De l’action sinon rien

De l’action sinon rien : je ne veux rien d’autre que de l’action et être en mouvement.

De l’action sinon rien : je n’obtiendrais rien si je n’agis pas.

De l’action, même la plus petite

Pourquoi se décourager avant même d’avoir tenté quelque chose ? Une action, si petite soit-elle, porte nécessairement ses fruits.

Apprendre, lire, se former, réfléchir, planifier … Voilà des actions nécessaires. Mais non suffisantes. Elles ne sont rien sans action.

Le plus petit effort entraîne des suites sans fin.

Emile-Auguste Chartier, dit Alain, philosophe français (1868-1951)

Aucun effort n’est vain. 15 minutes tous les jours peuvent faire la différence.

De l’action pour se relancer

Nous avons tous connu des moments de dépit, d’incertitude ou de confusion. Des moments de découragement aussi. Dans ces moments là, l’action est de loin la manœuvre la plus salvatrice. L’impulsion d’un geste, d’une action que l’on pose pour sortir d’une situation pesante nous libère et nous relance. Elle nous permet souvent de résoudre des problèmes qui nous semblaient au préalable insolubles.

Le plaisir d’accomplir une tâche à laquelle nous pensons depuis plusieurs jours. Mais que nous remettons chaque jour au lendemain. Même si on se trouve toujours de bonnes raisons de ne pas la faire, ce report encombre l’esprit. Et quel soulagement lorsque nous nous décidons enfin, lorsque nous nous lançons.

L’action libère, l’action vivifie, l’action récompense.

Reine Malouin, romancière et poétesse québécoise (1898-1976)

De l’action pour apprendre et peut être réussir

L’action est la seule façon d’apprendre à vivre, d’apprendre à réussir ce que l’on entreprend. Certes, c’est aussi la meilleure façon de se tromper, d’échouer et parfois même de se mordre les doigts.

Mais cet échec ne barre pas la route de la réussite : il marque seulement une étape. Une étape de sa propre progression, et de sa vie, tout simplement.

Cet échec marque aussi seulement une étape sur la route de la réussite recherchée. Si l’on recommence en tirant des leçons de son échec, on finira plus tard par obtenir le succès.

L’apprentissage du vivre ne serait-il pas constitué d’une suite d’échecs… ?

Johanne Harrelle, comédienne canadienne (1930-1994)

Essayer et agir. Réussir ou échouer mais agir et apprendre. Agir et grandir.

En n’osant pas agir, on évite évidemment le risque de connaître l’échec. Mais on évite aussi le risque de se confronter à soi-même. Et on rate surtout l’immense joie de découvrir son potentiel et de se réaliser.

En avant ! Même si c’est l’échec qui t’attend ! Si tu tombes, tombe debout !

Stoyan Mikhailovski, écrivain bulgare (1856-1927)

Ailleurs sur la toile …

Je ne peux que vous conseiller la lecture d’un article d’Argancel sur son blog C’éclair : Les illusions de l’action. Pour faire court, faites la différence entre agir réellement, s’impliquer et simplement survoler un sujet pour se donner bonne conscience. Mais le mieux, c’est encore de lire ce petit article et de tendre la joue. Oui, tendre la joue. Parce que vous allez forcément vous prendre une petite claque …

Conclusion

Bien sur, je me souhaite surtout la santé. Et je vous la souhaite aussi de tout cœur.

Mais si je devais me souhaiter une chose en plus, ce serait d’échouer. Car cela voudrait dire que j’aurais agi.

Et cela aussi, je vous le souhaite de tout cœur.

Agissez-vous ? Aujourd’hui et même petitement ?

Cet article: temps de préparation: 15 minutes, temps de rédaction: 80 minutes.

Click Here to Leave a Comment Below

DavidB_riche-et-heureux.fr

De toute manière vivre c’est agir.
Ou alors tu te laisses porter par les évènements, tu râles constamment de tout ce qui arrive dans ta vie… et c’est toujours la faute des autres. ;-)

Reply
Grégory

@David: Monsieur est philosophe ce soir !

Je suis complètement d’accord. Mais on est tous humain, donc faillible : un petit rappel vaut qu’une grosse gamelle !

Tu as vu la rime ? Moi, ce soir, je suis poète !

Reply
Leave a Reply:
id odio in massa id, ultricies elit. consectetur tempus neque. venenatis fringilla