Bien commencer sa journée pour bien la poursuivre : l’importance du rituel du matin

Depuis peu, je me suis remis au vélo. Cela faisait partie des quelques activités que je souhaitais reprendre durant mon congé sabbatique. Et elle s’inscrit dans le cadre de mon plan « un corps en bonne santé » :-).

En fait, je fais du VTT : un peu de route, pas mal de forêt, le reste en hors piste.

On dit que la bicyclette, ça ne s’oublie pas. Il y a sûrement du vrai. Ce que je n’avais pas oublié non plus, c’est l’importance de prendre son élan avant une montée un peu abrupte. On se met en danseuse, on pédale un peu plus fort, et hop ! La montée s’avale sans coup férir. Bon, si elle est trop longue, il faut quand même forcer sur le haut. Mais sans cet élan initial, c’est tout le long et dès le départ qu’il faut forcer.

Une journée ne fait pas exception à la règle. C’est le tout début de la journée, le lever puis les toutes premières heures, qui donne le rythme et le tempo à l’ensemble d’une journée.

Bien commencer sa journée pour bien la poursuivre : l'importance du rituel du matin.

Bien commencer sa journée pour bien la poursuivre : l'importance du rituel du matin.

Commencer une journée en se levant à point d’heure, en ayant trop dormi, en traînant et divaguant, sans aucun réel objectif en vue, ou pire, sans aucune intention en tête, au gré d’activités inutiles … Et voilà une journée qui commence bien mal.

Communément, on dit « avoir la tête dans le pâté ». Ça n’est pas très agréable. Et ressortir sa tête du pâté, ce n’est pas facile.

À l’inverse, commencer une journée avec un minimum de rythme et d’entrain, cela vous assure d’engranger énergie et volonté pour profiter au maximum de cette nouvelle journée qui vous est offerte.

De l’élan

Pour reprendre l’analogie du vélo, commencer sa journée avec apathie, sans entrain, c’est comme se taper une énorme ascension. Ou un long faux-plat. Vous vous mettez en danseuse, et vous forcez. Tout le long. Sans vous arrêter. Ou alors vous ne forcez pas. Mais vous n’avancez pas et votre journée est perdue …

À l’inverse, mettre de l’entrain au début de la journée, c’est comme prendre de l’élan à vélo, avant cette côte. Non seulement, prendre de l’élan, c’est facile, mais en plus la montée est facilitée. Et après vous pouvez vous mettre en roue libre et continuer d’avancer. Sans forcer. Et souffler. Mais la côte est derrière vous : vous l’avez grimpé :-)

Du rythme

Le meilleur moyen de bien attaquer une journée, c’est de l’attaquer avec rythme, entrain et volonté. Avec la ferme intention d’en profiter et d’avoir une attitude positive toute la journée.

Et le meilleur moyen de bien profiter de sa journée, c’est de bien l’attaquer … Tout se recoupe :-)

Une journée profitable, ce n’est pas seulement une journée qui vous a permis de cocher des tâches et de réaliser des objectifs. C’est un journée qui, en y repensant, vous fait dire « je suis content de ma journée ». Avancer ses projets est source de contentement. Mais il en est de même de faire du sport, passer du temps avec des proches, s’adonner à ses passions, se relaxer et paresser, …

Quand j’écris «  attaquer avec rythme, entrain et volonté », je ne veux pas non plus dire forcer. Et vous forcer à faire ce qui ne vous convient pas.

En 1 heure, je suis prêt et actif. Mais ne me demandez pas moins : je ne le pourrais pas. Contrairement à un ancien collègue qui n’a besoin que de 30 minutes. Et ne me demandez pas e moindre exercice physique moins de 2 heures après le lever : je ne le pourrais pas non plus. Contrairement à un cousin qui fait un jogging de 1 heure après s’être levé.

Prenez le rythme à votre rythme. Augmentez la cadence à votre rythme. Mais faîtes le avec rythme et entrain. 

Il s’agit de mettre du rythme … à votre rythme.

Si vous êtes de ceux qui ont besoin de 2 heures, ne vous forcez pas à faire 1h ou moins ! Mais viser 1h30 peut être un bon moyen de mettre ce rythme …

Des habitudes, un rituel

Le lever et les quelques activités qui suivent sont essentiellement une question d’habitudes et de rituels.

Même si vous n’en avez pas conscience, vous faîtes toujours les mêmes choses au lever. D’ailleurs, que vous n’en ayez pas conscience, c’est normal, vu qu’on parle d’habitude :-)

Il n’y a pas de secret : le moyen le plus simple et le plus efficace d’avoir une journée qui commence bien, c’est d’avoir un rituel en béton ! C’est à dire un rituel qui respecte votre rythme naturel, vous fasse prendre cet élan initial tellement important et vous permette d’enchaîner aisément sur la suite de votre journée.

Et un bon rituel résoudra ce dilemme : emmagasiner de l’énergie alors que vous avez besoin d’énergie !

Comment avoir ce rituel en béton ?

Je n’ai pas de recette toute faite à vous fournir. Mais quelques conseils :

  • Prenez conscience de vos habitudes du matin. Comment pouvez-vous modifier quelques chose si vous ne le connaissez pas ?… Avant toute chose, il vous faut donc découvrir vos activités du matin. Comme ce n’est pas toujours le moment où vous êtes le plus éveillé, faîtes cela après coup : prenez un moment dans la journée et repensez-y. Cela vous prendra quelques jours. Et ce débroussaillage se fera en plusieurs fois.
  • Mettez à plat et réfléchissez-y. Vous n’êtes pas obligé de faire un chronogramme détaillé. Mais avoir une vue d’ensemble et les principales étapes, c’est important. N’hésitez pas à prendre des notes : tout sera plus clair. C’est aussi le meilleur de ne rien oublier et d’accélérer votre réflexion.
  • Modifiez vos habitudes par petites touches. Testez plusieurs formules : supprimer une tâche, inverser 2 tâches, décaler une tâche la veille au soir. Essayez pendant quelques jours pour vous faire une idée.
  • Les détails peuvent faire la différence. A ce moment de la journée, les heures ne sont pas légion. Chaque détail peut être important : il peut vous faire perdre ou gagner de précieuses minutes, vous mettre de mauvaises humeurs, … Un détail bête ? Rassembler vos papiers, clés et affaires au même endroit. Le matin, cela vous évitera bien des interrogations et des courses.
  • Soyez patient. Voila sûrement le coté le plus déprimant … Tout cela est question d’habitude, et les habitudes sont longues à modifier. Or on souhaite aller vite … De plus, ce processus peut engendrer un certain inconfort : vous changez vos habitudes, vos repères … Et les nouvelles habitudes peuvent vous sembler inutiles et inefficaces dans un premier temps. Soyez patient, prenez votre temps, ne vous précipitez pas pour condamner un changement quelconque.

Essayez : ça marche !

Je n’ai jamais été un grand sportif. Et de ce fait, pendant longtemps, cette histoire de « faire du sport apporte de l’énergie », c’était un peu mystérieux. Pour ne pas dire que c’était du flan de grands gourous et de sportifs sans palmarès.

Mais la pratique ma permis de vérifier cette réalité : faire du sport stimule et apporte de l’énergie. Le sport consomme de l’énergie. Mais je ne sais par quel mystère, il vous apporte bien plus d’énergie qu’il n’en a consommé. L’énergie appelle l’énergie.

Pour votre rituel du matin, c’est exactement la même chose : mettez de l’énergie en commençant vos journées, et vous en aurez d’autant plus pour les poursuivre.

Commencez vos journées avec rythme et entrain. Et vous les continuerez avec rythme et entrain. Pour des activités bien plus productives que prendre un bon petit déjeuner.

De plus, il est nettement plus facile de commencer une activité en étant déjà actif. Une journée qui commence avec le rythme nécessaire vous met déjà dans l’action. Sans pour autant vous presser ou vous stresser.

À l’inverse, si vous êtes mou dès les toutes première heures, il vous faudra trouver des trésors d’envie et de motivation pour vous activer. À moins qu’une urgence vous rattrape au coin de la journée.

Ne me croyez pas sur parole. Essayez par vous-même !

Mon expérience

Mon rituel du matin a bien changé au cours de ces 3 derniers mois.

La cause en est simple : mon congé sabbatique a supprimé à la fois l’urgence de me presser et la nécessité d’un planning avec une heure butoir.

D’un coté, c’est plus simple : je n’ai pas eu à me dire « tiens, et si je modifiais mes habitudes du matin ? ». Elles sont de facto devenu obsolètes car leur raison d’être (être à mon bureau à 8h30) a disparu. Elles ne pouvaient que changer.

D’un autre coté, c’est plus difficile : je n’ai plus d’obligation extérieure. Certes, je peux m’intéresser uniquement à moi, mes besoins et mes envies. Mais tout repose uniquement sur moi. Il me faut, par moi-même, trouver la motivation, avoir la discipline, fixer un objectif.

Mon rituel a donc évolué. Je suis parti de ce qu’il était il y a 3 mois et je l’ai fait évoluer par petites touches successives.

Sa forme du jour n’est pas définitive. Mais il répond aux 3 critères évoqués plus haut :

  • il respecte mon rythme naturel ;
  • il lance ma journée avec entrain ;
  • il me rend frais et dispos pour mes tâches importantes.

Mais je vous en parle plus demain.

Des objections ?

Forcément, il y en aura … J’en imagine certaines. Et d’autres me surprendront.

Une chose est sûre : nous sommes tous différents et nous avons tous des besoins différents.

Donc ce que je dis sera vrai pour certains … mais pas pour d’autres. En tout cas, ce que vous avez à dire sera forcément intéressant.

Cependant, il n’en reste pas moins que j’ai essayé d’éviter certains mots car complètement hors de mon propos :

  • je ne parle pas d’horaires : que ce soit à 5h ou à 10h du matin, la problématique est la même.
  • je ne parle pas de ne pas perdre de temps : je parle de rythme en respectant votre rythme naturel.
  • je ne parle ni de se presser ni de se stresser : je parle d’entrain et d’envie.

Conclusion

Le lever et les premières heures donnent le tempo à toute votre journée.

Sans pour autant vous presser et vous stresser, commencez votre journée avec entrain. Elle continuera sur le même rythme.

Vous aimez ? Partagez !

Click Here to Leave a Comment Below