous les jours. Même un peu. Soyez constant.

Vous êtes distrait

Vous avez supprimé la cause interne à votre manque d’efficacité. Maintenant, vous savez ce que vous voulez faire, vous savez pourquoi vous voulez le faire, vous savez comment vous voulez le faire, et vous savez quand vous voulez le faire.

Mais vous ne le faites toujours pas … Pourquoi ?

Parce que vous êtes distrait. Non pas que vous oubliez, car vous avez pris soin de créer des listes, de prendre des notes et d’utiliser des outils informatiques efficaces, tel Dropbox et Evernote.

Je parle des distractions environnantes, qui vous empêche de travailler et de vous concentrer correctement sur vos projets et vos tâches.

Heureusement, vous pouvez modifier l’essentiel de votre environnement, le plier à vos besoins, voire en faire un outil plutôt qu’un obstacle.

Voyons ensemble 5 consignes simples pour avoir des sessions de travail efficaces.

Travailler plus tôt ou plus tard

Le meilleur moyen de ne pas être dérangé, c’est de travailler quand le reste du monde est au calme.

Vous pouvez éventuellement travailler la nuit :-). Mais le plus simple est de travailler plus tôt ou plus tard, selon votre rythme propre.

Je préfère travailler tôt : je me lève entre 6h30 et 7h00 puis je bosse 30 minutes plus tard, le temps d’un bon petit déjeuner. Ma compagne, à l’inverse, est plus une travaille-tard …

En fonction de votre rythme, de vos préférences, privilégiez tôt le matin ou tard le soir puis travaillez sur vos tâches les plus prioritaires et les plus importantes.

S’isoler

À défaut de travailler quand le reste du monde est au calme, expliquez au reste du monde que vous voulez qu’il vous laisse tranquille :-).

Les solutions ne manquent pas : mettez-vous à l’écart, fermez la porte de votre bureau, allez là où il n’y a personne, mettez des écouteurs, …

Couper toutes les notifications

Toute notification qui surviendra durant votre session de travail insinuera dans votre esprit l’idée d’aller voir ailleurs … Parce que ce mail peut être important.

Ne prenez pas ce risque et coupez toutes les notifications : portable, messagerie, mail, Twitter, …

Vous pourriez même totalement éteindre votre portable, débrancher votre téléphone fixe et couper l’accès Internet. Ou interdire l’accès à certains sites Internet.

Supprimer toutes les tentations

L’étape suivante est de supprimer toutes les tentations. Ou de rendre leur accès très difficile.

Les chocolats et autres biscuits sous verrous, pas de monnaie pour le distributeur, plus de câbles d’alimentation ou de batterie pour les consoles de jeux et autres appareils électroniques de déperdition, …

Je ne sais pas ce qu’elles sont, mais foutez-moi à la porte ces satanées tentations !

Bon, soyons clair : aussi difficiles soient-elles d’accès, ces tentations n’en restent pas moins accessibles. Si vous voulez aller les chercher, vous irez les chercher. La seule solution définitive, c’est votre discipline : je vous renvoie donc quelques paragraphes au-dessus. Mais cette technique est malgré tout une bonne assistante à votre discipline personnelle.

Créer un environnement de travail propice au travail

Un environnement de travail clair, organisé, confortable, … et vos sessions de travail n’en seront que plus plaisantes, et donc efficaces.

Gardez-le ordonné, propre, utile, ergonomique.

Faites-en un havre que vous êtes pressé de retrouver, un cocon dont vous ne voulez plus bouger, et un temple du travail zen et efficace !

Conclusion

La confusion est le grand ennemi de votre efficacité personnelle.

Votre plus grand allié contre la confusion, c’est la concentration. Soyez concentré sur vos objectifs et sur vos tâches.

Avec cet article, j’ai quelque peu enfoncé des portes ouvertes et rappelé des conseils évidents et simples. Mais ils n’en sont pas moins efficaces et amélioreront votre concentration. Et ils constituent la base de ce que vous devez faire pour travailler efficacement, sans être dispersé ou distrait. Ainsi vous serez productif et progresserez.

Avez-vous des conseils supplémentaires ? Utilisez-vous certains outils ?

Soyez plus efficace

[button link=http://www.deviendragrand.fr/productivite-personnelle/ size= »large » style= »tick » color= »aqua » text= »dark »]Consultez le dossier
Les fondamentaux de la productivité personnelle[/button]

Click Here to Leave a Comment Below

lionel

Bonjour Grégory,

On ne le répètera jamais assez. L’organisation et la planification des tâches sont des facteurs essentiels à la réussite d’un projet. Tout comme l’hygiène de vie, être bien physiquement et mentalement est très important pour durer et prendre les bonnes décisions.

amicalement

Reply
David

Il est très facile de se laisser aller dans toutes sorte de distraction.

Effectivement le plus simple étant de travailler quand les autres se reposent.

Reply
Laurent

Effectivement, la concentration est un atout très important. Je pense aussi que la discipline est essentielle car c’est un moyen efficace pour lutter contre la dispersion. Sinon, le meilleur outil à notre disposition, c’est tout simplement de dire non aux élements qui peuvent nous faire perdre notre concentration (souvent au grand damne de ses collègues !)

Reply
Mohamed Semeunacte

Perso pour moi l’efficacité, c’est travailler intelligemment. Faire ce que les autres ne veulent pas faire (ou on la flemme de faire) pour qu’un jour on puisse faire ce que les autre ne POURRONT pas faire.

Sinon je suis tout à fait d’accord de bosser quand tout est calme autour de soi (c’est d’ailleurs pour ça que je suis toujours debout :). En fait je dis toujours qu’il faut trouver ses « golden hours » c’est à dire les heures où on est le plus productif / le plus efficace.

Reply
Fabien

Bonjour,

merci pour cet article très pertinent et pragmatique.

Je me retrouve assez bien sur certains point comme « Ou alors vous avez trop de buts. Et vous saupoudrez vos efforts. » J’ai un peu tendance à vouloir courir plusieurs lièvres en même temps.

Effectivement, bien que conscient de ces petits défauts et de leur solution, il me semble difficile de tout changer du jour au lendemain.

J’essaie donc de m’améliorer pas à pas, c’est plus facile que de tout tenter d’améliorer d’un coup ce qui finalement reviendrai un peu au problème de départ : tout vouloir faire en même temps.
;-)

Reply
Arnaud

Pouvoir prendre le temps de s’isoler, de travailler sur mes objectifs et le faire comprendre à mon entourage n’est pas toujours aisé.
Le travail, la vie nous occupent énormément.
Il est en effet très important de ne pas se disperser et d’être très organisé.
Il ne faut pas non plus négliger son entourage, son rythme de vie, son sommeil, ses temps de repos.

Reply
Joana

Salut Grégory,

Effectivement quand on se retrouve dans une telle période d’indécision, il faut réussir à reprendre les rênes pour avancer. Il faut faire preuve d’une grande force mentale, de persévérance, et ce n’est pas toujours évident !
Très bon article en tout cas, très positif !

Rien à voir mais c’est toi sur la photo ?

Bonne continuation à toi, et ne sois pas dans le flou surtout =)

Reply
Kevin

Bel article ! Merci pour ces conseils.
Si j’en avais qu’un seul à dire : ne jamais remettre au lendemain !

Reply
Argancel

Salut Grégory !

Très bon récap. Par contre dans le « Soyez discipliné et constant », je crois que c’est un peu trop vague. N’est-ce pas ce que recherchent tous ceux qui lisent ce genre d’article ?

A+

Reply
Valentin

Discipliné pas de problème, faut savoir se donner des règles d’usages pour optimiser son efficacité. J’essaye également de me donner un temps de travail (à domicile) pour ne pas gêner la vie de couple, mais ça c’est plutôt tendu !

Il est souvent très tard lorsqu’on se donne le temps de travailler.

Reply
Michael@couple heureux

J’avais lu qu’il existe des périodes de la journée où on est le plus efficace.

les meilleurs périodes sont
+ le matin
+ autour 18h
+ et le soir.
Mais c’est a chacun de découvrir ses « golden hours » comme le dit Mohamed.

merci pour cet article qui est dans evernote! ;)

Reply
Grégory

@lionel: Tu as parfaitement raison de mettre en avant l’importance d’être bien physiquement et mentalement : cela joue directement sur notre concentration et notre énergie.

@David: Ca n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui :-)

@Laurent: Savoir dire non aux collègues et assimilés n’est jamais vraiment facile, bien que cela soit simple :-) On a tout de suite tendance à justifier, à argumenter … Ou à craindre un retour de baton :-)

Le minimum, c’est de demander à l’interlocuteur de revenir plus tard. Voire de prendre un petit rendez-vous de 10 minutes.

@Mohammed: Il faut quand même que tu songes à te reposer de temps en temps :-)

J’aime bien ce terme de « golden hours ». Moi c’est le matin. Et surtout après 19h00 :-)

J’aime beaucoup aussi ta philosophie : faire ce que les autres ne veulent pas faire (ou on la flemme de faire) pour qu’un jour on puisse faire ce que les autre ne POURRONT pas faire.

Mais pour moi, ce n’est pas de l’efficacité :-) C’est plus du « sens des affaires », ou de l’entrepreneuriat. Mais je trouve cela trés futé :-)

En travaillant intelligemment, on travaille efficacement et durablement. Mais tout le monde ne sait pas forcément le faire : faire une pause, prendre du recul, organiser, optimiser, préparer, … Non pas que beaucoup soient cons (il y en a, certes …) mais on n’est pas tous égaux devant la charge, la pression, l’indécision, …

C’est un peu pour ça que des blogs comme le tien ou le mien, ainsi que d’autres, existent.

Reply
Mohamed Semeunacte

@Greg, je répète souvent : « j’aurai tout le temps de me reposer quand je serai mort ! »

Reply
Grégory

@Fabien: Hello ! Et de rien :-)

Par rapport à ton problème de dispersion …

Tout d’abord, tu dis en être conscient ? Et bien tu as fait un tiers du chemin ! C’est la toute première étape de tout changement que tu souhaiteras faire dans ta vie. Et elle est essentielle. Les 2 autres sont 1/ le choix d’agir ou de ne pas agir et donc la décision qui va avec, et 2/ l’action, tout simplement.

Ensuite, et surtout, ne change rien du jour au lendemain, en mode big bang ! C’est la meilleure façon d’aller dans le mur :-)

Bien au contraire, comme tu le dis, progresse par petite touche, pas à pas.

Le choix et la décision seront en mode big bang, même si le murissement peut être long. Mais, sur les aspects de changement d’habitude, évite les changements brutaux.

PS: j’ai ajouté un lien vers ton article :-)

@Arnaud: Je ne peux pas parler de tout dans un article. Ou alors, j’écris un livre :-)

DOnc, je n’en parle pas mais, effectivement, tu évoques quelques points importants : son entourage, son rythme de vie, son sommeil, ses temps de repos.

Ils influencent indirectement notre efficacité et sont essentielles à une vie agréable.

@Joana: Arf ! Non, ce n’est pas moi sur la photo :-) Ce n’est pas la première fois qu’on me pose cette question. Y aurait il une vraie demande :-) ?…

D’une manière générale, j’essaie d’être positif. Au quotidien et dans mes écrits. Il y a suffisament de sources de négativité autour de nous pour que je n’en rajoute pas …

Merci de l’avoir relevé :-) Et très bonne continuation aussi :-)

Reply
Grégory

@Kevin: Merci à toi pour ce complément fort judicieux :-)

@Argancel: Hello !

Merci :-)

« Soyez discipliné et constant » est surement un peu trop vague. Tout comme certains autres conseils ( créer un environnement de travail propice au travail ?… )

Mais, en fait, je ne vois pas en quoi c’est vague. Au contraire, ça dit simplement ce que cela veut dire et il n’y a rien d’autres à ajouter :-)

Souvent, la productivité, ce n’est rien d’autres que des conseils et des techniques … simples.

@Valentin: Ah ! Tu soulèves le même problème qu’Arnaud :-) … Mais on doit être quelques uns à avoir ce genre de souci.

Les solutions me semblent être :
1/ planification : un moment pour travailler, un moment pour le reste, et s’y tenir
2/ loi de Pareto des 80/20 : repérer l’essentiel, le faire, ignorer le reste s’il n’y a plus temps
3/ discussion et échange : la base d’un couple ?

@Michael: Toi et Mohammed avaient raison de pointer cet aspect là du doigt. J’en parle dans mon article mais peut être pas assez.

Et comme tu le précises, c’est à chacun de trouver ses « golden hours » …

PS: tiens donc, tu te mets à Evernote ? :-)

@Mohammed: Je dis assez souvent la même chose :-)

Reply
Ioana Radu@streaming

Article tres interessant. Effectivement, je suis tout a fait d’accord avec l’idee qu’il est assez important d’etablir nos objectifs pour pouvoir diriger notre attention vers des choses vraiment importantes.

Reply
Joana

@Greg : Oui il y a une vraie demande ! Si ce n’est pas la première fois qu’on te fait la réflexion, alors au prochain article, met une photo de toi =)
Blague à part, c’est bien de toujours rester positif, c’est plus agréable non seulement pour soi-même mais aussi pour les autres. Quand on voit les choses de manière positive, tout va toujours mieux =)

Reply
Grégory

@Fabien: De rien :-)

@Ioana Radu: Ah l’attention … Une ressource dont on ne parle pas assez souvent à mon gout …

@Joana: Bon … J’y songerai :-) …

Reply
jacques

Dans cet article on voit plutôt les solutions à la confusion et je te remercie d’avoir écris cet article Gregory. Mais on pourrait juste quelques minutes se poser la question de savoir comment vient la confusion. Et bien moi j’ai 2 idées, vous me direz si vous êtes d’accord. La première cause à la confusion est le manque de confiance en soi. Et la deuxième qui rejoint un peu la première c’est le stress: qui dit stress dit confusion totale.

Reply
Valentin

@Grégory : En effet, le principe de Pareto et son fameux 80/20. Je ne pense pas être le seul dans cette situation. Surtout lorsqu’on travail après les heures de bureau, tu n’as pas forcément le temps de faire l’ensemble des tâches et donc finalement tu repousse au lendemain. Ou l’envie, enin là c’est autre chose :p

Ça fait deux semaines que je dois créer un fichier, je n’ai toujours rien fais.

Reply
Grégory

@jacques: Souvent, je préfère m’attarder sur les solutions que sur les causes des problèmes. Pas que je ne m’intéresse pas du tout aux causes. Ca peut même être intéressant, voire primordial, afin de trouver la solution la plus juste et la plus efficace.

Mais se focaliser sur les causes n’incite pas à l’action, ou à la réaction. Parler de solutions, oui. Et ça, j’aime beaucoup :-)

Et puis, parler de solutions est plus simple et plus rapide /

Pour en revenir à ta question, je pense qu’il y a autant de raisons qu’il y a de personnes : nous contenons en nous des raisons purement personnelles (notre histoire, notre personnalité, …) et un un panachage de raisons classiques, dont celles que tu évoques.

D’ailleurs, je suis d’accord avec toi : manque de confiance et stress sont 2 bonnes raisons de confusion. Mais ces 2 raisons peuvent elles-même avoir des raisons bien différentes pour chaque personne :-)

@Valentin: Peut être que ce fichier n’est pas si important finalement :-)

Allez, il faut planifier cette opération et s’y tenir !

Reply
Robin

Bonjour Grégory,

Très intéressant cet article mais difficilement applicable dans notre société actuelle où tout va vite; trop vite, même. Nos sommes constamment sollicités et obligés d’effectuer une gymnastique mentale constante pour pouvoir être efficace sur tous les fronts.

« Mais tu n’as qu’à te concentrer que sur une seule chose à la fois » me diras-tu. Oui, sauf que dans beaucoup d’entreprises, ça ne fonctionne pas comme cela et, si tu ne t’adaptes pas à cette cadence de dingue, tu es remplacé par quelqu’un qui s’adaptera surement mieux que toi.

C’est donc triste à dire mais je trouve que ton article relève plus de l’utopie qu’autre chose.

Reply
Grégory

@Robin: Hello !

Je ne dis pas que ce que je conseille est intégralement applicable à toutes les situations et à tout le monde. Mais que rien ne soit applicable ou utilisable, en aucune circonstance et pour personne, je n’y crois pas …

Même si tu as une cadence de dingue, ça ne veut pas dire que tu ne peux pas appliquer 1 des 10 conseils donnés ici.

Ce que je sais, c’est que ça a fonctionné pour moi. J’ai bossé pendant 17 ans en entreprise. Et les 2 dernières années, en plus de mon boulot, j’ai créé ce blog. J’ai aussi vu ces techniques être utilisées avec succès par des collègues et relations, et que j’ai lu certains blogueurs appliqués ces techniques avec succès. Donc je pense pouvoir dire que ce n’est pas que de l’utopie …

Après, c’est toi qui vois.

Reply
Sandrine@http://www.afairedepapiers.com/

Bonjour, merci de nous rappeler ces quelques règles. Je l’avoue pas toujours applicable mais juste le fait de se les remémorer, motive. La dispersion c’est vrai fait beaucoup de tort dans sa vie professionnelle et personnelle. Tout le monde n’est pas forcément organisé, structuré et rigoureux. Pour certains et certaines, c’est vraiment un combat au quotidien (j’en connais). Alors mettre par écrit quelques fondamentaux et se les mettre sous les yeux peuvent peut être aidé lorsque l’on se sent à nouveau disperser. A bientôt.

Reply
Leave a Reply:
consectetur dolor elit. Aenean ipsum felis efficitur. quis,