Apprivoiser votre futur-moi

Une liste de tâches est un moyen pratique de se rappeler de ses objectifs sur le long terme. Mais la personne à laquelle s’adresse cette liste : votre “futur-moi”, est parfois réticente à appliquer le programme prévu.

Il s’agit donc d’apprivoiser cette version future de vous-même pour la convaincre du bien fondé de cette liste de tâches. Et nous allons voir comment s’y prendre dans cet article.

Ceci est un article invité, rédigé par Alexandre Philippe du blog C’éclair !.

apprivoiser-votre-futur-moi

Etes-vous parfois confronté à une liste interminable de tâches à faire ? Vous savez, le genre de liste qui vous donne la nausée rien qu’en la regardant.

C’est au point de se demander quel tyran a bien pu vous accabler de tout ce travail !

Pourtant, il s’agit bien de “votre” liste, que vous avez écrite librement de votre main, sans aucune pression.

Alors que s’est-il passé ?

Le fait est que la personne qui a écrit cette liste n’est plus votre moi actuel, il s’agit de l’ancienne version de vous-même.

Votre ancien-moi pensait sans doute bien faire en notant fièrement ces 15 tâches sur votre liste.

Mais maintenant qu’il faut passer à l’acte, vous n’êtes plus sur la même longueur d’onde.

Face à cette liste à rallonge, vous êtes soudain épris de liberté. Et la dernière chose que vous voudriez faire serait d’obéir à la tyrannie de votre ancienne volonté !!

Ainsi, lentement mais sûrement, les rêves de grandeur de votre ancien-moi partent en fumée…

Ce piège est un grand classique. Lorsqu’on pense à l’avenir, nous sommes remplis d’espoir.

Nous avons l’impression que nous serons au meilleur de notre forme pour réaliser tous les défis de nos rêves. Et ceci nous donne le droit d’assigner des tâches héroïques à notre futur-moi.

Le problème, c’est que ce futur-moi que l’on accable de travail n’est pas plus motivé et discipliné que notre moi actuel.

Alors comment faire pour qu’il ne vous lâche pas en cours de route, écrasé sous le poids de responsabilités inhumaines ?

Brûler les vaisseaux

Une stratégie souvent utilisée pour motiver votre futur-moi est de brûler les vaisseaux. Vous avez certainement déjà entendu cette expression.

Elle provient d’une bataille historique, celle d’Agathocle de Syracuse contre les carthaginois.

Débarquant avec son armée sur une terre ennemie, Agathocle aurait fait brûler tous les bateaux de sa flotte pour montrer sa détermination. Sans espoir de retraite, cela garantissait que tous ses hommes se battraient vaillamment pour la victoire.

Cette stratégie est imparable pour s’engager fermement sur un objectif. Car vous êtes obligé de passer à l’action si vous voulez survivre.

Typiquement, plusieurs mesures sont envisageables pour appliquer ce stratagème à la poursuite de vos objectifs :

  • s’engager en public
  • faire un pari
  • signer un contrat
  • etc.

Les pénalités en cas d’échec sont tellement dissuasives que l’on se bat dignement sur l’objectif donné.

Mais c’est aussi une approche brutale. Certes, elle fonctionne, mais au prix d’efforts souvent douloureux.

Aussi est-il est important de noter les 2 plus grands défauts de cette stratégie :

  1. Rigidité : cette stratégie manque cruellement de flexibilité. Que se passe-t-il si vous êtes malade par exemple, ou que vous avez d’autres défis imprévus qui viennent s’ajouter à votre travail au dernier moment ?
  2. Aliénation : cette stratégie va aussi à l’encontre du principe d’autonomie. En vous privant de choix, elle mine votre plaisir au travail.

Séduire votre futur-moi

Fort de ce constat, nous pouvons adopter une deuxième stratégie, celle du leader charismatique.

Et devinez quelle est son arme favorite ? L’inspiration par l’exemple bien sûr !

Il s’agit donc de séduire votre futur-moi en balisant son chemin. Et pour cela vous allez dès maintenant commencer à lui mâcher le travail.

Au lieu d’écrire une liste de tâches toute bête, essayez d’anticiper au maximum quelles seront les difficultés de votre futur-moi.

Prenons un exemple : admettons que la tâche que vous voulez réaliser par votre futur-moi est de faire des candidatures spontanées pour trouver un emploi.

Au lieu de noter tout simplement : “faire une lettre de motivation”, notez plutôt votre plan d’action.

Par exemple :

  • lire des articles sur l’art de rédiger une lettre de motivation
  • trouver de bons exemples de lettres de motivation
  • faire des recherches sur les produits de l’entreprise (se faire passer pour un client ?)
  • etc.

Ce petit réflexe contribuera à réduire vos résistances lorsqu’il faudra passer à l’action.

Profitez-en aussi pour vous donner une bonne marge de sécurité pour réaliser votre tâche, en particulier s’il s’agit d’un travail créatif.

Cela évitera les paniques de dernière minute, et vous gagnerez des points dans l’estime de votre futur-moi !

Dopez votre imagination

Enfin une des meilleures façons de sensibiliser votre futur-moi aux tâches que vous lui donnez à faire est de développer sa propre compassion pour son futur-moi.

En d’autres termes : la compassion de de votre futur-moi pour votre futur futur-moi :)

Vous voyez où je veux en venir ?

D’après-vous quelle est la raison principale qui pousse votre futur-moi à ignorer une tâche que vous lui avez assignée ? Pourquoi repousse-t-on par exemple une révision d’examen jusqu’à la dernière minute ?

En général, c’est parce que nous avons succombé au charme d’une autre activité moins importante, mais plus gratifiante sur le moment.

Par exemple vous vous mettez à parcourir vos emails au lieu de commencer vos révisions d’examen.

Cela témoigne d’un manque manifeste de compassion pour votre futur-moi. Car en repoussant la tâche que vous êtes sensée faire à la dernière minute, c’est comme si vous vous disiez : “A moi le plaisir immédiat, mon futur-moi saura se débrouiller avec cette corvée”.

Pourtant, votre futur-moi n’est pas un super héros.

Alors imaginez sa souffrance tandis qu’il se retrouve dos au mur avec cette tâche pénible sur les bras !

Etes-vous si dénué de sentiments pour le laisser se débrouiller tout seul ?

Si vous prenez le temps d’imaginer la scène, vous allez voir que vous serez nettement plus enclin à lui donner un coup de main en commençant la tâche tout de suite.

Ainsi donc, lorsque vous lisez votre liste de choses à faire, projetez-vous dans l’avenir. Et prenez le temps d’imaginer les conséquences de vos choix pour votre futur bien-être.

Vous serez ainsi davantage motivé à collaborer efficacement avec l’auteur de cette liste, qui n’est autre qu’un vieil ami qui vous veut du bien :)

Si vous avez aimé cet article, vous retrouverez de nombreuses idées supplémentaires pour améliorer votre autodiscipline dans mon prochain livre Agir pour de bon, un projet que je viens de lancer et auquel vous pouvez actuellement participer.

alexandre_philippeÀ propos de l’auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est l’auteur du blog C’éclair ! L’efficacité au quotidien, un blog créé en 2007 qui vous aide chaque semaine à rester scotché à vos objectifs. Il anime également la plateforme Developpement Personnel.org, la communauté des passionnés de développement personnel.

Click Here to Leave a Comment Below

eric@site web

Cet article reflète la réalité de notre quotidien, je ressent toujours autant de fierté quand je rempli ma liste de tâche et lorsque l’heure est sonné pour agir, la c’est la déchéance…on retrouve l’ensemble de nos actes, et nos actions dans cet article…

Reply
Jeremy

Séduire et connaitre son prochain moi n’est pas évident mais déjà essayer d’en apprendre un peu plus sur soi même est un grand défi, l’erreur serait d’apprivoiser le mauvais futur moi..
Non au plaisir immédiat je dis :)!

Reply
Charles@infiltrometrie

J’aime beaucoup l’originalité de cet article qui prend vraiment le problème d’un point de vue original, le “futur-moi”. Très intéressant. Et le paragraphe “Brûler mes vaisseaux” m’a fait beaucoup rire en repensant aux expériences ratées ;)

Reply
Argancel

Bonjour Eric ! Heureux que tu t’identifie à cet article. Comme tu le devines, c’est du vécu :)

Reply
FFranklin@vinewood

La technique du navire brûlé semble imparable ceci dit combien de fois l’ai je appliqué involontairement et me suis retrouvé au bout du compte à brûler en même temps que le bateau, et a chaque fois c’est parce que je m’étais engagé sur des objectifs impossibles a tenir.J’imagine que je ne suis pas un cas isolé.
Un article hyper inspirant en tout cas

Reply
Adam@maigrir

Brûler les vaisseux correspondrait à un all-in au poker en fait. Tu mises tout et après ça dépend de ce que tu as en réserve ! C’est la technique du ça passe ou ça casse qui peut être une forte motivation. Adrénaline te voilà !

Reply
Gauthier

Bonjour,
Ce genre de chose, me retrouver sans motivation devant une liste d’actions à faire, m’est déjà arrivé et m’arrive encore de temps en temps. Des trois techniques, celle qui me séduit le plus est la dernière, avoir de la compassion pour son futur-soi. On ne pense jamais assez à ça, mais en effet la facilité d’aujourd’hui n’est rien de plus que la galère de demain…Je l’appliquerai donc à la prochaine occasion.

Reply
Mathilde

Je rejoins le commentaire d’Éric. Merci pour cet article constructif :)

Reply
Philippe

Bonjour Argancel,

tu as toujours des techniques très illustrées pour vaincre le grand mal qu’est la procrastination. Merci de nous en faire part ici!

J’essaye nombre de ces techniques sur moi et sur d’autres.
Personnellement, celle du navire brulé ne me réussit pas vraiment et je suis plus efficace avec une liste de tâches écrite sur une feuille. J’arrive à me motiver par le simple fait de barrer les tâches, une fois accomplies. Et plus j’avance sur ma liste, plus j’aspire à tout faire.
Mais chacun a son truc et abondance de techniques ne nuit pas…

Reply
Nadi

Personnellement, j’ai une petite faveur pour mon futur moi étant donné qu’il est plus actif, respecte les délai et qui veut bouger. Merci pour ce partage et pour le blog que je découvre ^^

Reply
Mikie

Cet article prend vraiment le problème d’une manière assez incongrue, ce qui est vraiment pas mal. En effet, je pense que pendant l’élaboration de ces listes, beaucoup de gens ont en tête des principes très beaux sur le papier et rabâchés un nombre incalculable de fois par les professionnels de l’efficacité. Pourtant, on se plante toujours à ce moment là. J’en viens à me demander si c’est pas un peu ce qu’on cherche =) Mais du coup, voir ça comme ça permet de prendre le problème différemment, à voir si ça marche ou pas (perso, j’ai arrêté les listes =D).

Reply
Marine@mutuelle france

j’ai moi meme une forte tendance a repousser au lendemain car je n’ai pas une motivation suffisante. le conseil de se visualiser dans l’avenir avec les conséquences négatives de son inaction immédiate produit sur moi des regains de motivation de fou! j’ai pas envie aujourd’hui, comme c’est dit dans l’article pourquoi aurais-je plus envie demain. je m’imagine avec tout le travail non fait qui s’accumule, et je culpabilise pour mon moi futur effectivement, et du coup je m’y met. cest tout con mais il fallait y penser. vraiment sympa cette astuce, pour une fois que ca marche avec moi.

Reply
catherine

Bonjour,
j’aime beaucoup votre article notamment le passage sur la séduction de mon futur moi. C’est vrai que quelques fois une to do list brute favorise la procrastination. Je vais à l’avenir de séduire ce futur moi

Reply
Solange@serrurier à cannes

cet article est très original,
ce n’est pas facile de connaitre son moi dans l’avenir, même dans le présent c’est compliqué. mais il faut toujours essayer ça peut vous réussir,
donc pour l’utilisation ce ses techniques, il faut faire attention à ne pas le faire exactement, mais plutot de l’appliquer à sa propre personne

Reply
Leave a Reply:

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.