La leçon de mai : payez-vous en premier

Se payer en tout premier. Être soi-même le premier de ses créanciers. La route vers une plus grande liberté financière, voire vers votre indépendance financière, passe par une gestion intelligente de votre argent. Le premier pas sur cette route, c’est de vous mettre au centre de vos préoccupations financières. Et la meilleure façon d’y parvenir, c’est tout simplement de vous payer en tout premier, c’est à dire de prélever sur tous vos revenus une part que vous allouerez à votre épargne et vos investissements.

Tout au long de cette année, au début de chaque mois, je vous propose un conseil, une leçon, à intégrer dans votre vie, voire votre quotidien. Qu’il s’agisse d’organisation, de productivité, de bien-être … Une leçon par mois seulement car il s’agit d’une nouvelle habitude à intégrer, ce qui prend rarement moins de 3 semaines. Mais chacune de ces habitudes peut faire une vraie différence sur la durée … Allons-y pour cette leçon de mai :-)

Donnez-vous la priorité : payez-vous en premier.

Donnez-vous la priorité : payez-vous en premier.

L’argent n’est pas une finalité. Et l’argent ne fait pas le bonheur … Mais il y contribue grandement.

Se sentir un minimum en sécurité, à l’abri des impairs de la vie, pouvoir offrir cette même sécurité à ces proches, subvenir à ses besoins, répondre favorablement à certains de ses désirs et jouir de menus plaisirs … Voila ce que permet l’argent. Ou du moins le fait de posséder de l’argent.

Alors, oui, ce n’est sûrement pas suffisant pour faire le bonheur. Mais cela me semble nécessaire ou, à défaut, un premier pas.

Gagner et posséder beaucoup d’argent, ce n’est pas une fin en soi. C’est un moyen vers un mieux vivre : plus serein, plus confiant, plus à même de se projeter dans l’avenir.

Vous devez vous constituer un capital, un patrimoine. Ce capital, vous ne pourrez pas le posséder du jour au lendemain, hors héritage et gain au jeu. Et personne ne vous l’amènera sur un plateau.

Ce capital, vous devez vous le créer vous-même, en vous mettant au centre de vos préoccupations et de votre stratégie financière. Et vous ferez cela progressivement, sur la durée.

La solution la plus simple est la suivante : se payer en tout premier, c’est à dire prélever sur tous vos revenus une part allouée à la constitution de votre capital.

Je vais prendre une autre analogie pour marquer l’importance de cette pratique.

Une personne qui se noie peut-elle aider une autre personne qui se noie ?… La réponse est non, nous sommes bien d’accord.

Et bien, se payer en premier, c’est savoir nager. Premier bénéfice : vous ne vous noierez plus. Deuxième bénéfice : vous pourrez sauver vos proches de la noyade. Troisième bénéfice : vous pourrez vous offrir une croisière.

Pourquoi se payer en premier ?

Se payer en premier, c’est s’offrir la possibilité de se constituer un capital, un patrimoine.

En effet, pour se constituer un capital, encore faut-il avoir de l’argent à investir. C’est ce qu’on appelle votre capacité d’épargne.

Et bien, se payer en premier, c’est justement créer votre capacité d’épargne et d’investissement. Vous allouez tous les mois une part de vos revenus à la constitution de votre épargne et de vos investissements.

Cette épargne mensuelle, vous l’utiliserez de 3 façons :

  • Constituer une épargne de précaution contre les chaos sur la route de la vie. La création d’une épargne de précaution devrait être votre toute première utilisation de votre épargne mensuelle : accumulez l’équivalent de 3 mois de salaire sur un livret A. Par la suite, vous pouvez continuer d’augmenter cette somme de façon plus modérée. Il vous faudra aussi reconstituer cette épargne lorsque vous aurez pioché dedans.
  • Planifier des dépenses obligatoires, plaisirs ou loisirs. Parce qu’il faut savoir anticiper et se faire plaisir … Vous pourrez faire cela de façon plus sereine et facile une fois votre épargne de précaution constituée.
  • Augmenter votre patrimoine, c’est à dire acquérir des actifs créateur de revenus : des placements financiers, la bourse, un investissement immobilier, … C’est cette phase là qui, en augmentant le montant de vos actifs, vous permettra d’évoluer vers une plus grande liberté financière, et même d’acquérir votre indépendance financière.

Comment se payer en premier ?

De l’argent, vous en encaissez sûrement régulièrement, par vos différents revenus. Tout d’abord et essentiellement par le salaire de votre contrat de travail principal.

Ce salaire principal, justement … Vous ne bâtissez pas votre budget sur votre salaire brut. Ou à défaut d’avoir un budget, vous n’envisagez pas de dépenser l’intégralité votre salaire brut. La somme sur laquelle vous comptez tous les mois, c’est votre salaire net. Et uniquement votre salaire net.

L’État a tout compris : plutôt que d’attendre que vous mettiez de coté le nécessaire pour payer vos diverses et nombreuses cotisations sociales, l’État se sert en tout premier.

Alors, bien sur, l’État est tout puissant et peut tout se permettre. Mais l’essentiel est là : il se sert à la source avant tout autre créancier.

Et bien faîtes comme lui ! Vous ne pouvez pas venir avant. Mais vous pouvez venir juste après et donc bien avant tous vos autres créanciers.

Donnez-vous la priorité et ponctionnez votre salaire mensuel net d’une somme allouée à votre épargne mensuelle.

Ce qu’il restera sera votre nouveau salaire mensuel net. La somme prélevée sera utilisée comme vu juste au-dessus.

Prenez cette habitude tout de suite. Commencez petit si votre salaire ne vous le permet pas ou si vous n’avez d’idée claire de votre capacité d’épargne. 50€ suffisent. Vous augmenterez cette somme progressivement.

Un plan d’action

  1. Prenez rendez-vous avec votre banquier, celui dont la banque est destinataire de votre salaire.
  2. Ouvrez un Livret A et un Livret de développement durable.
  3. Créez un virement automatique mensuel de votre compte principal vers votre Livret de développement durable. Lorsqu’il sera plein, vous virerez vers votre Livret A. Ce virement doit intervenir quelques jours après le virement de votre salaire. Par défaut, prenez le premier du mois.
  4. Demandez un accès gratuit par Internet. Vous pourrez ainsi surveiller le niveau de vos comptes, versez le trop restant en fin de mois de votre compte principal vers vos livrets et ajustez le montant du virement mensuel. Vous pourrez aussi faire les virements inverses si besoin.

C’est tout :-)

Vous n’aurez alors plus qu’à dépenser les sommes accumulées sur vos livrets selon les nécessités. Entre temps, le taux d’intérêt de ces 2 placement vous assure que votre agent ne perdra pas de son pouvoir d’achat.

Lorsque 2 à 3 mois de salaire seront présents sur ces 2 livrets, vous pourrez diminuer le montant viré pour cette épargne de précaution. La somme libérée sera allouée à la constitution de votre patrimoine. Je vous en parle plus bas … Et lorsque votre épargne de précaution aura été écornée, vous la reconstituerez en augmentant de nouveau la somme mensuelle qui lui est allouée.

Et ensuite ?

Votre épargne de précaution

Se constituer une épargne de précaution doit être votre priorité. Et comme nous venons de la voir, ce n’est pas compliqué.

Concernant l’épargne plaisirs/loisirs, le principe est le même. Vous pouvez utiliser les mêmes livrets que ceux de votre épargne de précaution, ou utiliser d’autres livrets, imposables ceux-là que la plupart des banques mettent à notre disposition.

Votre patrimoine

Augmenter et gérer son patrimoine est un peu plus compliqué. Et je ne suis pas le plus à même de vous conseiller. Je me risquerai sûrement dans un prochain article à vous faire part de mon expérience. En attendant, le plus simple est de vous former à des sources dignes de confiance.

Dans un premier temps, je vous conseille 4 blogs :

Il y a très certainement d’autres blogs de valeur et dignes d’intérêt. Mais je suis ces quatre là depuis suffisamment longtemps pour être convaincu de mon choix. Et les sujets sont variés : bourse, emprunts, immobilier, entrepreneuriat, …

Il y a aussi des livres qui peuvent vous apprendre le b-a-ba de ces différents sujets. Je n’en connais pas suffisamment : je fais donc appel aux gentils lecteurs qui auraient quelques lectures à suggérer.

Votre capacité d’épargne

Avec le temps, vous allez augmenter 3 choses : vos épargne précaution/loisirs, votre patrimoine … et votre capacité d’épargne. Pour ce faire, il y a 2 axes :

  • Diminuer vos dépenses. Cela passe par vos petites dépenses du quotidien, car de petites rivières font de grand fleuves, et vos plus grandes dépenses (assurance, voiture, …). Là encore, les blogs listés plus haut vous aideront. De fait, en faisant la démarche volontaire de vous payer en premier, vous diminuez vos possibilités de dépenses mensuelles et vous apprendrez, de vous-même à dépenser avec plus de discernement.
  • Augmenter vos revenus. Ce n’est certainement pas la méthode la plus rapide, ni même la plus simple. Mais c’est assurément la plus efficace. Les voies ne manquent pas : augmentation de salaire (mais cela ne dépend pas que de vous), seconde activité, création d’un blog, … Notez bien que cela ne sera réellement utile que si vous prélevez, sur ce nouveau revenu, une somme dédiée à votre capacité d’épargne. On en revient donc au tout début : prenez cette habitude. Une chose est sûre : vous serez la source de ces revenus. Conclusion : investissez sur vous. Formez-vous et utilisez votre temps avec intelligence.

Votre patrimoine, dont on a parlé juste au-dessus, créera aussi des revenus : loyers, dividendes, … Cela étant, je ne les mets pas dans la même catégorie de revenus. Il s’agit plus de revenus passifs, pour lesquels vous n’avez (presque) rien à faire. Les revenus dont je parle juste au-dessus sont plutôt des revenus alternatifs, qui viennent en plus de votre revenu principal (souvent le salaire de votre contrat de travail principal).

Conclusion

Se payer en premier, ce n’est pas qu’un simple conseil qui ne va pas plus loin que seulement placer de l’argent tous les mois.

C’est à la base de toute votre gestion et de votre stratégie financière personnelle. C’est vous mettre au centre de vos préoccupations financières, de vos projets et de votre avenir.

Me payer en premier a été la première étape vers ce que je vis actuellement : un congé sabbatique. C’est très certainement le meilleur projet que je n’ai jamais imaginé et réalisé. C’est assurément la plus belle période de ma vie. Et cela parce que, un jour, j’ai décidé de me replacer au centre de ma vie. Et le premier pas vers ce projet a été de me payer en premier.

Votre idée de projet viendra plus tard. Mais commencer à lui donner forme maintenant : payez-vous en premier.

email
photo by: Comrade Foot

Les recherches courantes

  • se payer en premier (5)
  • comment se payer en premier (3)
  • COMME SE PAYER EN PREM (1)
  • se payer soir même (1)
  • quand mon salaire ne permet pas de se faire plaisir (1)
  • Payez-vous en priorité (1)
  • payez vous vous meme avant de payer (1)
  • payez vous en premier (1)
  • payer en premier (1)
  • lecon en mai (1)

Tags :

26 commentaires pour “La leçon de mai : payez-vous en premier”

  1. Julien Arcin 7 mai 2012 8 h 29 min #

    Hello Greg et merci pour l’article.

    Ce principe est très largement utilisé et reconnu, surtout depuis le bouquin « The richest man in babylon ». Mais je pense qu’il y a une limite à ça.

    C’est le réinvestissement. Si le fait d’investir sur les marchés et sur les entreprises des autres handicape ma capacité à réinvestir dans ma propre entreprise, alors je risque d’être coincé ou ralenti dans ma progression.

    Donc principe à appliquer, évidemment, mais intelligemment :)
    Julien Arcin a récemment posté Comment gérer son temps et obtenir des résultats exceptionnels : le systèmeMy Profile

  2. Fabien 7 mai 2012 11 h 07 min #

    Bonjour,
    merci pour cet article.
    J’applique également cette méthode en parallèle du remboursement de mes crédits.
    Si « s’enrichir » ne peut se faire que par le seul fait de se payer en premier, je crois que la force de ce principe réside d’abord dans la logique qui l’accompagne. Cette façon d’appréhender les finances personnelle est simple mais au final tellement méconnue !
    Fabien a récemment posté Situation financière à début maiMy Profile

  3. Jean-Yves 7 mai 2012 11 h 16 min #

    Effectivement, c’est un principe très connu.

    L’une des clés de sa bonne utilisation est de n’investir QUE l’argent dont vous n’avez pas besoin.

    Se constituer l’épargne de précaution est évidemment un préalable nécessaire.

    Cette technique (et ca peu de personnes le savent) seule ne permet pas de devenir indépendant financièrement à moins d’investir de très fortes sommes mensuellement ou d’avoir plus de 40 ans devant soi.

    A mon sens il vaut mieux, comme le suggère Julien à demi-mot investir dans sa propre entreprise pour essayer de « prendre le contrôle » de ses gains ;)
    Jean-Yves a récemment posté Il arrive…My Profile

  4. Dorian from Plateforme Bien-être 7 mai 2012 12 h 47 min #

    Hello Gregory,

    J’aime beaucoup ta comparaison avec l’Etat qui a tout compris et qui se sert en premier, c’est tout à fait juste :)
    Tu proposes un livret développement durable dans cet article. Qu’a t-il de mieux qu’un autre ? Personnellement, je miserais sur l’assurance vie pour mettre de l’argent tous les mois mais à voir…

    Merci pour l’article !
    Dorian
    Dorian@Plateforme Bien-être a récemment posté A quel prix changeriez-vous de vie du jour au lendemain ?My Profile

  5. Grégory 7 mai 2012 13 h 28 min #

    @Julien: Hello !

    Je te l’accorde, je ne fais dans l’originalité … Je n’ai jamais lu « The richest man in babylon », pourtant j’ai lu ce principe dans bien d’autres bouquins et sites.

    Mais je ne vois pas où il y a une limite …

    Ou disons plutôt que, pour moi, ce n’est pas une limite …

    Le principe est de prélever une somme, que tu estimes suffisante, afin de l’investir. Le comportement à proscrire, c’est attendre la fin du mois et utiliser ce qu’il restera. Il s’agit d’être proactif sur l’usage de son argent plutôt que réactif.

    Si cet investissement est ta propre entreprise, plutôt que les marchés et les autres entreprises, et bien vas-y ! Fonce !

    Je ne veux pas dire pas autre dans la partie « Augmenter vos revenus ». Mais il est vrai que ce n’est pas forcement très explicite …

    De toute façon, l’allocation de cette somme est modulable à volonté, selon les conditions et tes projets du moment.

    Merci pour ton éclaircissement sur ce point :-)

    @Fabien: Hello !

    Je suis d’accord avec toi : l’essentiel est dans la logique qui va avec ce principe. En gros, se mettre au centre de ses préoccupations et modeler le reste de celles-ci.
    Grégory a récemment posté Éloge de la paresseMy Profile

  6. David 7 mai 2012 13 h 57 min #

    Principe à retenir et à appliquer mais parfois c’est pas évident!

  7. Grégory 7 mai 2012 14 h 00 min #

    @Jean-Yves: Oui, OK, je plaide coupable pour l’absence d’originalité … Ce principe est effectivement rabaché. Je m’excuse donc auprès de tous mes lecteurs qui auraient dépassé ce stade. Mais il y a les autres …

    Savoir ne suffit pas. Et savoir n’est pas agir. Mon propos est, non seulement, de rappeler ce principe mais, surtout, de rappeler son importance et d’inciter à l’action en argumentant et en proposant un plan d’action.

    Concernant ton conseil de de n’investir que l’argent dont on n’a pas besoin … L’argent dont on a pas besoin, c’est quoi ?…

    Il ne s’agit pas de savoir si tu as besoin de cet argent ou pas. Car tu en auras toujours besoin, ne serait-ce que pour des dépenses inutiles. Et là encore, « dépenses inutiles » est éminement subjectif …

    Il s’agit de décider de l’usage de ton argent. Et cet usage ne doit pas être que payer tes créanciers. Sinon, tu ne pourras rien construire …

    Cet usage sera fonction de tes préoccupations et de tes projets.

    Tu ne sais pas exactement quel usage tu veux en faire ? Ce n’est ni un problème ni une raison pour le claquer. Livret A et livret de développement durable sont là pour ça : l’argent reste disponible et ne perd pas de sa valeur.

    En fait, il faut répondre à 2 questions essentielles : « pourquoi ? » et « pour quoi ? ». Et il y a une troisième question : « comment ? ».

    La réponse à la 3° question, « comment ?, est multiple. Je donne les actions et recommandations de base. Puis j’ajoute quelques pistes pour les investissements à plus long terme.

    La réponse à la 2° question, « pour quoi ? », est du ressort de chacun. Mais ne pas connaitre la réponse maintenant n’est pas une raison pour ne pas se payer en premier. Quand la réponse sera là, tu seras bien content d’avoir le capital nécessaire, ou ne serait-ce qu’un début. Je renvoie à cet article.

    La réponse à la 1° question est l’objet, l’essence, de cet article : être plus serein et plus confiant, se projeter dans l’avenir, construire, avoir de projets et des ambitions, se donner les moyens de les réaliser.

    Je suis aussi d’accord quand tu dis que ça ne suffira pas à devenir indépendant financièrement. Mais, si cela n’est pas suffisant, il n’en reste pas moins que c’est à la fois nécessaire et surtout le premier pas.

    Comment comptes-tu sécuriser ton futur proche et préparer le plus lointain si tu dilapides au jour le jour le fruit de ton labeur ?…

    L’étape d’après, devenir indépendant financièrement, demande plus de temps et de travail. Mais il faut commencer quelque part : c’est ce que je propose avec cet article.

    @Dorian: Hello !

    Le livret de développement durable est un petit Livret A. Ils sont identiques au plafond près : 15200€ pour le Livre A, 6000€ pour livret développement durable.

    Ces 2 livrets te permettent de construire ton fond de précaution et d’abriter tes budgets pour tes projets à court terme (vacances, loisirs, voiture, …).

    Je ne les conseille que pour cet usage. C’est de l’épargne à court terme, pas de l’investissement à plus long terme.

    Pour cela, et pour l’argent dont tu n’as pas besoin (comme l’a rappelé Jean-Yves), assurance-vie, bourse, immobilier, … sont à préférer, bien évidemment.
    Grégory a récemment posté Le massage, source de bien-êtreMy Profile

  8. Laurent de Riche Avenir 7 mai 2012 14 h 33 min #

    Bonjour Grégory,

    Un article plein de sens et si pour certains c’est un acquis, il est vraiment utile de rappeler ce fondement. D’ailleurs, je pense que le principe de l’enrichissement passe forcément par cette étape, ce n’est pas moi qui le dit mais de nombreux millionnaires ;-)
    Laurent de Riche Avenir a récemment posté Ma stratégie pour atteindre les 10 000 visiteurs mensuelsMy Profile

  9. JC from photo sur toile 7 mai 2012 15 h 48 min #

    Personnellement j’effectue se procédé depuis maintenant plusieurs années et je le conseil à tout entrepreneur. Tous les mois, un virement se fait de mon compte courant à mon compte épargne automatiquement.

  10. Thomas from blog santé 7 mai 2012 21 h 39 min #

    Oui mais à condition de pouvoir se le permettre. Refuser un café de temps en temps ou de sortir pour mettre de coté je le concois, mais il ne faut pas tomber dans l’extrême et ne plus rien faire.

    Je lis souvent qu’il faut se payer en premier, mais bien souvent c’est au détriment des loisirs et du plaisir. Il ne faut pas que cela devienne une obsession ni une contrainte. Car si cela atteind un extrême les conséquences peuvent être bien pire que l’avantage que constitue cette épargne.
    Thomas@blog santé a récemment posté Le ginseng – Un véritable stimulantMy Profile

  11. philippe from repartirplusfort.com 7 mai 2012 22 h 00 min #

    Olivier Seban explique cela très bien dans son livre « tout le monde mérite d’être riche ».
    J’ai payé mes factures ce matin…mais avant, j’ai fait gonfler mon compte épargne…
    philippe@repartirplusfort.com a récemment posté A ne pas oublier pour changer de vie…sinon c’est fichu!My Profile

  12. Claire 9 mai 2012 9 h 45 min #

    Bonjour,

    J’applique cette méthode depuis des années et ça marche bien ! Je vous le conseille également !

  13. Ludovic from Planning en ligne 9 mai 2012 10 h 08 min #

    Effectivement l’explication est claire. Économiser pour éviter le crédit. Il ne faut pas oublier qu’être riche c’est avec un maximum d’actif et un minimum de passif.

  14. Baptiste 9 mai 2012 11 h 18 min #

    C’est ce que je fais déjà avec l’aide de ma banque, chaque mois j’envoie une partie de mon salaire net sur plusieurs comptes comme cela en plus de mon constituer une épargne cet argent me rapport des intérêts!

  15. Cyrille from coloriages de zorro 9 mai 2012 17 h 30 min #

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu énonces, il faut se payer d’abord soi et surtout tout de suite, parce que quand il n’y a plus rien, on a bien l’air malin. Si tout le monde faisait comme tu le conseilles, chacun avec ses moyens bien sur, je pense que beaucoup moins de gens se retrouveraient en galère parfois ou sans ne posséder aucune économie.
    Cyrille@coloriages de zorro a récemment posté ourson avec fleurMy Profile

  16. jaime de latitude-positive 9 mai 2012 19 h 18 min #

    Salut Grégory:

    Même s’il est connu, ce principe de base reste toujours d’actualité pour ce qui veulent s’enrichir.

    Quelqu’un par mit -vous pourriez aussi conseiller à tous ce qui habite loin de l’Europe ayant un salaire fortement inférieur ?

    Merci pour cet article et bonne soirée à tous

    jaime.
    jaime de latitude-positive a récemment posté Prévenez la dépression, mangez sainement !My Profile

  17. Michael from couple heureux 9 mai 2012 22 h 07 min #

    c’est vrai que grâce aux banques en ligne ce principe est très facilement applicable.
    je viens tout juste de mettre en place ce système. On va voir ce que ça donne.
    l’idée est de pouvoir répondre à cette question : « Est ce que je peux me permettre d’acheter ça ? »
    1. oui : super !
    2. non… : j’attends et j’épargne.
    Michael@couple heureux a récemment posté Couple en difficulté : 5 autres mauvaises excuses pour se séparer (partie 2)My Profile

  18. Grégory 14 mai 2012 9 h 30 min #

    @David: Peut-être. Mais sur la durée, c’est surement ce qui fera la différene …

    @Laurent: Hello !

    Je me suis fait un peu les mêmes réflexions. Et c’est pour ces mêmes raisons que j’ai décidé d’écrire cet article.

    Accessoirement, ça a marché pour moi et ça m’a permis d’en être là où j’en suis aujourd’hui …

    @JC: La théorie par l’exemple :-) Merci pour ce retour !

    @Thomas: Tu as raison. Il ne faut pas se priver de loisirs et de plaisirs. Il ne faut pas non plus que cela devienne une obsession ou une contrainte.

    D’ailleurs, je n’ai jamais dit ça dans cet article …

    D’un autre coté, ce que tu avances est souvent l’argument de ceux qui ne veulent rien faire, que ce soit par peur, fainéantise, incrédulité, … Peu importe. Et je dis bien « ne veulent rien faire » et pas « ne peuvent rien faire ».

    Le jour où répondre à de grosses dépenses imprévues sera une contrainte, il sera trop tard. Et tu seras alors bien obligé de taper dans tes dépenses loisirs & plaisirs.

    Le principe proposé dans cet article n’est pas contraire à des dépenses loisirs & plaisirs. De plus, je pense que tu n’es pas forcément obligé d’avancer des sommes folles, ou tout simplement de payer, pour avoir des loisirs ou des plaisirs

    @philippe: Ce livre est effectivement le premier dans lequel j’ai lu ce principe … Un très bon livre, vraiment.

    @Claire: Hello ! Merci pour ton partage :-)
    Grégory a récemment posté Allégez-vous avant de ranger : éliminezMy Profile

  19. Grégory 14 mai 2012 11 h 12 min #

    @Ludovic: Voila … En épargnant tous les mois et en investissant intelligemment, tu auras de plus en plus d’actifs. Et en faisant l’économie de passifs …

    @Baptiste: Félicitaions ! L’étape d’après, c’est d’investir et de se constituer un patrimoine.

    @Cyrille: Effectivement, ce que tu évoques (se retrouver en galère parfois ou sans ne posséder aucune économie) est le premier bénéfice de cette pratique. Je trouve que rien que cela, c’est primordial …

    @jaime: Hello !

    Même s’il est connu, je pense qu’il ne l’est pas assez. Et surtout pas assez appliqué :-)

    Je laisse aux lecteurs qui en auront la gentillesse le soin de répondre à ta question. Je ne suis pas le mieux place …

    @Michael: Ah ! Tu es passé à l’action ! Félicitations !

    Tu vas voir, ça ne te donnera que des satisfactions :-)
    Grégory a récemment posté Petit recueil de citationsMy Profile

  20. Matt (Acide Ici) from résolutions 15 mai 2012 16 h 54 min #

    Coucou Grégory,

    Bien que le concept d’épargne soit on ne peut plus sain, cette mode de répandre le « payez-vous en premier » comme une formule magique m’avait quelque peu excédé à une époque (il faut voir comment c’était exprimé, aussi : si vous payez votre loyer ou votre nourriture, vous enrichissez les autres, alors payez-vous d’abord, eux prendront ce qu’il restent…). J’ai donc écrit il y a plus d’un an un article sur le sujet… Je t’invite à le commenter pour t’opposer à ma vision des choses ! :)
    http://www.acide-ici.fr/argent/finances-personnelles-le-conseil-a-la-mode-et-a-la-con.html

    A bientôt,

    Matt

  21. kategriss 16 mai 2012 10 h 09 min #

    C’est marrant, je ne sais pas si ce sont mes parents qui me l’ont appris (par la pratique…) ou si c’est venu tout seul mais je sais que dès que j’ai touché mes premiers salaires (voir même mes premiers gros montants d’argent : anniversaire, noël…), j’ai commencé à épargner.
    Et pour une « gamine » de 17 ans ou même de 21 c’est déjà énorme en fait. Surtout par rapport à plein de gens du même âge que moi qui n’avaient qu’en tête les dépenses qu’ils allaient faire avec de l’argent qu’ils… n’avaient même pas encore gagné !

    Bref pour en revenir à ce principe du « payez vous en premier », je le fais « instinctivement ». Alors bien sûr dès fois il y a des « couacs » ce principe n’est pas infaillible. Par exemple j’ai quitté mon dernier boulot salarié en juillet 2011 et pensait reprendre (si mon autonomie ne s’installait pas) vers décembre. Problème entre temps j’ai avancé de l’argent à mes parents ce qui a totalement vidé mes comptes et paf mi janvier je me retrouvais de nouveau salariée (ouf!) mais surtout avec tous mes comptes épargnes et précaution à sec et même une mini dette vis à vis de mon conjoint.
    Par contre ce dont je suis sûre c’est que si je n’avais pas économisé avant cette période, je n’aurais jamais pu prendre ces quelques mois off et surtout, au moment où mes parents auraient eu besoin de moi, je n’aurais même pas pu les dépanner.

    Bon aujourd’hui je patauge encore un peu (tout ce que j’ai épargné depuis janvier est parti dans notre déménagement, nouveaux meubles et fournitures bébé) mais je sais que dans un mois ou deux je pourrais de nouveau recommencer à épargner et à me reconstituer un petit pécule pour faire face aux prochains coups durs ou tout simplement aux prochains plaisirs (début 2013 : achat d’un nouvel ordi par exemple :) ).

    Et pour répondre à quelques interrogations, j’ai décidé que certaines dépenses loisirs/plaisirs entraient dans les dépenses courantes. Ca diminue certes un peu ma capacité d’épargne mais ça évite, même quand les factures s’accumulent, d’en plus ruminer constamment sur le fait qu’on ne peut rien s’offrir.
    En général ce n’est pas 40e-50e au resto une fois par mois qui vont vraiment faire une grosse différence au niveau épargne, par contre niveau qualité de vie (surtout dans des périodes un peu mouvementées comme un déménagement), ça change tout :P

  22. Grégory 22 mai 2012 10 h 24 min #

    @Matt: Hello ! Voila un moment que je ne t’avais pas croisé sur mon blog. Il semble qu’il fallait surtout que je sorte un sujet qui t’interpelle et t’irrite :-)

    Je ferais une réponse un peu plus détaillé sur ton blog, en particulier sur des points annexes, mais pour l’essentiel, voila ce que je peut répondre …

    Effectivement, ce petit mantra peut excéder si répêté à outrance et repris sans vraiment le comprendre. Ce que j’ose penser ne pas avoir fait :-)

    D’abord, ce n’est pas une formule, magique ou pas. C’est juste un mantra qui rappelle un point important : se mettre au centre de ses préoccupations et stratégies financières.

    A partir de ce mantra, tout reste à faire. Donc pas de formule magique … Mais il est le point de départ qui t’indique l’objectif de ta stratégie.

    Ensuite, il ne faut pas entendre « en premier » d’un point de vue chronologique. Mon salaire tombait le 25 du mois, et j’attendais le 5 du mois suivant pour me payer …

    « En premier » signifie « s’accorder la priorité ».

    On est bien d’accord : il y a des dépenses auxquelles on ne peut pas couper : logement, nourriture, transport, … On ne peut ni vivre en autarcie ni répondre soi-même à tous ses besoins : un petit potager, pour le fun, c’est sympa, mais pour se nourrir complètement, c’est bien plus chaud. Le plus simple est donc d’acheter et, bien évidemment, d’honorer ses dépenses.

    Mais tout cela doit s’entendre dans un cadre global. Ton salaire s’obtient, en général, contre ton temps. Il est donc normal que ton salaire soit d’abord là pour te servir en priorité, toi et tes proches.

    @Kategriss: Oh ! Un autre revenant ! Ca fait plaisir de te relire :-)

    A ton message, je subodore un très heureux évènement … Toutes mes félicitations !

    Merci pour ton retour d’expérience très complet.

    Du haut de ses 22 ans, ma soeur est un peu comme toi. Elle est assez réfléchie dans ses dépenses et planifie des investissements à plus long terme. Elle détonne pas mal avec ses copines !

    On ne peut pas toujours être au top de sa forme financière. Des écarts et des heurts sont toujours possibles. Mais sur la durée, il est important d’être responsable. Et le fonds de précaution est là pour servir d’amortisseur aux chaos de la vie.

    Je te rejoins complètement sur le fait d’inclure des dépenses loisirs / plaisirs dans les dépenses courantes. Se faire plaisir est important. Autant ne pas se leurrer et les prévoir. Perdre même jusqu’à 100€ par mois peut sembler négatif sur du court terme. Mais à moyen terme, c’est un investissement car cela contribue à notre mieux-vivre et à bien-être.
    Grégory a récemment posté Combien vous coûtent réellement vos achatsMy Profile

  23. Marie from caf du loiret 22 mai 2012 11 h 09 min #

    Salutations !

    Cet article reflète parfaitement ma vision de ma vie « économique »

    Pour ma part, j’ai longtemps choisi d’épargner, de mettre de coté, me privant de tout plaisir aussi « cheap » soit-il. Grosse erreur de ma part, je ne vivais plus, la phrase « métro boulot dodo » ne m’avait jamais autant paru vraie.

    Alors un jour j’ai décidé de changer de méthode, OUI Je mettrai de l’argent de côté, mais je ne dois pas m’empêcher de me faire des « petits » plaisirs.

    Sur 1000 euros d’économies, j’en utilise désormais 200 à 300 pour les sorties, les gadgets et autres instruments d’occupation !

    Bientôt je ferai mes placements en bourse, j’ai alloué 100-150€ par mois pour cette activité, nous verrons comment cela évoluera.

    Merci pour Cet Article Ultra-complet et plaisant à lire.

    Marie

  24. Grégory 23 mai 2012 14 h 05 min #

    @Marie: Bien le bonjour mademoiselle :-)

    Ton exemple illustre bien l’importance de s’accorder des plaisirs et des distractions, même si cela coupe dans la capacité d’épargne. Sur la durée, c’est bénéfique !

    Et à ce que je vois, tu as déjà des idées d’investissement en tête. Félicitaions !
    Grégory a récemment posté Combien vous coûtent réellement vos achatsMy Profile

  25. cyril from tarif diagnostic immobilier 30 juillet 2012 3 h 31 min #

    En gros se payer en premier reviens à épargner.
    Malheureusement pour beaucoup même en ayant la volonté de se payer en premier il ne reste plus grand chose à donner.
    Ce concept s’applique a ceux dont les revenus permettent de générer de l’épargne. Mais je ne suis pas sur qu’un smicar père de deux enfants puisse appliquer un tel concept.
    cyril@tarif diagnostic immobilier a récemment posté L’efficacité des aides au logement a baissé en 10 ansMy Profile

  26. Gora Niang 5 août 2012 16 h 40 min #

    Merci pour cette article.
    Il est important de souligner que ce concept de se payer en premier doit être indissociable de la constitution d’un capital et de l’investissement. En effet si on ne faisait qu’épargner 10 % de son salaire chaque mois, il faudrait attendre l’age de 80 ans ( et encore..) pour être financièrement libre.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Tout commentaire ne respectant pas ces 2 règles se sera supprimé :
Le champ Nom doit contenir un nom, un prénom ou un pseudo.
Ce site utilise KeywordLuv pour vos mots-clés : entrez VotreNom@VotreMotCle dans le champ Nom pour en profiter.
Merci d'apporter une réelle plus value à la discussion.
Mer remercier, c'est très gentil, mais ça n'apporte rien !

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.