Vous êtes seul … ou pas !

Cet article est ma contribution au festival « À la croisée des blogs» proposé par le site de la communauté de développement personnel. Ce mois-ci, l’organisateur est Michael, du blog Mon couple heureux. Il nous propose le thème « Peut-on réussir seul ». J’essaie d’y apporter ma modeste contribution …

Décider, choisir, échanger, collaborer, déléguer ... Vous êtes seul … ou pas !

Décider, choisir, échanger, collaborer, déléguer ... Vous êtes seul … ou pas !

J’ai déjà écrit quelques articles traitant de l’interaction avec nos congénères, proches et autres concitoyens. Ces articles parlaient plus précisément de la conversation, de la déléguer et collaborer.

En fait, tous ces articles se basaient sur l’hypothèse que les échanges avec nos contemporains, outre leur aspect inévitable, étaient bénéfiques.

La question posée par Michael revient sur cette hypothèse. Cette question peut sembler saugrenue de la part d’un blogueur qui met le couple au cœur des thèmes  de son blog. Mais si la question est posée, c’est que la réponse peut être nuancée.

Et ma réponse est nuancée.

Sens et responsabilité

Les questions les plus importantes sont « pourquoi je me lève tous les matins » ou encore « pour quoi je me lève tous les matins ». Il s’agit d’identifier ce qui donne du sens à votre vie. Il s’agit de définir les valeurs, les principes et les objectifs de votre vie. Les réponses ne sont ni évidentes ni immédiates : y répondre est un long processus. Mais le sujet n’est pas là …

Pour apporter ces réponses, vous êtes seul.

Il n’y a qu’une personne qui peut savoir ce qui est important pour moi, ce qui me motive, ce qui me met en ébullition. Cette personne, c’est moi. Et seulement moi.

Lorsque ces questions portent sur vous, sur le sens que vous voulez donner à votre vie, sur les valeurs et les principes que vous estimez essentiels et que vous voulez respecter, sur les objectifs que vous voulez réaliser, vous êtes le plus à même à y répondre. Vous et seulement vous. Et vous êtes seul.

Pour toute question demandant « pourquoi » ou encore « pour quoi », il n’y a qu’une personne qui peut apporter une réponse réellement et pleinement satisfaisante : c’est le principal intéressé. À savoir vous. Ou bien moi.

Bien sur, notre entourage n’est pas complètement absent de ce processus.

L’autre peut être au centre de votre vie. Peu importe qu’il s’agisse d’inconnus en détresse ou en situation difficile, d’enfants à éduquer ou à former, ou bien encore de vos proches, Il peut être au centre de vos activités et de vos préoccupations.

Vous pouvez aussi demander conseils et avis autour de vous, ou bien récolter des retours d’expériences. Vous pourriez ainsi être éclairé sur ce que vous motive, vous plaît, vous convient, vous correspond.

Mais dans tous les cas, la décision finale est votre propriété exclusive. Ce n’est pas à l’autre de se placer ou de décider de se placer au centre de votre vie, ou de faire vos choix. La seule personne qui doit faire tout cela, c’est vous et uniquement vous.

Le corollaire en est que vous devrez assumer seul les conséquences des décisions qui découle de vos choix et décisions. D’autres pourraient en subir les conséquences, comme votre conjoint ou vos enfants. Mais ce sera à vous et à vous seul d’assumer la responsabilité de vos décisions et de vos actes.

Vous êtes seul pour décider du sens et de la direction de votre vie.

Vous êtes seul pour prendre la responsabilité de vos décisions et de vos actes.

Le premier pas vers le succès et la réussite est de choisir, de décider et d’être responsable.

Pour autant, succès et réussite ne se limitent pas à cette première étape …

Ce serait trop simple :-).

Coûts : pertes ou investissements

Il faut ensuite agir.

À la question « peut-on réussir seul ? », j’ai instinctivement adosser la question « tout le monde est-il remplaçable ? ». Cette question s’entend bien sur dans le cadre professionnel ou assimilé, comme la tenue d’un blog par exemple.

Effectivement, envisager de réussir seul revient à envisager de remplacer tous ses partenaires, associés et collaborateurs par … soi-même.

La réponse à ces 2 questions, « peut-on réussir seul ? » et « tout le monde est-il remplaçable ? », est donc la même : oui.

Et la nuance à cette réponse est aussi la même, qu’elle que soit la question : cela a un coût !

Et oui ! Tout en ce bas monde a un coût … Votre polyvalence souhaitée et votre incompétence prévisible aussi.

Vous voulez tout faire seul ? OK …

  • Mais cela prendra plus de temps. Car vous ne saurez pas tout faire dès le départ. Il vous faudra d’abord apprendre un savoir. Il vous faudra ensuite acquérir un savoir-faire. Il vous faudra enfin travailler à la queue-leu-leu sur chaque domaine : aucune parallélisation des tâches possible.
  • Mais cela coûtera plus cher. Tout faire seul vous prendra du temps. Or le temps, c’est de l’argent … Vous pourriez peut-être être rémunéré autant en mettant 6 mois au lieu de 1 mois. Mais votre salaire horaire aura bien diminué..
  • Mais cela baissera la qualité. L’acquisition d’un savoir-faire se fait dans la durée et au prix d’un travail régulier. Vous pouvez être un généraliste pluridisciplinaire. Mais un certain niveau de qualité n’est accessible qu’à un spécialiste. Et tenir des délais courts en étant seul implique de baisser la qualité.
  • Mais cela brûlera plus de votre énergie. A vouloir être au four et au moulin, vous courrez sans cesse et accumulerez stress et fatigue. Sans compter les longues heures de travail.

Vous aurez compris le fond de ma pensée : vous avez tout intérêt à collaborer ou déléguer.

Travailler à plusieurs sur un même projet, que ce soit par la délégation ou la collaboration, permet non seulement de limiter certains de ces coûts mais aussi d’engendrer des gains :

  • le coté social : rencontres, échanges, découvertes. L’homme est un animal social :-).
  • la spécialisation : vous pouvez devenir un expert recherché et cher ;
  • le suivi de sa passion : il y a toujours plus de plaisir en faisant ce qu’on aime.

Il n’en reste pas moins que toutes ces coûts ne sont pas toujours préjudiciables. Ils peuvent même être recherchés : on peut alors parler d’investissement. Le retour sur investissement sera alors la fierté du travail accompli seul, la satisfaction d’un niveau de qualité minimum ou l’acquisition de nouveaux savoir et savoir-faire.

Ces retours sur investissement peuvent même être recherchés et voulus. Et le véritable gain se trouve alors là, plus que dans le travail accompli lui-même.

Conclusion

Vous êtes seul pour décider du sens de votre vie et de la destination de votre chemin.

Mais tout au long de la route, vous ne serez pas seul. Vous pouvez et devriez vous faire aider.

Accessoirement, ce pourrait être l’occasion de faire de jolies rencontres.

Car vous êtes avant tout un animal social

Cet article a été écrit le 3 janvier 2012 dans le RER vers Paris. Préparation: 5 minutes. Rédaction: 90 minutes.

Creative Commons License photo credit: Ktoine

email

Les recherches courantes

  • c\est votre route et vous etes seuls (1)
  • Jaime pas les couples heureux (1)
  • que vous avez vous seule décidé (1)
  • vous etes a même a me repondre (1)
  • vous etes la seul de ma vie (1)
  • Vous êtes la seule pour moi (1)

Tags:

6 Responses to “Vous êtes seul … ou pas !”

  1. Michael 9 janvier 2012 13 h 05 min #

    Bonjour Grégory,

    Merci pour ta participation.

    C’est étonnant de découvrir ce qu’inspire le thème « réussir seul ». J’ai lu plusieurs fois que l’homme est un animal social mais il a aussi une part de solitude qui me semble nécessaire pour son équilibre.

    En tout cas, tu as raison de souligner que nous sommes les seuls responsables de nos agissements, qu’ils nous mènent à l’échec ou au succès.

    J’ai bien aimé l’image financière : investissement sur sa solitude! :)

    Michael
    Michael a récemment posté Réussir seul sa vie de coupleMy Profile

  2. Arnaud from d'Avenir-plus-riche 10 janvier 2012 7 h 09 min #

    Pour réussir seul, il faut passer à l’action, c’est une évidence.
    Mais ce qui vous fera avancer c’est la répercussion de ce que vous avez entrepris sur vos congénères.
    Les conseils avisés d’autres personnes, nous aident également à réussir.

    Réussir seul oui, mais pas sans les autres.
    Arnaud@d’Avenir-plus-riche a récemment posté Les clés de votre future fortune : un bon Budget, une bonne méthodeMy Profile

  3. badstef 10 janvier 2012 23 h 38 min #

    Merci pour cet article !

    Cela est un problème pour moi : savoir déléguer et faire confiance aux autres, accepter que je ne puisse pas tout faire, tout apprendre, tout maîtriser. J’ai toujours eu du mal à travailler en équipe, et j’ai choisi d’ailleurs un emploi en conséquence (mais heureusement ce ne fut pas le seul critère !).

    Je pense que ta distinction objectifs/moyens est juste.
    Mais j’apporterais une nuance. Est-on réellement seul lorsque l’on se définit des objectifs ? Notre esprit n’est-il pas « pollué » par le contexte social et culturel ? Par notre entourage ? Par les images de réussites stéréotypées véhiculées par les médias ?

    Par ailleurs, autrui peut constituer une source d’inspiration dans la définition de nos objectifs. On peut décider de s’inspirer et de se rapprocher d’une réussite professionnelle, artistique ou sportive, ou une réussite dans notre entourage. De ce point de vue aussi on n’est pas tout à fait seul.

    Dernière remarque : je crois que les hommes (bien plus que les femmes) aiment qu’on leur demande des conseils. Car ainsi ils se sentent valorisés d’être abordés comme des experts, cela flatte leur ego. Alors si cela peut servir nos objectifs :-)

  4. Ioana Radu 12 janvier 2012 12 h 52 min #

    Encore un article interessant. :) Un plaisir de lire ce post. Personnellement, je crois que les conseils que les amis ou les proches en general nous donnent peuvent etre vraiment utiles mais il faut savoir se detacher un peu, car, en fin de compte la decision finale c’est a nous.

  5. zenie 26 janvier 2012 9 h 08 min #

    Bonjour, j’ai énormément besoin d’être solitaire pour avancer à mon rythme et c’est essentiel pour moi. Par le passé, je demandais pas mal l’avis des autres et parfois ça a plus créer de confusions qu’un éclairement. Il n’y a que nous pour savoir ce que nous avons vraiment besoin en vérité.

    zenie
    zenie a récemment posté Quand la vie vous parleMy Profile

  6. Grégory 8 février 2012 20 h 09 min #

    @Michael: C’est moi qui te remercie de m’avoir invité à y participer :-)

    Sans être asocial, je suis du genre solitaire et pudique. Donc le coté « solitude nécessaire », je confirme et valide :-)

    @Arnaud: Les autres peuvent être un formidable accélérateur. Mais il faut savoir savoir s’entourer, motiver, impliquer, …

    @badstef: De rien !

    J’ai le même problème que toi … En ce domaine, le lacher-prise est difficile. Mais si c’est pour une tâche ou un type d’activité récurrent, ça peut être profitable pour tout le monde.

    Ta nuance est la bienvenue, en plus d’être judicieuse …

    Bien sur qu’on est pollué. Il s’agit d’en être conscient, de prendre le recul et le temps nécessaires pour faire le tri entre cette pollution et les envies propres à soi.

    Cela étant, pollution ou pas, la décision est uniquement de notre ressort. C’est notre responsabilité propre. Même si après, on s’aperçoit que ce n’était pas si judicieux.

    Quant à l’inspiration … Rien à rajouter. C’est même conseillé :-)

    Concernant ta remarque sur la différence homme/femme, je crois bien que tu as raison. Et l’homme n’aime pas recevoir des conseils s’il ne les a pas demandés. Mais il ne faut pas tomber dans la généralité ou la caricature …

    @Ioana Radu: Merci beaucoup :-) Ca fait vraiment plaisir !

    Complêtement d’accord avec ce que tu écris. Je rajouterais qu’il faut aussi se méfier des amis ou connaissances pas plus experts que nous sur certains sujets mais qui donnent quand même leur avis …

    @zenie: Je suis un peu comme toi : j’ai besoin de solitude et qu’on m’accorde une certaine autonomie.
    Grégory a récemment posté La leçon de février : recensez vos réalisations quotidiennesMy Profile

Leave a Reply

CommentLuv badge

Tout commentaire ne respectant pas ces 2 règles se sera supprimé :
Le champ Nom doit contenir un nom, un prénom ou un pseudo.
Ce site utilise KeywordLuv pour vos mots-clés : entrez VotreNom@VotreMotCle dans le champ Nom pour en profiter.
Merci d'apporter une réelle plus value à la discussion.
Mer remercier, c'est très gentil, mais ça n'apporte rien !

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.