La leçon de mai : payez-vous en premier

Se payer en tout premier. Être soi-même le premier de ses créanciers. La route vers une plus grande liberté financière, voire vers votre indépendance financière, passe par une gestion intelligente de votre argent. Le premier pas sur cette route, c’est de vous mettre au centre de vos préoccupations financières. Et la meilleure façon d’y parvenir, c’est tout simplement de vous payer en tout premier, c’est à dire de prélever sur tous vos revenus une part que vous allouerez à votre épargne et vos investissements.

Tout au long de cette année, au début de chaque mois, je vous propose un conseil, une leçon, à intégrer dans votre vie, voire votre quotidien. Qu’il s’agisse d’organisation, de productivité, de bien-être … Une leçon par mois seulement car il s’agit d’une nouvelle habitude à intégrer, ce qui prend rarement moins de 3 semaines. Mais chacune de ces habitudes peut faire une vraie différence sur la durée … Allons-y pour cette leçon de mai :-)

Donnez-vous la priorité : payez-vous en premier.

Donnez-vous la priorité : payez-vous en premier.

L’argent n’est pas une finalité. Et l’argent ne fait pas le bonheur … Mais il y contribue grandement.

Se sentir un minimum en sécurité, à l’abri des impairs de la vie, pouvoir offrir cette même sécurité à ces proches, subvenir à ses besoins, répondre favorablement à certains de ses désirs et jouir de menus plaisirs … Voila ce que permet l’argent. Ou du moins le fait de posséder de l’argent.

Alors, oui, ce n’est sûrement pas suffisant pour faire le bonheur. Mais cela me semble nécessaire ou, à défaut, un premier pas.

Gagner et posséder beaucoup d’argent, ce n’est pas une fin en soi. C’est un moyen vers un mieux vivre : plus serein, plus confiant, plus à même de se projeter dans l’avenir.

Vous devez vous constituer un capital, un patrimoine. Ce capital, vous ne pourrez pas le posséder du jour au lendemain, hors héritage et gain au jeu. Et personne ne vous l’amènera sur un plateau.

Ce capital, vous devez vous le créer vous-même, en vous mettant au centre de vos préoccupations et de votre stratégie financière. Et vous ferez cela progressivement, sur la durée.

La solution la plus simple est la suivante : se payer en tout premier, c’est à dire prélever sur tous vos revenus une part allouée à la constitution de votre capital.

Je vais prendre une autre analogie pour marquer l’importance de cette pratique.

Une personne qui se noie peut-elle aider une autre personne qui se noie ?… La réponse est non, nous sommes bien d’accord.

Et bien, se payer en premier, c’est savoir nager. Premier bénéfice : vous ne vous noierez plus. Deuxième bénéfice : vous pourrez sauver vos proches de la noyade. Troisième bénéfice : vous pourrez vous offrir une croisière.

Pourquoi se payer en premier ?

Se payer en premier, c’est s’offrir la possibilité de se constituer un capital, un patrimoine.

En effet, pour se constituer un capital, encore faut-il avoir de l’argent à investir. C’est ce qu’on appelle votre capacité d’épargne.

Et bien, se payer en premier, c’est justement créer votre capacité d’épargne et d’investissement. Vous allouez tous les mois une part de vos revenus à la constitution de votre épargne et de vos investissements.

Cette épargne mensuelle, vous l’utiliserez de 3 façons :

  • Constituer une épargne de précaution contre les chaos sur la route de la vie. La création d’une épargne de précaution devrait être votre toute première utilisation de votre épargne mensuelle : accumulez l’équivalent de 3 mois de salaire sur un livret A. Par la suite, vous pouvez continuer d’augmenter cette somme de façon plus modérée. Il vous faudra aussi reconstituer cette épargne lorsque vous aurez pioché dedans.
  • Planifier des dépenses obligatoires, plaisirs ou loisirs. Parce qu’il faut savoir anticiper et se faire plaisir … Vous pourrez faire cela de façon plus sereine et facile une fois votre épargne de précaution constituée.
  • Augmenter votre patrimoine, c’est à dire acquérir des actifs créateur de revenus : des placements financiers, la bourse, un investissement immobilier, … C’est cette phase là qui, en augmentant le montant de vos actifs, vous permettra d’évoluer vers une plus grande liberté financière, et même d’acquérir votre indépendance financière.

Comment se payer en premier ?

De l’argent, vous en encaissez sûrement régulièrement, par vos différents revenus. Tout d’abord et essentiellement par le salaire de votre contrat de travail principal.

Ce salaire principal, justement … Vous ne bâtissez pas votre budget sur votre salaire brut. Ou à défaut d’avoir un budget, vous n’envisagez pas de dépenser l’intégralité votre salaire brut. La somme sur laquelle vous comptez tous les mois, c’est votre salaire net. Et uniquement votre salaire net.

L’État a tout compris : plutôt que d’attendre que vous mettiez de coté le nécessaire pour payer vos diverses et nombreuses cotisations sociales, l’État se sert en tout premier.

Alors, bien sur, l’État est tout puissant et peut tout se permettre. Mais l’essentiel est là : il se sert à la source avant tout autre créancier.

Et bien faîtes comme lui ! Vous ne pouvez pas venir avant. Mais vous pouvez venir juste après et donc bien avant tous vos autres créanciers.

Donnez-vous la priorité et ponctionnez votre salaire mensuel net d’une somme allouée à votre épargne mensuelle.

Ce qu’il restera sera votre nouveau salaire mensuel net. La somme prélevée sera utilisée comme vu juste au-dessus.

Prenez cette habitude tout de suite. Commencez petit si votre salaire ne vous le permet pas ou si vous n’avez d’idée claire de votre capacité d’épargne. 50€ suffisent. Vous augmenterez cette somme progressivement.

Un plan d’action

  1. Prenez rendez-vous avec votre banquier, celui dont la banque est destinataire de votre salaire.
  2. Ouvrez un Livret A et un Livret de développement durable.
  3. Créez un virement automatique mensuel de votre compte principal vers votre Livret de développement durable. Lorsqu’il sera plein, vous virerez vers votre Livret A. Ce virement doit intervenir quelques jours après le virement de votre salaire. Par défaut, prenez le premier du mois.
  4. Demandez un accès gratuit par Internet. Vous pourrez ainsi surveiller le niveau de vos comptes, versez le trop restant en fin de mois de votre compte principal vers vos livrets et ajustez le montant du virement mensuel. Vous pourrez aussi faire les virements inverses si besoin.

C’est tout :-)

Vous n’aurez alors plus qu’à dépenser les sommes accumulées sur vos livrets selon les nécessités. Entre temps, le taux d’intérêt de ces 2 placement vous assure que votre agent ne perdra pas de son pouvoir d’achat.

Lorsque 2 à 3 mois de salaire seront présents sur ces 2 livrets, vous pourrez diminuer le montant viré pour cette épargne de précaution. La somme libérée sera allouée à la constitution de votre patrimoine. Je vous en parle plus bas … Et lorsque votre épargne de précaution aura été écornée, vous la reconstituerez en augmentant de nouveau la somme mensuelle qui lui est allouée.

Et ensuite ?

Votre épargne de précaution

Se constituer une épargne de précaution doit être votre priorité. Et comme nous venons de la voir, ce n’est pas compliqué.

Concernant l’épargne plaisirs/loisirs, le principe est le même. Vous pouvez utiliser les mêmes livrets que ceux de votre épargne de précaution, ou utiliser d’autres livrets, imposables ceux-là que la plupart des banques mettent à notre disposition.

Votre patrimoine

Augmenter et gérer son patrimoine est un peu plus compliqué. Et je ne suis pas le plus à même de vous conseiller. Je me risquerai sûrement dans un prochain article à vous faire part de mon expérience. En attendant, le plus simple est de vous former à des sources dignes de confiance.

Dans un premier temps, je vous conseille 4 blogs :

Il y a très certainement d’autres blogs de valeur et dignes d’intérêt. Mais je suis ces quatre là depuis suffisamment longtemps pour être convaincu de mon choix. Et les sujets sont variés : bourse, emprunts, immobilier, entrepreneuriat, …

Il y a aussi des livres qui peuvent vous apprendre le b-a-ba de ces différents sujets. Je n’en connais pas suffisamment : je fais donc appel aux gentils lecteurs qui auraient quelques lectures à suggérer.

Votre capacité d’épargne

Avec le temps, vous allez augmenter 3 choses : vos épargne précaution/loisirs, votre patrimoine … et votre capacité d’épargne. Pour ce faire, il y a 2 axes :

  • Diminuer vos dépenses. Cela passe par vos petites dépenses du quotidien, car de petites rivières font de grand fleuves, et vos plus grandes dépenses (assurance, voiture, …). Là encore, les blogs listés plus haut vous aideront. De fait, en faisant la démarche volontaire de vous payer en premier, vous diminuez vos possibilités de dépenses mensuelles et vous apprendrez, de vous-même à dépenser avec plus de discernement.
  • Augmenter vos revenus. Ce n’est certainement pas la méthode la plus rapide, ni même la plus simple. Mais c’est assurément la plus efficace. Les voies ne manquent pas : augmentation de salaire (mais cela ne dépend pas que de vous), seconde activité, création d’un blog, … Notez bien que cela ne sera réellement utile que si vous prélevez, sur ce nouveau revenu, une somme dédiée à votre capacité d’épargne. On en revient donc au tout début : prenez cette habitude. Une chose est sûre : vous serez la source de ces revenus. Conclusion : investissez sur vous. Formez-vous et utilisez votre temps avec intelligence.

Votre patrimoine, dont on a parlé juste au-dessus, créera aussi des revenus : loyers, dividendes, … Cela étant, je ne les mets pas dans la même catégorie de revenus. Il s’agit plus de revenus passifs, pour lesquels vous n’avez (presque) rien à faire. Les revenus dont je parle juste au-dessus sont plutôt des revenus alternatifs, qui viennent en plus de votre revenu principal (souvent le salaire de votre contrat de travail principal).

Conclusion

Se payer en premier, ce n’est pas qu’un simple conseil qui ne va pas plus loin que seulement placer de l’argent tous les mois.

C’est à la base de toute votre gestion et de votre stratégie financière personnelle. C’est vous mettre au centre de vos préoccupations financières, de vos projets et de votre avenir.

Me payer en premier a été la première étape vers ce que je vis actuellement : un congé sabbatique. C’est très certainement le meilleur projet que je n’ai jamais imaginé et réalisé. C’est assurément la plus belle période de ma vie. Et cela parce que, un jour, j’ai décidé de me replacer au centre de ma vie. Et le premier pas vers ce projet a été de me payer en premier.

Votre idée de projet viendra plus tard. Mais commencer à lui donner forme maintenant : payez-vous en premier.

Click Here to Leave a Comment Below